Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Le projet des vignes : quand l’Internet des objets aide le vin made in France

      06.10.14

      Le-Projet-des-Vignes-Vin-BigData-Epitech-International-Telecommunication-Union-1.jpg

      Le projet des vignes est une solution de suivi et d’analyse des vignes pour les domaines viticoles français. Il permet de simplifier et d’améliorer le suivi de croissance des plantes.

      Viticulture, Big Data et Embedded

      Cette solution se base sur la collecte de données telles que le niveau d’humidité des feuilles de la vigne, l’observation au rayonnement infrarouge des raisins et la détection de parasites par la signature thermique propre à chacun d’entre eux. Tous ces prélèvements sont assurés par un robot mobile terrestre autoguidé par GPS et équipé d’une caméra 3D à 360 degrés qui lui confère la possibilité de détecter son environnement visuellement.

      Surveiller et prévenir

      Ce robot parcourra les terres de l’exploitation pour faire des relevés sur chacune des vignes de ses parcelles. Ces données, stockées sur une architecture de type Big Data, seront accessibles à travers une application mobile multiplateforme et une application web. Les transferts de données seront entièrement sécurisés et les applications « brandées » pour chaque client.

      Précision et temps réel

      Cet outil présente deux aspects attractifs pour les professionnels du vin : un suivi plus précis des plantes et une possibilité de présentation en temps réel de l’état des cépages en cours de vente.

      Une équipe multiculturelle

      L’équipe franco-américano-russe du projet est actuellement composée de 7 membres dont 4 étudiants d’Epitech. Elle réunit à la fois des étudiants et des professionnels :

      • Jean Baudin,étudiant en 5ème année (Epitech promo 2015), développeur web full-stack. Il est à l’initiative du projet et s’occupe de diriger avec Johan Sebbane les clients mobiles et web du projet. Il gère aussi les aspects marketing, communication et commerciaux. Tout comme Anna et William, Jean travaille actuellement au sein de la société MEVIA en tant que chef de projet technique mobile.
      • Johan Sebbane, Epitech promo 2015, spécialisé en JavaScript et PHP. Il a passé un an en Russie avec Jean Baudin dans le cadre de la quatrième année à l’international. Ils ont eu l’occasion de travailler aux côtés de Ruslan Kirichek pour la réalisation d’un produit se basant sur la détection d’objets via Bluetooth depuis un smartphone. Il est en charge des clients mobiles et web du projet.
      • Ruslan Kirichek, professeur d’Internet of Things de l’université de Bonch-Bruevich et membre de l’ITU, il contribue à la réalisation du robot, à la recherche d’investisseurs russes ainsi qu’au choix des composants. Il met aussi à disposition du projet le laboratoire d’Internet of Things de son université.
      • Anna Texier, étudiante Epitech promo 2015 également, originaire de Toulouse, développeur full-stack (C/C++/C#, Python, JavaScript, Android etc…). Ses nombreuses expériences professionnelles (Airbus, MEVIA…) ainsi que ses expériences au sein de l’école (Assistant Epitech en Région (AER) à Toulouse) lui confèrent le niveau de compétences techniques nécessaires pour la réalisation du projet. Elle est en charge des développements pour le robot.
      • William Poussier, étudiant Epitech promo 2015 aussi et venant de Lyon est un développeur web full-stack. Il a rejoint l’équipe pour ses compétences en JavaScript et en modélisation de données. Tout comme Anna, il travaille au sein de la société Mevia en tant que développeur full-stack. William sera en charge du stockage et de l’analyse des données du projet.
      • Ksénia Ponomareva, étudiante à l’université Bonch Bruevich, en dernière année d’études de langues (anglais et allemand) et géopolitique, est chargée de la communication avec les partenaires russes et de l’implémentation de la société en Russie.
      • Ian Akyildiz, directeur et professeur du laboratoire de réseaux sans fil de l’université d’électronique et d’informatique d’Atlanta (université faisant parti de l’Institut de Technologie de Géorgie aux États-Unis), apportera ces connaissances pour le choix des connexions réseaux du robot. Tout comme Ruslan Kirichek, Ian Akyildiz est membre de l’ITU et travaille actuellement sur une technologie de pointe, le Nanonetwork.

      Un projet soutenu par les plus hautes instances internationales

      Le projet des vignes a été présenté à l’agence International Telecommunication Union (ITU) des Nations Unies, en charge des Technologies de l’Information et de la Communication. Cette agence a pour but de développer l’accès à l’information partout à travers le monde. De par sa mission, l’ITU défend et protège le droit fondamental de chacun à communiquer.

      L’ITU se compose d’acteurs professionnels des domaines publics et privés. De par leurs connaissances et leurs compétences, les membres de cette organisation s’attachent à donner accès à tous aux avantages des technologies modernes de communication au moindre coût, avec efficacité, sécurité, facilité.

      L’agence peut financer des projets innovants dans son domaine, le projet des vignes peut en faire partie. Le projet des vignes est soutenu par l’équipe de l’Epitech Innovation Hub.