Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Focus sur Brice Gaillard, CTO Beebac

      25.08.09

      Beebac, c’est le premier réseau social dédié au système éducatif français. Lancé un mois avant les épreuves du baccalauréat 2009, il permet à tous, étudiants, enseignants et professionnels, de partager leurs connaissances grâce au web 2.0. Tous les champs de l’enseignement sont couverts, du collège aux études supérieures. Le premier « Social School Network » connaît une ascension rapide, avec 600 visiteurs uniques par jour et 800 inscrits dès le premier mois d’exploitation, sans aucune autre publicité que le bouche à oreille. Gros plan sur Brice Gaillard, promotion 2008, CTO (Chief Technical Officer / Directeur technique) chez Beebac.



      En quoi consiste ton rôle au sein de Beebac ?

      J’ai intégré l’équipe en avril de cette année, en tant qu’associé et CTO. Je me suis dans un premier temps occupé du développement de la plateforme. Depuis, les choses ont bien évolué : j’ai trois développeurs sous ma coupe et l’équipe devrait encore s’étoffer dans les semaines à venir. Je m’occupe aussi bien du recrutement que de l’architecture et du management. Bien sur, je continue également à développer le site.

      Quelle est la prochaine étape ?

      L’objectif de cette fin d’année est de nous imposer comme l’intranet des collèges, lycées et universités de France. Nous sommes en train de nous rapprocher des officiels et professeurs dans ce but : il y a une vraie demande. La seule difficulté que nous rencontrons est de persuader les enseignants de mettre à disposition leurs cours sur internet. Nous sommes une plateforme de partage de savoir universelle. Notre but n’est pas d’aider les élèves à tricher pendant les examens, mais de leur permettre de travailler ensemble, tout en rencontrant des professeurs et des professionnels qui leur permettront de progresser.


      Pourquoi avoir choisi l’EPITECH après ton bac ?

      J’ai intégré EPITECH car le parcours très théorique proposé par les autres écoles et universités ne me convenait pas. Je trouvais le lycée à mourir d’ennui et mes professeurs ne me promettaient pas un avenir très glorieux. J’ai finit l’école il y a tout juste un ans, je n’ai pas encore 24 ans, et pourtant, j’ai déjà passé deux années en Chine, créé une société, Tongo.Asia, et rejoint Beebac en tant qu’associé et directeur technique. Je travaille avec des gens passionnants et passionnés qui partagent cette envie de changer le monde.

      Un conseil à adresser aux étudiants de l’EPITECH ?

      Il ne faut pas hésiter à s’investir dans la vie de l’école et le milieu associatif. Cela permet d’acquérir des compétences différentes et de se créer un premier réseau. Je conseille à tout le monde de partir à l’étranger. J’ai eu la chance de pouvoir faire ma quatrième année en Chine, cela a changé ma vie et ma vision du monde. Enfin, il ne faut pas hésiter à prendre des risques : partir à l’autre bout du monde, créer des sociétés, participer à des projets open sourceCela ne peut être que bénéfique !

      LA RENTRÉE DE BEEBAC
      Au lancement du site, ils n’étaient que trois. Depuis, ils sont neuf et vont encore recruter avant septembre. Leur objectif est de préparer la rentrée afin d’améliorer leur visibilité dans les médias, de créer de nouveaux partenariats et de progressivement se diriger vers une levée de fond.