Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Le campus d’Epitech à la Réunion rayonne dans l’Océan Indien !

      17.12.19

      Le weekend du 29 novembre, la finale inter-îles de la WebCup réunissait à Mayotte une cinquantaine de participants venus de différentes îles de l’Océan Indien. Le campus d’Epitech à la Réunion y était représenté par Eddy Despagne et Nick Lam Yee Mann, étudiants en Tek 3 et Sébastien Maillot et Julien Martin, de la Coding Academy. Le quatuor s’y est d’ailleurs illustré, puisqu’ils ont remporté le premier prix de cette finale inter-îles.

       

       

      Le week-end dernier avait lieu à Mayotte la finale inter-îles de la neuvième WebCup. Pour déterminer les vainqueurs des groupes sélectionnés lors des WebCup régionales cette année, et l’année dernière, le jury a demandé à la cinquantaine de participants de résoudre un problème des plus originaux :

      Les humains, dont la planète est en pleine dérive écologique, doivent trouver conseils auprès des extra-terrestres, qui leur proposent généreusement de participer à un woofing interstellaire. Lors de leur séjour, les petits Terriens auront la chance d’apprendre de précieuses techniques afin que leur gestion de la Planète bleue soit un peu plus verte.

      Une équipe par île de l’Océan Indien !

      Chaque île de la région (Maurice, Mayotte, la Réunion, les Comores, Madagascar ou encore Rodrigues) était fièrement représentée par une équipe, et c’est ainsi qu’en avril dernier, quatre étudiants d’Epitech avaient été sélectionnés pour représenter la Réunion lors de cette finale.

       

       

      Pour Eddy Despagne et Nick Lam Yee Mann, étudiants en Tek 3 et Sébastien Maillot et Julien Martin, de la Coding Academy, cette nouvelle aventure était l’occasion de découvrir d’autres manières de travailler, de tisser des liens avec des professionnels d’autres régions, et de s’ouvrir au monde tout simplement.

      Un événement pour s’ouvrir au monde

      Nick raconte : « Nous sommes, avec Eddy, en Tek 3, ce qui signifie que l’an prochain, nous devons quitter la Réunion pour partir à l’étranger. Ce genre d’événement nous permet de côtoyer d’autres façons de travailler, de réaliser que les choses peuvent être différentes ailleurs. C’est donc une bonne préparation ! »

      Cependant, la compétition a démarré de manière quelque peu mouvementée, et a dû être avancée de vingt-quatre heures, en raison de la présence du cyclone Belna : « L’annonce nous a pris un peu de court », raconte Eddy Despagne, « Mais une fois cet imprévu pris en compte, nous nous sommes lancés à fond dans la compétition. Nous avions 24 heures pour créer un site web afin de mettre en contact humain et extra-terrestre. Il n’y avait donc pas de temps à perdre. »

      Un quator qui fonctionne

      Le quatuor, qui participait donc dans la sélection 2019, réunissait des étudiants de Tek3 mais également de la Coding Academy, présentant ainsi un profil original, mais qui ne manquait pas d’atouts :

      « Cela a été plutôt un avantage, puisque nous avons pu nous servir des compétences des différentes formations », explique Nick.

       

       

      « Nous avons ainsi pu utiliser la grande compétence technique de Sébastien et de Julien » Quant aux deux apprenants de la Coding Academy, ils ont été très impressionnés par le savoir-faire déjà détenu par les deux étudiants de Tek3. Cette diversité de profils au sein de l’équipe leur a permis de rivaliser avec leur adversaires, qu’ils soient eux-mêmes étudiants, amateurs ou encore professionnels.

       

       

      Et tout cela avec brio, puisque le quatuor a raflé la première place : « Je ne pense pas que nous étions favoris au départ, mais nous avons su surprendre le jury », confie Eddy Despagne. En effet, c’est leur façon de connecter l’utilisateur qui leur a permis de s’illustrer.

      « Nous avons eu l’idée d’utiliser la reconnaissance faciale, plutôt qu’un login, pour identifier l’utilisateur. Ainsi, si la caméra reconnaissait un visage, vous étiez automatiquement identifié en tant qu’humain, et sinon, en tant qu’extra-terrestre ».

      Les quatre vainqueurs reconnaissent volontiers les atouts de la formation d’Epitech, qui leur ont permis de s’illustrer dans la compétition : « Travailler pendant aussi longtemps, sans interruption sur un projet, n’est jamais facile, mais nous avions déjà l’habitude. C’était donc nécessairement un atout ! »

       

       

      Les premières promos du campus de la Réunion font donc déjà résonner le nom de l’école dans toute la région, confirmant que la pédagogie prônée est pourvoyeuse de réussite !