Loading...

Vos futurs métiers et secteurs d’activité

Très variés, les métiers de l’informatique évoluent constamment, on estime que 85% des métiers de 2030 n’existent pas encore. Le numérique ne se cantonne pas à un métier et concerne une multitude de secteurs d’activités .

Les opportunités ne manquent pas

Les métiers de la tech, parmi les plus recherchés en France !

  • 700 000 emplois ont été créés en 15 ans*
  • Le numérique représente 5,5% du PIB français, un chiffre qui pourrait doubler dans quelques années**
  • 220 000 emplois seront à pourvoir d’ici 2022***
  • Aujourd’hui, plus de 29 000 offres sont en ligne sur le site APEC avec le mot-clé « informatique », dont 50% destinées aux débutants
* Étude initiée par l’association Talents du Numérique, fin 2017.
** BPI France, reprise d’une étude du cabinet McKinsey.
*** « Les métiers en 2022 », Dares – France Stratégie

France 2020 : les métiers les plus recherchés****

Top 3 des métiers les plus recherchés 

  • Délégué à la protection des données 
  • Ingénieur en intelligence artificielle 
  • Agent immobilier

Dans le top 15  

  • Ingénieur en fiabilité du site (RSE) (n°6)
  • Spécialiste en cybersécurité (n°7) 
  • Ingénieur DevOps (n°8)
  • Ingénieur data (n°9)
  • Data scientist (n°10)
  • Développeur Big Data (n°13)

Top 3 des secteurs où la demande est la plus forte

  • Technologie et services de l’information
  • Logiciels informatiques 
  • Internet 

****D’après le rapport LinkedIn « France 2020 : les métiers les plus recherchés » 

Secteurs d’activité

Big Data

On ne le présente plus ! C’est l’ensemble des techniques qui récupèrent, stockent, analysent et utilisent de grandes quantités de données afin de créer de nouveaux outils.

A l’avènement de l’informatique, la donnée, la data donc, était considérée uniquement au regard des logiciels auxquels elle était destinée. Mais aujourd’hui, elle est au centre de toutes les attentions. Collectée depuis les réseaux sociaux, les objets connectés, smartphones et autres capteurs, sans parler de nombreuses autres sources, la data génère de nombreuses connaissances et crée ainsi une évolution des outils et des services.

Les challenges du Big Data

  • Ses nouveaux usages (santé, réseaux sociaux, jeux vidéo), quand elle est source de connaissances à forte valeur ajoutée,
  • les développements des technologies de pointe qui permettent la gestion de gros volumes de data, leur récupération, stockage et visualisation,
  • la recherche scientifique : génétique, astrophysique, biologie etc.

Exemples de métiers du Big Data

  • Développeur web
  • Architecture de l’information
  • Administrateur Réseau
  • Chef de projet MOE
  • Responsable de la sécurité informatique
  • Administrateur de base de données
virtuality

Virtuality

Il s’agit ici d’interagir avec le monde virtuel comme nous le faisons dans le monde physique, en se basant notamment sur les interfaces hommes-machines, aussi appelées IHM.

Ce secteur d’activité, encore jeune, immerge son utilisateur, parfois jusqu’à ses 5 sens, dans une autre réalité, ergonomique et accessible. De nouveaux outils apparaissent, permettant d’aller toujours plus loin : l’Oculus rift, les META Glass ou le PrioVR en sont quelques exemples, parmi bien d’autres objets connectés.

Les jeux vidéo, le monde de la santé ou encore de l’éducation sont autant d’occasions d’améliorer le quotidien et d’inventer toujours plus de nouvelles manières de manipuler le virtuel.

Comment exploiter au mieux les outils qui existent ? Comment comprendre et utiliser les innovations matérielles ? Telles sont certaines des questions auxquelles les spécialistes de la réalité virtuelle viennent répondre.

Digital Security

Elle concerne les problématiques de la sécurité, aussi bien applicative que web : authentification, contrôle d’accès (biométrique / nfc / smartcards…), et également la sécurité des systèmes d’information et du réseau.

Dans un contexte où l’information et sa disponibilité ont acquis une très grande valeur, il est essentiel de se former à ces problématiques de sécurité. L’un des objectifs est de sensibiliser aux vulnérabilités et bonnes pratiques qui permettent aux logiciels d’être développés de manière robuste et stable.

Lorsque l’on pense à la sécurité informatique aujourd’hui, il apparaît primordial de raisonner “out of the box” et d’avoir une vision nouvelle, non limitée à des tests d’intrusion ou à des normes. Grâce à l’Embedded, l’informatique s’immisce partout dans notre quotidien (objets connectés, voiture intelligente, smartphones, virus et autres malwares…) offrant ainsi d’infinies possibilités et de nouvelles problématiques à résoudre, notamment en termes de sécurité.

virtuality

Embedded

L’Embedded correspond à tous les systèmes informatiques de taille et de puissance réduites, souvent des appareils mobiles dont les fonctions sont d’agir sur des systèmes physiques (capteurs, actionneurs, robots, machines…). De l’automobile à l’aéronautique, du missile à la télécommande TV, des calculateurs embarqués ou mobiles à la téléphonie et tablettes, l’Embedded ou l’Embarqué est un domaine très vaste.

Sa problématique principale est le code efficient et portable, car tout traitement inutile impacte l’autonomie du périphérique. Nous travaillons dans ce domaine sur des ordinateurs très basse consommation aux architectures variées, comme les AVR (arduino), ARM (raspberry, OMAP…), pour ne citer qu’elles. Nous mettons en parallèle les compétences informatiques avec les sciences physiques (modélisation de systèmes, filtrage, asservissement).

S’intéresser à l’Embedded signifie sortir de l’informatique pur et toucher à des systèmes physiques, de manière à comprendre par exemple le fonctionnement d’une centrale inertielle (série de capteurs qui permet de mesurer l’orientation, les accélérations et les rotations d’un système). Les principales contraintes sont ainsi la performance du code ou encore l’optimisation des faibles ressources mémoire et de capacité de calcul disponibles, paramètres impactant directement l’autonomie des technologies embarquées.

Cloud

C’est un paradigme qui offre une grande souplesse dans la mise en place d’un système d’information complet. Tous les secteurs de la vie économique sont concernés par la révolution du Cloud, il s’agit maintenant de savoir comment la maîtriser.

Les étudiants vont pouvoir explorer ce domaine, que cela soit d’un point de vue d’administration, d’architecture ou de développement. Leur champ d’expérimentation va de la fabrication d’un Cloud à son utilisation, ce qui inclut l’administration système, l’administration réseau, la virtualisation, les infrastructures à la demande (IaaS), les plateformes à la demande (PaaS), la gestion d’un Cloud privé, l’utilisation d’un Cloud public et toutes les technologies web de manière générale. Ils apprennent aussi comment et pourquoi effectuer au mieux la migration vers des technologies Cloud pour obtenir les architectures les plus efficaces.

Concrètement, quels métiers en informatique ?

Dev Ops

Fusion du métier de développeur et de celui d’administrateur système.

+
Géomaticien

Il crée et exploite des bases de données associant des cartes, des images aériennes et satellites ainsi que du contenu et des statistiques.

+
Chief Data Officier

Il répertorie les données au sein du système d’information de l’entreprise, avant de les classifier et de les cartographier pour les rendre accessibles.

+
Data Scientist

Expert de la gestion et de l’analyse de données massives, il récupère des millions d’informations pour fournir des indicateurs viables pour l’entreprise. 

+
Expert cybersécurité

Il travaille à la mise en oeuvre de la protection informatique de l’entreprise en cherchant à identifier les points faibles du système. Il analyser et traite les menaces d’intrusion.

+
Ingénieur Cloud Computing

Il met en oeuvre le stockage et la gestion des données sur des serveurs situés hors de l’entreprise. Spécialiste des algorithmes, de l’architecture de logiciels et réseaux et de la sécurisation des données.

+

Et bien d’autres !

  • Consultant informatique 
  • Technicien système
  • Ingénieur en métrologie
  • Technicien télécoms et réseaux 
  • Site Reliability Engineer
  • Administrateur de base de données
  • Chief Technical Officer (CTO)
  • Ergonome informatique

Quels secteurs pour travailler en informatique ?

Foodtech (alimentaire) 

La foodtech représente l’écosystème des entreprises innovantes se développant dans le secteur de l’alimentaire dans sa globalité. Que ce soit au niveau de la production, de la transformation, de la distribution ou de la consommation, elle transforme notre paysage alimentaire et cherche à répondre à de nouveaux besoins et enjeux : exigences de traçabilité, recherche du bien-être et du bien-manger, optimisation du temps pour les producteurs et les clients, transition vers le durable, etc. 

 Assistanat / Commande vocale / Domotique 

Tout ce qui touche aux objets se basant sur la reconnaissance vocale et s'apparente au majordome 2.0. Sur simple demande vocale, ces objets sont capables de lancer une playlist musicale, de renseigner sur l’horaire du prochain bus ou encore de donner la météo. La domotique est aussi un domaine très vaste et permet à son utilisateur de contrôler la luminosité, la température ou l’encore l’humidité de sa maison. 

(Cyber)sécurité 

Ce secteur est transverse avec beaucoup d’autres. Il y a de nombreux domaines dans lesquels il est important de vérifier une identité : santé, droit, tourisme, etc. Les empreintes biométriques seront par exemple de plus en plus utilisées. On parle ici aussi de cybersécurité pour protéger les données et l’intégrité des ressources informatiques connectées ou installées sur un réseau d’entreprise contre tout piratage. 

Healthtech (santé)

Ce secteur est en pleine croissance, en particulier pour tout ce qui concerne l’aide au diagnostic. On y retrouve des algorithmes d’intelligence artificielle, des systèmes experts, en soutien aux professionnels de santé. On y parle aussi de l’optimisation des stocks de médicaments et de toutes les façons d’utiliser la technologie pour veiller à ce que la médecine soit plus performante et se réinvente. 

Divertissement 

On peut citer ici les plateformes de diffusion de contenus en fonction de ce que vous avez déjà regardé, de vos centres d’intérêt, de combien de temps vous avez l’habitude de passer sur le réseau. Il s’agit d’algorithmes qui étudient les habitudes et comportements d’un utilisateur pour lui proposer ce qui est le plus à même de lui plaire. 

 Greentech (environnement) 

Cela caractérise toutes les technologies qui peuvent nous aider à réduire notre impact sur l’environnement. On parle donc de l’ensemble des activités qui développent ou proposent des technologies à impact positif sur l’environnement et qui oeuvrent dans les économies d’énergie, les énergies renouvelables, la biodiversité, la mobilité durable, l’économie circulaire, etc. 

Smart City (ville connectée)

Le principe est de rendre la ville intelligente, de proposer des services aux habitants tels que des informations en temps réel sur le trafic ou les transports en commun, de l’aide pour trouver une place de parking ou bien tout simplement offrir un accès wifi gratuit. Cela peut passer par des objets connectés (capteurs, bornes, etc.) ou par de l’intelligence artificielle, qui va calculer pour vous la solution la plus optimale. 

Fintech 

Il s’agit des technologies financières. Par exemple, le bitcoin, une cryptomonnaie basée sur une technologie appelée la blockchain. La blockchain est notamment utilisée dans le transfert d’actifs (utilisation monétaire, votes, actions, etc.), en tant que registre (meilleure traçabilité) et pour les smart contracts (programmes autonomes qui exécutent automatiquement les conditions d’un contrat (par exemple : remboursement de billets d’avion). 

Logistique & retail (ventes) 

Comment sera l’entrepôt 4.0 ? On peut imaginer ici des robots permettant un gain de productivité et d’espace en lisant des QR codes implantés au sol et qui communiquent entre eux, ou des prototypes de drones, formatés pour livrer des commandes dans les lieux plus reculés. Mais aussi, le recours au Big Data pour collecter, stocker et traiter les données liées aux commandes. 

Buildtech (construction) 

Dans le secteur de la construction il y a de nombreux projets à imaginer pour optimiser le temps, pour gérer la sécurité ou pour aider les futurs occupants à se projeter. On peut par exemple parler de la modélisation de maisons pour les agences immobilières ou d’un casque de réalité augmentée permettant au personnel de chantier de voir le bâtiment fini par-dessus le bâtiment en construction.

Et bien d’autres !

  • EdTech 
  • Silver Economy
  • Transport
  • Sport
  • etc...
Scroll to top