Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      39° au soleil couchant

      15.11.12

      Maxime Zopfmann (Epitech Strasbourg promo 2013) est revenu cette année d’un an au Bahreïn où il a passé sa quatrième année internationale.

      Pourquoi avoir choisi comme destination Bahreïn ?

      J’ai eu la chance de voyager étant plus jeune. Je souhaitais partir dans un pays que je ne connaissais pas avec une culture très différente de celles qu’on connaît en Europe. Je ne savais même pas où était situé ce petit pays du Golfe Persique au début… J’ai entamé des recherches pour en savoir plus, mais rien de mieux que de se rendre sur place.

      Comment se sont déroulés tes premiers jours d’intégration ?

      J’appréhendais un peu mon arrivée. Très vite, cette appréhension a été effacée grâce aux personnes rencontrées qui étaient accueillantes. Effectuer les modalités d’arrivée a été très simple. Le plus dur était de m’adapter au climat. Après six heures d’avion, la température était de 39° C alors que le soleil était déjà couché. Heureusement que la piscine fait partie du standard des appartements visités !

      En quoi l’enseignement qui t’a été proposé était-il différent de celui d’Epitech ?

      Le programme de l’Ahlia University était plus théorique que celui d’Epitech, offrant une pédagogie par projets très technique. C’est une façon différente d’apprendre. Le programme proposé y est semblable à celui des autres universités dans le monde. La grande différence se situe dans les salles de classe. La majorité des cours théoriques dans d’autres destinations se fait sous forme de cours magistral. Ici, je n’ai pas vu plus de vingt personnes par salle en même temps.

      As-tu modifié ta façon de travailler sur place ?

      Après trois années passées à Epitech sur un ordinateur, il est difficile de revenir à la méthode classique du papier / stylo. Les attentes de mes professeurs en termes de rendu étaient également différentes mais j’ai pu m’adapter facilement. L’année à l’étranger fait également partie du quotidien de l’Epitech Innovative Project. Trouver un créneau horaire quand le groupe est éclaté aux quatre coins du monde n’est pas facile. Il a fallu trouver des solutions rapidement pour assurer le meilleur suivi possible.

      Enfin, qu’est-ce qui est pour toi l’apport le plus important de cette quatrième année à l’International ?

      L’apport le plus important de cette quatrième année est la découverte. Il s’agit d’une chance unique qui m’a permis de découvrir une nouvelle culture, de développer un nouveau réseau et d’adopter un nouveau climat. J’ai eu l’occasion de partager au fur et à mesure sur mon blog mes impressions pour faire connaître cette île. Je pense que les étudiants de quatrième année expatriés au Bahreïn ne regretteront pas leur choix !