Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      En apnée dans le C

      28.09.15

      Piscine-C-Epitech-2015-1.jpg

      La rentrée des première année (promo 2020) c’est aujourd’hui, lundi 28 septembre. En comptant leurs compères de “Tek2D” et “Tek3S”, 1875 étudiants ont commencé à plancher pour s’initier au langage C. De Paris à Marseille, de Strasbourg à Bordeaux et de Lille à Nice, les 12 écoles du réseau national Epitech sont en pleine effervescence.

      Ébullition

      À Paris et selon Younès Serraj (promo 2014), responsable des « Asteks », ces étudiants qui assistent leur pairs un peu plus jeunes : « c’est une super rentrée, on a environ 600 étudiants en “Tek1” et une soixantaine en 2D et 3S, cela se passe très bien, avec une super énergie de leur part, ils sont intéressés et motivés. C’est nickel ».

      Starting code

      « Pour une piscine de cette ampleur, tout est évidemment planifié en amont. On a capitalisé sur l’expérience des années précédentes, on a intégré de nouvelles choses, on va laisser les étudiants découvrir tout cela petit à petit, tout est prêt ».

      Piscine-C-Epitech-2015-diaporama.jpg

      Nouveau format

      Pierre-Jean Léger, head of Operational Excellence et Epitech promo 2006, nous explique ce changement dans la continuité : « cette année, nous avons changé le format de la piscine. Ce changement s’effectue d’abord sur la 3è semaine où les 3 premiers jours de celle-ci sont à nouveau des jours de piscine. Nous avons donc 2 semaines et demie de piscine classique, puis des activités d’accompagnement, de découverte de l’école et du hub les derniers jours de cette semaine ».

      Transition vers les projets

      Il poursuit : « le lundi suivant, on enchaîne avec une quatrième semaine qui coïncide avec le début des projets. Autrement dit, si la piscine nouvelle formule dure 5 semaines, c’est que la bistromatique a été intégrée dans la piscine ».

      C’est quoi la bistromatique ?

      « La bistromatique, précise Pierre-Jean Léger, c’est le projet de calculatrice en nombre infini et en base quelconque dont l’inspiration est directement issue du “Guide du voyageur galactique” de Douglas Adams. Ce projet et les autres mini-projets préparatoires ont été intégrés pour qu’il y ait une transition entre le format piscine d’une journée et le format projet qui lui s’étale sur 2, 3 jours puis 1 semaine. C’est l’intensification de la 3ème semaine qui modifie réellement le format ».

      À Paris, 655 baigneurs

      Younès nous rappelle que « sur Paris, nous sommes une petite trentaine d’Asteks, répartis entre différentes salles, tels Asteks sont responsables de telle salle. Cela permet d’assurer un meilleur suivi des étudiants, de les connaitre beaucoup plus vite et d’avoir ainsi ce lien inter-personnel qui leur donne l’envie de se livrer plus ou de remonter beaucoup plus vite leurs problèmes et de partager les difficultés qu’ils peuvent rencontrer ».

      Piscine-C-Epitech-2015-Younes-Serraj-Asteks.jpg

      Travailler beaucoup, dormir un peu

      « Comme chaque année, on a prévu les lits gonflables, il faut au moins assurer ça pendant la piscine ! (sourires)… On sait qu’il y a des étudiants qui restent très tard le soir. Pouvant habiter super loin, ils n’ont pas forcément envie de rentrer chez eux ».

      Epitech Plage ? Pas du tout

      « Ce 8h42 / 23h42, c’est le minimum quotidien d’un étudiant en piscine… La plupart des étudiants aiment cette expérience, qui est quand même assez unique… Du coup, ils ont envie de la vivre pleinement et s’ils veulent rester le soir, on s’arrange et on leur donne un coup de main ».

      Inspiration, respiration

      « Nous sommes donc partis pour 5 bonnes semaines de piscine, avec des exercices qui tombent tous les jours, avec des rendus tous les soirs à 23h42, des « colles » un peu spéciales le week-end et des petits moments de détente aussi : on offre un barbecue chaque fin de semaine, histoire de décompresser. Et de tisser des liens ».

      La stratégie du pair à pair

      « Ce lien informel entre les étudiants et les assistants est très important pour la bonne conduite de leur scolarité. C’est vraiment là qu’on apprend à connaître les étudiants et c’est grâce à ce lien qu’on va pouvoir demain les aider beaucoup plus. Cette relation est bien plus forte que le lien habituel prof’ / élèves, un peu distant, pour ne pas dire froid ».