Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      CoClic : la colloc’ sans hic

      06.04.11

      Sébastien Sepheriades (Epitech 10) a été le chef de projet de l’Epitech Innovative Project (EIP) CoClic.

      CoClic

      Quel est le principe de CoClic ?

      CoClic s’adresse aux petites communautés qui ont des comptes à gérer, que ce soit un groupe d’amis en vacances, une colocation, un jeune couple… Le projet a pris la forme d’un site Web. Nous avons choisi ce sujet car sur les sept membres du groupe, quatre étaient en colocation.

      Comment le projet se porte-t-il maintenant ?

      Nous étions très ambitieux au départ. Le Lab EIP nous a aidés à faire le tri entre nos objectifs et à prendre du recul. Nous avons ainsi réussi à coller au cahier des charges et à porter CoClic à maturité. Aujourd’hui, il est toujours fonctionnel et en ligne. Nous avons un peu moins de temps à lui consacrer mais nous espérons pouvoir proposer de nouvelles choses bientôt à nos utilisateurs. Nous pensons à des applications pour mobiles et tablettes tactiles et à une intégration dans des réseaux sociaux…

      Quels enseignements as-tu tirés de ton EIP ?

      Nous faisons beaucoup de travail d’ingénierie et de développement à Epitech, mais un peu moins de sciences de gestion comme le management ou la gestion de projet. L’EIP est un bac à sable dans lequel on peut tester ces aspects. C’est également un bon entraînement pour savoir de quelles manières un projet peut déraper !

      Quelles opportunités se sont offertes à toi grâce à ce projet ?

      Epitech et l’EIP en particulier poussent les étudiants à être curieux et débrouillards. C’est très apprécié en entreprise de nos jours. Cette curiosité m’a poussé à poursuivre mes études à l’IAE de Paris et à rechercher un VIE pour m’épanouir professionnellement et personnellement.

      Quels conseils sont à donner aux étudiants qui préparent leur EIP ?

      Eclatez-vous ! Trouvez l’idée la plus amusante qui soit, placez la barre haute et relevez le défi ! Il est très rare de nos jours d’avoir l’occasion de créer ou d’innover. Ce serait dommage de passer à côté !