Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Des étudiants d’Epitech Paris remportent 2000 $ lors d’un concours d’Ubisoft à Montréal

      13.05.19

      Victor Debray et Théo Penavaire sont étudiants en 4e année à Epitech Paris, et sont actuellement en échange universitaire à l’Université Concordia. Ils ont participé au concours universitaire d’Ubisoft 2019 et sont repartis avec le Prix Spécial du Jury.

      Un concours grandiose

      Le concours universitaire d’Ubisoft, c’est 168 participants (dont 24% de femmes), 21 équipes, 12 universités canadiennes, 9 prix, et 22 000 $ en bourses. Victor et Théo sont amis depuis leur première année d’études à Epitech Paris et ont déjà travaillé ensemble sur de nombreux projets. « On a chacun notre spécialité, explique Victor, Théo il est très axé sur les jeux vidéo, et moi je suis plutôt dans la programmation back end, les serveurs ».

       

      Concours Universitaire d'Ubisoft à Montréal. Epitech gagne !

       

      C’est pour cette raison que les deux étudiants ont déjà monté (et gagné !) de nombreux projets ensemble : leurs compétences sont complémentaires.

      Concordia : une université avec une pédagogie par projets

      Concordia est une université de Montréal qui est très ouverte aux thématiques liées à l’IA et le développement de jeux vidéo. Son approche pédagogique est assez théorique, mais on y trouve également des modules avec une pédagogie par projets, « comme à Epitech, précise Victor, et c’est d’ailleurs pour ça que j’ai choisi de faire un échange dans cette université ».

      C’est Théo, véritable passionné de la programmation de jeux vidéo, qui prend connaissance du concours organisé par Ubisoft. « L’idée de travailler pendant 10 semaines sur un projet, en équipe mixte, et avec de vraies récompenses à la fin nous a beaucoup plu, et on a décidé de participer, pour nous challenger » expliquent les deux amis.

      Le thème de l’édition 2019 ? le spectacle

      La compétition commence mi-janvier. Le thème est dévoilé devant les étudiants de différents domaines, et de différentes universités, par des employés des studios canadiens d’Ubisoft. Ils ont dix semaines pour créer un prototype viable, qui réponde au thème, qui ait un beau design, avec une bonne expérience utilisateur et qui soit créatif.

       

      Des étudiants d'Epitech ont remporté le Prix Spécial du Jury au concours universitaire Ubisoft à Montréal

       

      « Aujourd’hui, dans les jeux vidéo, comme dans l’e-sport, on regarde de plus en plus les autres jouer. C’est comme un spectacle ! contextualise Victor, de plus en plus de jeux se regardent sur des télé en ligne, comme Twitch par exemple, par des personnes qui ne vont pas jouer du tout ».

      Une équipe complémentaire…

      C’est dans cette dynamique -créer un jeu vidéo en pensant d’abord à l’audience et non aux joueurs- que les équipes devaient imaginer leurs projets. L’équipe des deux étudiants d’Epitech était composée de huit personnes, toutes de Concordia : 4 artistes, étudiants en arts de la modélisation, et 4 développeurs (dont Théo et Victor).

      … qui s’est super bien organisée !

      « On s’est extrêmement bien entendus, on était tous intelligents, motivés, complémentaires, aimant travailler en équipe, raconte Victor, et je pense que notre engagement à tous a contribué à la réussite de notre projet. C’est l’entente de l’équipe qui prime devant les compétences individuelles de chacun. Pendant 10 semaines, on a suivi un planning très précis, on se voyait deux fois par semaine pour parler de l’avancement de nos projets, et on avait une réunion avec notre mentor d’Ubisoft une fois toutes les deux semaines. Et puis, on se faisait des soirées pizza tous ensemble. Toutes ces personnes sont devenues des amies pour moi ».

      Witchin’ Kitchen : le prix spécial du jury

      Les huit camarades ont imaginé un jeu très intéressant, répondant véritablement au thème posé. Ils ont décidé de faire une sorte d’arène dans laquelle une sorcière est en train de préparer des potions (il peut y avoir au maximum 4 joueurs donc 4 sorciers ou sorcières).

       

      Witchin’ Kitchen, le jeu prototypé par l'équipe comportant des étudiants d'Epitech au concours universitaire d'Ubisoft à Montréal

       

      Les joueurs doivent récupérer les ingrédients qui apparaissent sur la map, et créer des potions en suivant des recettes. Ces potions débloquent des sorts que l’audience (les spectateurs connectés via le serveur du jeu) peut appliquer sur des joueurs. Des sorts positifs, comme des sorts négatifs.

      Impliquer l’audience, sans qu’elle soit joueuse

      L’audience interagit via une application mobile qui transmet les actions au serveur, auquel le jeu est également connecté. « Ce serveur est l’interface entre les joueurs et les spectateurs » explique Victor, qui s’est occupé de construire toutes ses caractéristiques.

      Le spectateur peut faire des choix

      Les étudiants ont réellement travaillé sur un jeu qui permettrait d’impliquer l’audience sans pour autant qu’elle devienne joueuse. « Les personnes qui regardent les autres jouer, c’est parce qu’elles pensent qu’elles sont bonnes, ou drôles, mais ça ne veut pas forcément dire qu’elles veulent jouer avec, souligne Victor, alors nous on a imaginé un jeu dans lequel le spectateur n’est pas trop actif, et où il peut choisir d’agir ou pas ».

       

      Concours Universitaire Ubisoft Epitech gagne

       

      Une bonne idée car le jeu Witchin’ Kitchen a été nominé pour trois prix parmi 21 équipes, et a gagné le Prix Spécial du jury.

      « On a imaginé pas mal d’actions originales que les sorts pourraient engendrer, détaille Victor, comme le fait de devenir un sorcier géant, de pouvoir jeter des boules de feu, ou alors qu’une pluie de météorites tombe, que les ingrédients dansent dont qu’il soit difficile de les attraper, ou encore que l’arène devienne lisse donc que les joueurs glissent, ou que l’herbe pousse et qu’on ne voit plus rien »

      21 équipes, 10 semaines de travail, 9 prix à gagner

      Fin avril, après 10 semaines de prototypage et de travail intensif, les 21 équipes ont présenté leur travail devant les jurés d’Ubisoft, mais également tous les autres participants. Au lieu du conventionnel pitch devant une assemblée, Ubisoft avait imaginé un système de stands où chacun pourrait essayer les jeux, poser des questions, et tester les prototypes.

      Les deux étudiants d’Epitech sont assez contents de leur projet. « Je pense qu’on a réussi à faire une intégration assez complète, on n’a pas vu de couac dans notre prototype et parfois, on a trouvé des bugs qui sont devenus des features. C’est le premier projet pour une compétition qu’on a si bien réussi et dont on est fier du résultat puisqu’on l’a publié sur itch.io », s’enthousiasme Victor.

       

      The Witchin' Kitchen’s, le jeu qui gagne le prix spécial du jury par les étudiants d'Epitech

       

      Les huit étudiants ont remporté 2000 dollars à se partager, et bien évidemment, ils se sont fait des contacts chez Ubisoft, et ont gagné en ouverture d’esprit. Une expérience inoubliable pour ces étudiants qui continueront, on n’en doute pas, à travailler ensemble et à imaginer des produits et des services innovants.