Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      « L’entreprise reste une aventure »

      22.03.12

      Marc Rougier, CEO de Scoop.It, était le parrain du Startup Weekend Toulouse 2012. L’événement, qui s’est déroulé sur 54 heures, a permis de récompenser le projet Shoes It que deux étudiants de l’école toulousaine ont rejoint.

      J’ai créé ma première entreprise avant la naissance de l’Internet, projet minuscule m’ayant inoculé, sans rémission, le virus de la création. J’ai également croisé la route de grands groupes (Thales, IBM) qui m’ont permis de travailler sur tous les continents. Arrivé à Toulouse en 2000, j’y ai créé Meiosys (virtualisation de centres de calcul), Goojet (réseau social mobile) puis Scoop.it (publication par curation).

      Il y a 20 ans, le monde de l’entreprise en France se divisait grossièrement entre les petites structures, artisanales ou familiales, et les grands groupes, historiques ou étatiques. Plusieurs phénomènes grattent le vernis de ce tableau vieillissant : la mondialisation d’abord, qui nous invite à regarder ailleurs et à (ré)agir; l’internet aussi, qui a baissé la barrière à l’information puis à la création ; une évolution encourageante de la société, aussi. Être entrepreneur ce n’est plus être fou, super héros ou "fils de". Être entrepreneur c’est avant tout être créatif et aventurier. Et être entrepreneur est aujourd’hui simplement… possible ! Alors sautons sur l’opportunité !


      De nombreuses initiatives et organisations ici et là contribuent à renforcer ce message, à débroussailler ce chemin. J’apprécie tout particulièrement SWTO (dont je salue l’équipe et les participants en passant) car trois points importants y sont mis en exergue :

      • L’ambition, déjà : "Créer sa boite en 54h". Totalement déraisonnable ! J’adore. Comment mieux expliquer qu’entreprendre est possible ? Le message est clair : il ne prétend pas "Réussir est facile". Il dit : "si vous vous arrachez, vous êtes peut-être à deux jours de VOTRE société".
      • L’importance de l’équipe, poussée ici jusqu’à sa constitution "temps réel". Des 1001 critères que les experts attentionnés rappellent comme ingrédients requis du succès, l’équipe arrive toujours et à juste titre en tête de peloton. Et l’équipe est un élément fondateur de l’activité du week-end. "Venez avec une idée ou un talent, rencontrez le talent ou l’idée".
      • C’est un week-end sérieux où de vraies sociétés avec de vraies entrepreneurs, investisseurs et clients naissent; mais pourtant l’ambiance est festive. Faux message ? Oublie-t-on de parler sérieusement de technicité, de gestion et de risques ? Oui on oublie; bien que ces éléments fassent en effet partie de la vie d’une entreprise ! Mais c’est un oubli vertueux: une entreprise doit d’abord naitre d’une envie, d’un rêve, d’une conviction. Le plaisir est un préalable tant nécessaire que légitime à la création.

      À l’aune de SWTO #2 et #3, j’ai la sincère impression que la génération fraichement diplômée a sacrément bien compris la donne. Ce qui serait excellent pour eux, individuellement, et pour nous tous, collectivement.

      L’avenir ne sera pas simple; la crise financière est réelle, le chemin du succès est complexe et incertain. Il ne faut pas passer de la diabolisation traditionnelle du risque à un modèle exagérément naïf. L’entreprise reste une aventure : on y prend des coups. Mais l’important est de tourner la page du modèle ancien, accepter que les entreprises de demain, les technologies de demain, les emplois de demain n’existent pas encore : les créer est une opportunité, à notre portée ! Il n’y a pas de fatalité aux statu quo, pas d’excuse à regarder les autres faire. Les jeunes diplômés qui créeront maintenant vont gagner à coup sûr : ils gagneront une tranche de vie unique et une expérience professionnelle grand format. Au moins !