Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      L’avis d’Olivier Ezratty

      30.01.15

      Forum-Epitech-Innovative-Projects-Trophees-EIP-Olivier-Ezratty-1.jpg

      Continuons à revenir sur le Forum des Epitech Innovative Projects avec Olivier Ezratty, qui vient de sortir un rapport complet sur le CES 2015 à Las Vegas. Il était membre du jury des Trophées EIP pour la deuxième année consécutive.

      Qui est-il ?

      Olivier Ezratty est un consultant très respecté dans l’écosystème numérique français en général et celui des start-up en particulier. Il est notamment reconnu dans le domaine du marketing de l’innovation dans les industries numériques, sur l’entreprenariat et le product management. À ce titre et pour la deuxième année consécutive, il était membre du jury des Trophées EIP. Son avis nous importe.

      Son avis sur les Trophées EIP 2015

      « C’était un bon cru. Ce que j’ai apprécié c’est la qualité des pitches, alors que je vois beaucoup de pitches dans le monde des start-up. J’ai vu que les règles de l’art étaient respectées, avec des slides simples, visuels qui font qu’on écoute la personne qui parle et qu’on n’est pas trop attiré par les slides. Ils avaient tous une démo, ce qui rendait donc tangible ce qui était présenté. »

      De l’utilité sociale d’un projet

      « Évidemment, il y avait des projets plus techno, d’autres plus dans le jeu vidéo, avec des usages différents. En tant que membre du jury, forcément, j’ai bien aimé le gagnant, un projet qui possède une utilité sociale. Et cela est très important à comprendre pour les jeunes qui lancent des projets : le numérique, c’est fait pour les vrais gens. »

      Premier tip à l’intention des prochains groupes EIP 2016

      « Arriver à assembler une passion technologique d’un côté avec un usage qui a un rôle social de l’autre, pour changer le monde, positivement, c’est intéressant. Alors que tous les projets n’ont pas cette même ambition, aussi bien les finalistes que tous les autres, je pense que c’est une bonne leçon à retenir : un bon projet avec une valeur sociétale arrive au-dessus des projets qui ont peut-être plus de contenu technologique mais une valeur sociétale peut-être moins évidente à appréhender. »

      Deuxième tip

      « Le point d’amélioration selon moi et qui est vrai de beaucoup de projets concernant les environnements techniques, c’est d’arriver à faire comprendre à un jury en quoi ce projet fait avancer l’état de l’art, surtout dans la mesure où l’on peut très vite avoir l’impression que c’est un un projet déjà vu. Le challenge pour ces jeunes qui présentent leur projet est de bien dire ce qui ne va pas dans les solutions qui sont sur le marché aujourd’hui et comment eux, ils font avancer l’état de l’art. Leur autre défi, c’est d’arriver à le faire de manière très concise et précise à la fois… »
      À bons entendeurs…