Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Moodze et travaux

      24.06.15

      Moodze-start-up-Epitech-1.jpg

      Steeven Labelle (promo 2015) lance sa start-up, Moodze, alors que son cursus n’est pas encore terminé. L’école a l’habitude de soutenir des projets entrepreneuriaux menés par des étudiants – les exemples sont légion, d’Alexandre Malsch avec meltygroup à Alexandre Strzelewicz avec Keymetrics. Mais cette année, il s’agit de soutenir encore mieux leur créativité entrepreneuriale.

      Nouveauté 2015

      Une nouvelle option de stage de fin de troisième et cinquième année a en effet été créée, à destination des étudiants entrepreneurs : il « suffit » que le projet soit validé pour son sérieux technologique et son business model, par un jury composé du responsable de promotion, du Career Development Center, du Hub Innovation et de l’Anti-incubateur de l’école.
      Laissons maintenant Steeven nous décrire Moodze.

      Moodze mode d’emploi

      « Moodze est un site de décoration communautaire. Il permet à des particuliers de rénover ou re-décorer un lieu. Par exemple ici, nous sommes au Hub Innovation. Il fait environ 75 m2. Si l’on souhaitait re-décorer l’endroit en mode flashy geek, on irait sur Moodze. Là, on remplit un formulaire afin que tous les architectes, décorateurs et artistes passionnés de décoration inscrits sur la plateforme puissent avoir un “brief”. Ces derniers proposent ensuite un dossier : des croquis, avec une liste d’objets, des dessins. Une fois tout déposé, on choisit le projet qu’on préfère. Cela fonctionne comme un concours, ou un appel à projets. On crée un concours par projet. »

      Un mood différent

      « Notre différence par rapport à la concurrence, c’est que nous nous appuyons sur une communauté d’artistes décorateurs uniquement. Contrairement à certains sites, Moodze permet de rendre unique un lieu de différentes façons : en rénovant une surface (aménagement des plans, peinture, décoration…). Ou bien, en créant ou en achetant un objet de décoration.
      En plus des concours de décoration, nous proposons des outils pour encourager les artistes à se lancer : hébergement gratuit du portfolio, visibilité et vente en ligne de leurs travaux…»

      Un cercle vertueux

      « J’aimerais à terme créer un écosystème : j’ai un architecte d’intérieur spécialisé dans l’aménagement, il aimerait refaire une table, ça tombe bien, il y a un ébéniste dans la communauté… Ils se voient directement pour parler du projet. Pas besoin de chercher à droite ou à gauche, tout est sur le site. »

      Moodze-start-up-Steeven-Labelle-Epitech.jpg

      Web et mobile

      « Pour commencer Moodze sera d’abord un site web, on aura seulement à uploader ses croquis pour les proposer. Pour ce qui est du développement mobile, je compte d’abord stabiliser l’application web et dès qu’elle le sera, je proposerai une appli cross-platform (en utilisant Cordova par exemple) pour commencer. Si ces applications mobiles marchent, que la demande est forte, je demanderai alors à des développeurs mobiles de faire les versions natives. »

      L’expérience utilisateur avant tout

      « Niveau design – c’est une grosse question étant donné que je ne suis pas designer – je me concentre essentiellement sur l’UX (User eXperience). La version alpha est lancée et j’ai ainsi beaucoup de retours utilisateurs. Ainsi, je peux savoir si le workflow est compris, si les boutons sont bien placés, etc.. Je fais tester, encore et encore et je corrige. Et ce, en cycle ! Je vais aussi beaucoup chez TheFamily, pour apprendre les nouvelles façons de penser l’UX, l’UI (User Interface). »

      Warrior

      « J’ai des concurrents, notamment plusieurs start-up françaises. Contrairement aux apparences, c’est rassurant car cela veut dire qu’il y a un marché à prendre. Entre certains d’entre nous, c’est clairement le sprint. Ce challenge me plaît… La bataille du trône (sourires). »

      Du logiciel au web

      « Moi qui suis plutôt logiciel, ayant surtout travaillé avant pour l’industrie aéronautique et la défense (Assystem, Sagem, SII…), je n’avais jamais fait de web avant Moodze. Je me suis inscrit au cours d’Advanced Web d’Epitech et je me suis lancé ! »

      What means MEAN stack

      « L’architecture du site est basé sur la MEAN stack (MongoDB, Express.js, AngularJS, Node.js) : Node.js va permettre de faire l’application Javascript côté serveur, qui gère toutes les parties logiques, fait accéder à la base de données etc. Express.js, c’est pour faire le lien entre le serveur et le client ; Angular.js, pour l’application web. »

      Thanks

      « L’école nous aide beaucoup, d’ailleurs je remercie tout le monde, on n’est vraiment pas lâché dans la nature et pour le coup, on m’aide même à trouver des partenariats ou des coupons (Amazon Web Services etc.) et ça, c’est vraiment cool. »