Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Space Oddity : quand 3 grandes écoles collaborent pour innover dans le développement durable

      26.03.14

      Space-Oddity-1.jpg

      Space Oddity a pour objectif de sensibiliser la population à la pollution gazeuse et lumineuse, sujet particulièrement sensible dans la zone du Pic du Midi de Bigorre qui a acquis le statut de RICE (Réserve Internationale de Ciel Etoilé)* en décembre dernier.

      Le projet fédère trois grandes écoles françaises de domaines différents : l’école de commerce de Toulouse (Toulouse Business School), l’Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace (l’ISAE – i.e. la fusion entre ENSICA et Sup’Aéro) et Epitech. L’équipe comprend une vingtaine d’étudiants dont Cyril ANDRE (promo 2016 et responsable de l’Epitech Innovation Hub à Epitech Toulouse) et Aloïs MASANEL (JAPE). Arnaud SOURIOUX, le Directeur pédagogique adjoint d’Epitech Toulouse fait également partie de l’aventure.

      Une étude unique qui suscite l’intérêt des grands acteurs de l’aérospatial

      Concrètement, l’équipe de Space Oddity va lancer un ballon sonde au Pic du Midi pour obtenir des clichés aériens scientifiquement exploitables de la pollution lumineuse subi par ce site « classé ».

      Ces photos seront ensuite utilisées comme témoin mais également traitées par des élèves en deuxième année à l’ISAE afin de valider et de développer un modèle théorique permettant de calculer automatiquement la pollution lumineuse subie par une zone.
      Ce projet recueille un vif intérêt auprès de nombreuses organisations dont les grandes agences spatiales (ESA, CNES et NASA) et est soutenu par les grands acteurs de l’écosystème**.
      Il a déjà remporté deux concours, en reconnaissance de son utilité et de son potentiel – les 7è Assises Nationales Etudiantes du Développement Durable et le concours « Jeunes Entrepreneurs Delta » organisé par la Fédération des Associations de TBS.

      Un projet qui vise le partage et la découverte  

      L’équipe Space Oddity  intervient tout au long de l’année dans les établissements scolaires toulousains en coordination avec les enseignants (une école primaire, un collège et un lycée) et organise une journée pour 20 enfants de la Croix-Rouge à la Cité de l’Espace.
      Elle participera également à différents forums dont les 8è Assises Nationales Etudiantes du Développement Durable qui auront lieu le 3 avril à Toulouse.
      Le 15 mai se tiendra à la Cité de l’Espace une conférence exposant les premiers résultats de Space Oddity, suivie d’une intervention sur la thématique de la pollution lumineuse et de la récente labellisation du Pic.

      La page Facebook, c’est ici et la campagne de crowdfounding, c’est là : www.kisskissbankbank.com/fr/projects/space-oddity-2-0

      *Ce label signifie que la zone concernée (3 000 km²) bénéficiera d’une qualité privilégiée et d’un environnement nocturne préservé par la vigilance des communes alentours en matière d’éclairage nocturne.

      ** M. Michel BONAVITACOLA : ingénieur chez Airbus et co-fondateur de Dark Sky Lab, membre de la commission Exploration de l’espace de l’Association Aéronautique et Astronautique de France (3AF) et responsable du groupe de travail Observation de la Terre de nuit ,
      M. Sébastien VAUCLAIR : gérant de Cosmodiff (La Clef des Etoiles) et co-fondateur et gérant de Dark Sky Lab, vice-président de PIRENE, association à l’origine du projet de Réserve International de Ciel Etoilé,
      M. Gonzague BOSCH : dirigeant de l’entreprise Tenum, spécialisée dans la construction des systèmes de transmission d’informations (utilisés notamment dans les ballons sondes).