Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      L’emploi informatique en progression

      19.02.09

      Malgré le contexte d’instabilité financière actuel, le premier semestre 2009 est placé sous de bons auspices pour les informaticiens. Le secteur des logiciels libres et des services informatiques devrait résister à la crise en 2009 et maintenir sa place de premier recruteur des cadres en France.

      En dépit d’un contexte économique incertain, l’activité de recrutement en ligne a de nouveau progressé dans l’informatique. D’après les indicateurs du marché, en septembre dernier l’informatique a affiché la plus forte progression parmi tous les secteurs observés, en termes de volume. Une étude réalisée par l’Apec (Association pour l’emploi des cadres), montre que dans le secteur de l’informatique 90% des entreprises ont embauché au troisième trimestre 2008.

      Ce secteur qui employait 370 000 personnes en fin d’année 2008 a généré 20 000 créations net d’emplois très qualifiés pour cette même année. Les prévisions de recrutements sont très optimistes en ces temps de ralentissement économique marqué : 30 000 embauches dont 3 000 à 5 000 créations net d’emplois.

      C’est la fonction exploitation – maintenance qui enregistre la plus forte augmentation (+ 81%), avec 510 nouvelles offres déposées. Le nombre de postes à pourvoir dans la filière recherche et développement (16% de l’ensemble des offres) s’accélère en parallèle, avec un volume en hausse de 70% sur les douze derniers mois de l’année : dans ce secteur, le dynamisme est porté par la demande des recruteurs en projets et études techniques qui augmentent respectivement de 78% et 69 %.

      L’open source tire son épingle du jeu

      La création de nouveaux produits et services issus des communautés en ligne profite à l’industrie des logiciels libres. C’est ce qui ressort de l’étude, baptisée “2009 Predictions Survey” de l’Open Solutions Alliance (OSA). Il n’y a pas si longtemps encore, les entreprises évitaient de migrer vers l’Open Source car la solution n’était pas considérée comme porteuse. La conjoncture économique actuelle a changé la donne et a accéléré le calendrier de mise en œuvre des solutions open source à l’échelle mondiale.

      Sans nier l’opportunité qui se présente pour les acteurs de l’Open Source, il convient de relativiser cet atout. Il leur faut encore se positionner de façon stratégique sur le marché ce qui implique un effort particulier en termes de capacité d’éclairer les décideurs quant à la dimension économique de leurs choix technologiques.

      Mais l’enjeu ne parait pas insurmontable, bien au contraire. Les entreprises doivent aujourd’hui trouver le moyen d’innover malgré la rareté annoncée des capitaux et le modèle de partage Open Source pourrait bien s’imposer comme la solution à ce problème, puisqu’il est beaucoup plus économique. Elles se penchent sur le déploiement de logiciels libres comme moyen de mettre un terme à leurs coûts d’exploitation et considèrent l’Open Source comme une alternative aux systèmes d’exploitation, suites bureautiques et systèmes d’automatisation. Adopter un logiciel Open Source est gratuit, et les services qui y sont associés font partie des dépenses de fonctionnement et non des dépenses d’investissement.

      Les régions cibles

      A noter que la bonne santé de l’emploi IT est également relevée par Monster, un des leaders de la gestion de carrière en ligne. Ce dernier confirme qu’en septembre 2008, l’activité de recrutement en ligne a progressé dans le secteur de l’ingénierie, affichant même la plus forte hausse parmi tous les secteurs observés.

      D’un point de vue local, les régions Ile-de-France, Rhône-Alpes et Paca ressortent à la hausse dans ce secteur. Sur les 12 derniers mois, l’index de l’emploi informatique a progressé de 35 points, soit 21%, le taux de croissance annuelle le plus élevé parmi tous les secteurs d’activité observés. Monster estime même que la France se comporte relativement bien comparativement aux autres pays de l’Union européenne.