Informations
    Actualités & évènements
      Loading...
      08.06.09

      Antoine RabanesAu départ, ce sont trois amis d’enfance, Robin Llopis, Stephen Poulard et Antoine Rabanes, unis par la passion de l’informatique. Ils se retrouvent pour travailler dans la micro-entreprise Llopis-Web, dédiée à la création de sites internet. Trois ans plus tard, le succès aidant, ils passent à la vitesse supérieure et fondent CreateIt SARL. L’objectif reste le même, fournir à des prix abordables un service irréprochable, mais cette fois, ils pensent à la rentabilité sur le long terme. Leur secret : deux pôles bien distincts, l’un dédié à la mise en place de sites web pour les clients, l’autre au développement de sites propriétaires aussi bien orientés jeux en ligne que vente de musique.


      Si CreateIt a débuté ses activités en février dernier, Antoine Rabanes est lui toujours étudiant. En train de terminer sa seconde année à l’EPITECH, il a bien voulu nous accorder un entretien en avant-première.

      Comment arrivez-vous à concilier à la fois votre vie étudiante et votre vie professionnelle ?

      Avant toute chose, il faut savoir que la création d’une entreprise n’est pas conseillée aux étudiants de première et de deuxième année : les enseignements de l’école occupent énormément de temps. Durant cette période, EPITECH nous apprend à nous organiser et à répartir la charge de travail sur notre planning. Je suis cependant un cas à part qui a appris à partager ce que les études et ce que CreateIt me demandaient comme ressources. J’attends la troisième année avec impatience, il y a alors la possibilité de libérer deux jours par semaine pour travailler. Nous sommes en train de regarder de très près les budgets : je me demande si je ne vais pas être salarié de ma propre entreprise l’année prochaine !

      Comment l’EPITECH vous a-t-elle apporté de l’aide ?

      D’une part, l’école m’a appris à rendre à l’heure les projets importants, et m’a dispensé plusieurs cours qui m’ont beaucoup aidé dans mon entreprise, que ce soit sur des templates ou des bases de données relationnelles. Ensuite, les étudiants des années supérieures et les Asteks ont toujours été là pour me donner des conseils, aussi bien du côté administratif pour la rédaction de contrats, que du côté technique pour me mettre en garde contre les mauvaises aventures qui leur sont arrivées. C’est très rassurant, et cela nous a aidé à beaucoup de niveaux.

      Justement, il a dû vous en arriver des surprises…

      Il nous est arrivé une centaine de tuiles, mais aucune que nous n’avons pas su gérer. Par exemple, nous avons mis en place un système de facturation échelonné. Lorsque nous avons commencé, on s’occupait du site web en entier jusqu’à sa mise en ligne, puis on envoyait la facture au client. Plusieurs fois, nous avons été payé en retard, jusqu’à huit mois. Maintenant, dès l’acceptation du cahier des charges et du devis, on demande un acompte de 10%. On a divisé la création en cinq grandes étapes, et à chaque fois que l’une est terminée, on demande à ce qu’elle soit payée avant de continuer.

      Site de la web-agency CreateIT