Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Anatole Juge, major de la promotion 2021 d’Epitech Paris

      27.08.19

      Anatole Juge vient de terminer sa 3eme année d’études à Epitech Paris comme major de la promotion. Il nous raconte son parcours et ses projets d’avenir.

       

      Remise des diplômes @ Epitech Paris

      Anatole intègre Epitech Paris après un Bac série Scientifique à Orléans. « Je voulais changer de pédagogie car celle du lycée ne me convenait pas, et lorsque j’ai entendu parler d’Epitech, j’ai tout de suite été séduit par la méthode de l’école, dont la formation est très particulière » raconte le jeune homme. Il explique également avoir choisi Epitech pour sa réputation, et son encadrement plus concret que dans d’autres écoles d’informatique.

      La Piscine : une bonne entrée en matière

      Selon lui, être immergé dans la Piscine dès les premières semaines de la première année d’Epitech, est la bonne manière pour apprendre le code. « On n’est pas habitués à cette méthode d’apprentissage. On se retrouve très vite la tête sous l’eau, on va donc devoir s’entraider les uns les autres, et cela va nous pousser à développer des compétences techniques et sociales » analyse Anatole.

      Apprendre n’importe quelle technologie

      L’intérêt d’Epitech d’après Anatole, ne réside pas que dans l’apprentissage technique. « La force d’Epitech, explique-t-il, est de pouvoir se débrouiller sur n’importe quel langage, et de pouvoir apprendre à apprendre n’importe quelle technologie, et une capacité à emmagasiner abondamment des informations. »

      « En réalité, Epitech m’a prouvé que je pouvais devenir et faire ce que je voulais »

      Avant d’intégrer Epitech, le jeune homme explique qu’il ne s’était jamais vraiment investi à long terme dans un projet. Et ici, Anatole a trouvé sa passion. « Je me suis rendu compte qu’on a une liberté d’être et de faire, et qu’avec le travail on peut quasiment tout faire ». Au lycée, Anatole n’avait jamais programmé, même s’il avait quand même un petit côté geek, ou plutôt comme il le dit si bien : « j’aimais la logique derrière l’informatique ».

      Il avoue même qu’avant il était un peu fainéant « car les choses que je faisais ne m’intéressaient pas, je n’avais pas de passion ». Mais aujourd’hui, Anatole a pris beaucoup de recul et de maturité. Il raconte : « Il faut deux choses pour réussir à Epitech : aimer ce que l’on fait, et travailler. J’ai remarqué que la passion et le travail, dans n’importe quelle activité, ça rapporte énormément. L’un sans l’autre ne fonctionne pas : les gens passionnés qui veulent atteindre un objectif vont travailler énormément pour cela. »

      Epitech : une école très sociale et humaine

      Et c’est justement pour ces raisons-là qu’Anatole a réussi à être major de sa promotion à Epitech Paris, même si en toute humilité, le jeune homme ne pense pas être le meilleur de sa promotion en code. Pour lui, être major n’est qu’un titre, et il assure qu’il n’aurait pas réussi sans ses camarades. Il ajoute : « quand je suis arrivé à Epitech, j’étais dans l’optique de vouloir me prouver des choses à moi-même ; mais Epitech c’est une école très sociale, très humaine, où il faut savoir travailler en équipe pour mener à bien des projets ».

       

      Remise des diplômes des Bachelors à Epitech Paris – Promotion 2021

      L’année prochaine, Anatole Juge part en quatrième année à Pékin, dans l’université de Tsunghua, qu’il a choisie parce que c’est une très bonne université internationale, avec laquelle Epitech est partenaire. Quand on lui pose la question de ses projets futurs, il ne sait pas encore répondre mais ne se fait aucun souci. « Avec le profil d’un diplômé d’Epitech, on peut se réorienter très vite et facilement car on est formés à tout faire. Les entreprises savent qu’à Epitech le niveau est très élevé, c’est pour cela qu’on nous recrute souvent même avant la fin de notre scolarité » raconte-t-il.

      On souhaite donc bonne chance à cet étudiant dans ses futures aventures !

      Découvrez d’autres portraits d’étudiants talentueux :