Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Visite de la Stockholms Universitet

      23.12.10

      Harko Verhagen, senior lecturer à la Stockholms Universitet, est venu pour une réunion de travail sur l’accord liant nos deux établissements à Epitech Paris jeudi 16 décembre 2010. Cette année, cinq étudiants de quatrième année ont opté pour cette nouvelle destination.

      Quelle est la particularité des cours proposés à la Stockholms Universitet ?

      La plupart de nos cours associent l’informatique à une autre discipline : par exemple, la psychologie dans le cas des interactions avec les ordinateurs ou le design, ou bien la sécurité. De plus, nous développons activement le e-learning. Certains de nos cours ne sont disponibles que sur Internet. Nous proposons également des supports de cours en ligne. Nous mettons en place un environnement complet d’e-learning pour aider nos étudiants.

      En quelle langue sont enseignées les matières ?

      Tous nos cours de niveau master, ceux ouverts aux étudiants d’Epitech, sont en anglais. Il y a deux objectifs. D’une part, permettre d’accueillir des étudiants internationaux. D’autre part, le marché du travail est mondial dans l’informatique. Il faut être capable de travailler dans une entreprise internationale. Si nous n’apprenions à nos étudiants à ne travailler qu’en Suède, ce serait une erreur !

      À quoi ressemble la vie étudiante en Suède ?

      Même si Stockholm n’est pas aussi grande que Paris, elle offre autant de possibilités pour se divertir : des artistes internationaux viennent y donner des concerts, il y a plusieurs musées et des expositions… De nombreuses associations étudiantes sont présentes, dont une pour le département d’informatique.

      Quel est le bon profil pour entrer à la Stockholms Universitet ?

      Il faut être curieux et avoir envie d’apprendre. Pas seulement dans le domaine de l’informatique, mais également du côté de la culture des autres personnes. Les choses ne sont pas exactement les mêmes en Suède par rapport à la France. Par exemple, les saisons : nous avons les mêmes noms mais elles sont très différentes. Nous n’avons que cinq heures de soleil par jour en hiver… mais en été, il n’y a que quatre heures de nuit !