Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Sylvain Friquet, la passion de l’international

      09.07.09

      Déjà deux continents conquis à son actif, et le troisième en route ! Sylvain Friquet, promotion 2011, n’a pas peur de partir à l’étranger. Il a visité la Dalian Institute of Light Industry, Chine, au cours de sa seconde année à l’EPITECH, termine son stage de tek 3 à Sydney et sera l’année prochaine à l’UCSD, Californie. Paroles d’un globe-trotter !

      Comment se déroule ton stage de Tek 3 en Australie ?

      Tout se passe très bien. Je travaille dans une société basée à Sydney, Excite Digital Media. Elle s’est spécialisée dans le référencement payant, ou Search Engine Marketing, avec comme partenaires Yahoo, Google, Ask… Je collabore sur différents projets, à la fois orientés interne et développement externe de l’entreprise. L’équipe est jeune et internationale. Tout est mis en œuvre pour que les choses se passent au mieux. J’ai trouvé les Australiens d’un naturel plutôt accueillant et assez extravertis, ce qui a facilité ma rapide intégration. Ce stage est motivant et constituera vraisemblablement une excellente expérience, à la fois professionnelle et humaine.

      Direction la Californie l’année prochaine… Pourquoi ce choix ?

      Pendant ma deuxième année, alors que j’étais en Chine, je voulais déjà continuer à étudier à l’international. Quand EPITECH a annoncé ses accords avec plusieurs universités Californiennes, j’ai trouvé l’occasion trop belle pour ne pas en profiter. D’autres partenariats ont été conclu depuis, mais la Californie est restée mon premier choix. J’intégrerais l’année prochaine l’UCSD à San Diego : une chance à ne pas manquer !

      Ton avis sur les bénéfices d’un cursus tourné vers l’international ?

      J’ai réussi à développer une autonomie toujours plus grande, et j’ai cultivé un bagage culturel évident. C’est une occasion formidable de rencontrer une multitude de personnes différentes, qui chacune apporte quelque chose. Cela permet de s’ouvrir davantage sur le monde, de penser différemment, de découvrir d’autres points de vue… Si j’étais amené à repartir, dans le cadre du stage de fin d’études, ce serait avec un objectif professionnel à moyen terme déjà établi. Pourquoi pas sinon continuer mes études, et tenter un MBA à l’étranger ? Les options ne manquent pas, mais j’ai encore le temps d’y réfléchir !