Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Un quadrirotor au Lab’Elec

      25.01.10

      Au sein du Lab’Elec de l’EPITECH, il faut savoir retrouver son âme d’enfant pour faire avancer les projets ! Le laboratoire électronique de l’école excelle à la fois en électronique numérique (microprocesseur et micro-contrôleur) et en mécatronique (alliance de l’informatique, l’électronique et la mécanique). Proche du monde de l’entreprise, il propose ses services aussi bien aux étudiants qu’aux entreprises. Actuellement, un quadrirotor, appareil volant offrant une grande maniabilité, est à l’étude pour les futures promotions d’EIP. Quand les passionnés des robots s’attaquent à l’innovation, le résultat est décoiffant…

      quadrirotor


      quadrirotor Un quadrirotor est un hélicoptère à quatre hélices. Le Lab’Elec a fait l’acquisition d’un modèle amateur, pour l’améliorer par la suite, en se servant de sa structure et en remplaçant l’électronique. Le drone volant sera ensuite utilisé comme plateforme de développement robotique dans le cadre des EIP. À peine déballé, l’appareil a déjà été démonté puis remonté !


      quadrirotor

      Pour manier le quadrirotor, une télécommande classique est utilisée dans un premier temps. La connexion se fera via un ordinateur relié au WiFi par la suite, pour rendre le drone autonome.


      quadrirotor
      Les quatre rotors du drone lui permettent de décoller et de se déplacer en vol, selon la vitesse des pales. Le projet propose de créer un environnement simplifié pour une utilisation maîtrisée et sécurisée : décollage et atterrissages automatiques, délimitation d’un périmètre de vol, commandes simplifiées


      quadrirotor
      Le quadrirotor original a déjà subi bien des modifications : après plusieurs essais mécaniques, une nouvelle structure a été usinée puis ajoutée. C’est sur elle que viendront se greffer les nouveaux composants, pour faire de ce modèle réduit un drone à part entière, plus grand, plus puissant, et pouvant emporter plus de poids. Le nouvel ordinateur de bord est lui en cours de prototypage.


      quadrirotor
      Passer sa journée à faire voler des modèles réduits ? Le quotidien du Lab’Elec ne se résume pas à cela : avant d’arriver à ce résultat, cela demande beaucoup d’heures de travail, de la création sur ordinateur au soudage des composants et à la création de cartes imprimés en passant par l’électronique embarquée. Mais quand on est passionné, on ne compte pas !


      quadrirotor Le drone a été modélisé sur ordinateur pour décider avec précision où chaque composant doit être placé. Toutes les améliorations sont pensées de nombreuses heures avant d’être réalisées. L’intégration entre mécanique et électronique nécessite un travail minutieux. Le niveau d’expertise du Lab’Elec a été acquis après avoir répondu à de nombreux appels d’offres d’industriels, ce qui lui permet de se lancer maintenant dans des projets d’une telle ambition.


      quadrirotor
      La structure de l’appareil est conçue pour accueillir une centrale inertielle, couplée à un GPS. Ces deux appareils légers permettront à tout moment de savoir la position dans l’espace du drone, son altitude, son accélération, s’il penche à gauche ou à droite… une étape de plus dans la voie de l’automatisation.


      Le projet Quadrirotor est une alliance entre l’EPITECH et la société Taveo, fondée par trois anciens en 2005 (Pierre-Olivier Roumier, Grégoire de Turckheim, et Jérôme Malinge).