Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Les associations vues par un ancien

      22.09.10

      Gilles Chehade (Promotion 2006) est désormais directeur pédagogique régional adjoint à Epitech Nantes. Au cours de sa scolarité à Epitech, il a eu l’occasion de s’impliquer au plus près dans la vie associative de l’école. Ses expériences professionnelles lui permettent également de conseiller nos étudiants sur les qualités à développer sur les bancs d’Epitech.

      En quoi consiste ton poste actuel ?

      Gilles Chehade

      Mon rôle est d’aider le directeur pédagogique régional, Pierre-Jean Léger, à dispenser les cours, corriger les projets, répondre aux questions des étudiants, et plus généralement les suivre dans leur scolarité. Il y a bien entendu d’autres aspects un peu plus administratifs, comme la gestion des professeurs et de la vie étudiante, mais mon travail est principalement pédagogique.

      Qu’apprécies-tu le plus dans ton travail ?

      J’apprécie d’être en contact permanent avec des étudiants : dans cet environnement effervescent, je me replonge dans ce que j’ai fait il y a dix ans à leur place ! Je connais leur cursus et je suis passé par les mêmes étapes qu’eux : les rushs, les projets à boucler malgré les problèmes de groupe, les quelques nuits blanches… De plus, mon expérience professionnelle, au cours et après ma scolarité, me permet de conseiller les étudiants sur les points importants à approfondir pour le travail en entreprise.

      Quelle était ton implication dans la vie associative de l’école ?

      J’ai créé, en deuxième année, EpiBUG, une association pour promouvoir les systèmes BSD avec l’un de mes binômes. Très largement utilisés à Epitech, leur prise en main n’est pas forcément évidente pour les nouveaux arrivants. Nous organisions des soirées pendant la piscine au cours desquelles ils pouvaient poser toutes les questions qu’ils désiraient autour d’un café. J’ai ainsi rencontré des étudiants qui n’étaient pas de ma promotion et avec qui j’entretiens toujours le contact.

      T’es tu également engagé dans d’autres activités de l’école ?

      J’ai rejoint l’équipe des Asteks à partir de la troisième année, jusqu’à la fin de mes études à Epitech. C’était une très bonne expérience, enrichissante : nous avions tous nos propres anecdotes de piscine ou de soutenance ! Je n’oublierai jamais l’ambiance qui régnait entre nous, et je suis toujours heureux de recroiser un Astek de mon époque ! J’ai également décroché quelques missions au sein de l’association entreprise Cristal, fait de la recherche en cryptographie au LERIA

      Que retiens-tu de tes années à Epitech ?

      Toutes mes implications m’ont permis de créer des liens et des contacts avec beaucoup plus d’étudiants que si je m’étais contenté de seulement rendre mes projets. Ces contacts sont des personnes que je continuerai à croiser dans ma vie professionnelle. Si je passe dans une ville où je connais un étudiant, je passe volontiers boire un verre et discuter. Le bon point, c’est que nous sommes désormais partout !