Loading...
08.10.21

Elisabeth Moreno à la rencontre de la [email protected]émie : de la reconnaissance au partage d’expérience

Le lundi 13 septembre dernier, deux promotions de la [email protected]émie ont reçu la visite d’Elisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances. Une belle occasion pour la ministre d’échanger avec les apprenants de la formation autour de ces thèmes et des engagements d’Epitech.

elisabeth moreno webacademy epitech
Mme la ministre Elisabeth Moreno, dans le campus Epitech au Kremlin-Bicêtre.

La [email protected]émie by Epitech fête ses 11 ans en 2021 : une année importante pour ce parcours qui permet à tous les jeunes de 18 à 28 ans, sans pré-requis techniques à l’entrée et majoritairement sans le bac, de se former au métier de développeur web.

Symbole de la réussite de cette formation, qui a permis à près de 500 jeunes de trouver leur place dans le monde du travail et dans un métier qu’ils aiment, une promotion de la [email protected]émie et de la [email protected]émie Ambition Féminine ont reçu la visite d’Elisabeth Moreno pour un temps d’échange à la fois passionnant et inspirant.

« Il y a plein d’intelligences sous-exploitées »

En préambule de cette rencontre, la ministre a pu échanger avec Fabrice Bardèche (Vice-président de IONIS Education Group) et Emmanuel Carli (Directeur général d’Epitech), autour des enjeux de l’inclusion et de la diversité dans les métiers de la tech, non sans saluer les résultats obtenus par l’institution.

La formation continue est essentielle, car on n’apprend plus comme avant.

Le numérique est partout, ce n’est plus le geek dans sa cave. On a longtemps été dans l’élitisme, car il y a des idées reçues sur l’intelligence : or, il y a plein d’intelligences sous-exploitées.

Je suis épatée, vous êtes la preuve vivante de ce qu’il faut faire !

Elisabeth Moreno

Accessibles aux personnes éloignées de l’emploi ou de la formation, la [email protected]émie se heurte néanmoins à certaines difficultés partagées par M. Bardèche, liées à des problèmes de ressources de certains apprenants et donc des contraintes pour se former sur le temps de travail. Illustration de l’engagement de l’école dans l’inclusion pour le numérique, la formation est donc prise en charge par Epitech et ses partenaires privés ou publics soutenant ses actions, et n’a donc pas de coûts pour l’apprenant.

Soulignant le bilan positif de la [email protected]émie depuis sa création (78% de plein emploi pour les alumni de la formation), Emmanuel Carli a conforté le lien entre l’école et ses partenaires, porteurs de l’initative.

La création est là et nous portons cette création, avec les entreprises.

Emmanuel Carli

Un échange sans tabous avec les apprenants

Sans tabous, les apprenants ont ensuite pu poser leurs questions sur le parcours de la ministre, sur les discriminations au travail, sur les inégalités salariales entre les femmes et les hommes, sur l’alternance

La place des femmes dans la tech a également été évoquée, sujet particulièrement concernant pour les apprenantes de la [email protected]émie Ambition Féminine, promotion créée en 2016 composée de 80% de femmes de 18 à 30 ans, et visant à valoriser la mixité dans les métiers du numérique.

« J’aurais pu être l’une de vous »

Née dans une famille modeste au Cap-Vert, Elisabeth Moreno a pu partager son parcours, entre des études de droits pour « défendre la veuve et l’orphelin« , puis cheffe d’entreprise dans le bâtiment, « un secteur très masculin« . Recrutée par France Télécom pour sa capacité managériale, elle intègre ensuite le géant de l’informatique Dell alors qu’elle ne « connaissait que Word et Excel« , HP Afrique et Lenovo, avant de rejoindre le gouvernement en juillet 2020 : « j’ai persévéré« .

Ma présence ici souligne l’importance accordée à votre promotion, j’aurais pu être l’une d’entre vous : je suis un pur produit méritocratique.

Je sais ce que c’est la 2e chance, la 3e, la 4e, la 5e, et reprendre ses études. J’ai repris mes études à 33 ans, j’ai galéré, mais ça a payé.

EM

Évoquant ses moteurs, « l’investissement et l’entraide« , Mme Moreno conclut l’échange en transmettant ses encouragements à l’ensemble des apprenants de la [email protected]émie : « dans la vie, soyez curieux !« .

La [email protected]émie by Epitech existe grâce au soutien du IONIS GROUP, d’EPITECH – European Institute of Technology, de la Grande Ecole du Numérique, de Paris Code de la Ville de Paris, de Pôle emploi et de nombreux autres partenaires partout en France.

Scroll to top