Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Ecrire… pour le plaisir !

      13.12.10

      Création du Lab.TxT (laboratoire d’expression écrite d’Epitech), le module Lab.TxT Project a fait son apparition l’année dernière. Son but : permettre aux étudiants d’écrire pour le plaisir des récits en faisant appel à leur imagination. Alors que les autres modules d’expression écrite orientés écriture professionnelle sont obligatoires à Epitech, celui-ci est optionnel. Avec dès le lancement de sa seconde édition près de 400 inscrits volontaires dans toute la France et toutes promotions confondues, c’est l’un des préférés des étudiants. Pour satisfaire leur envie d’écrire, Danielle Kaminsky, responsable du Lab TxT, a concocté cette année des nouveautés à l’aide d’étudiants. À vos plumes !

      Quel est le principe de « Lab TxT Project » ?

      Danielle Kaminsky

      Ce module optionnel n’est composé que de jeux et de défis d’écriture. Nous proposons aux étudiants des sujets qui vont leur permettre de laisser libre cours à leur créativité. C’est important pour de futurs innovateurs : leur imagination a besoin de travailler. En tant qu’informaticien, on ne s’attend pas à trouver de l’expression écrite à Epitech. Les modules obligatoires ont pour but de professionnaliser les étudiants. Celui-ci étant optionnel, il permet de séduire un public plus large et de le faire progresser dans un autre contexte. Le module attire les étudiants qui adorent écrire et donne aussi à ceux qui ont des craintes l’occasion de se réconcilier avec l’écriture.

      Pourquoi ce succès ?

      Les étudiants me disent que ce module leur fait plaisir. Ils raffolent de nouveaux défis à relever. Ils veulent jouer, ils aiment imaginer et ils adorent raconter ! De plus, ce module rapporte des crédits supplémentaires : un par projet réalisé. Ce module optionnel est vraiment un plus. Même les plus timides vis-à-vis de l’écriture remplissent les objectifs : les projets leur permettent de se libérer à leur rythme.

      A quoi ressemblent les écrits des étudiants ?

      Tout dépend de la façon dont ils s’approprient les sujets. Le thème de l’informatique est très présent dans certains groupes. D’autres abordent de vraies réflexions existentielles : l’avenir, l’amitié, le danger, la mémoire, l’identité… Leurs références culturelles transparaissent dans leurs textes : les étudiants de l’école ont leurs films et livres favoris. Mais ils écrivent des textes originaux. Un même sujet peut être traité comme une comédie burlesque avec énormément d’humour ou être totalement noir. Il y a autant d’histoires que d’auteurs et certains sont très avancés dans l’écriture !

      Sur quel projet les étudiants travaillent-ils en ce moment ?

      Jusqu’à la mi-décembre, le projet proposé s’appelle « La Clé de l’Histoire ». Tous les inscrits ont reçu par mail une mystérieuse clé de cinq chiffres générée aléatoirement. À chaque chiffre de cette clé correspond un élément du récit : un héros, un thème, une émotion, une image et un son. Peu importe l’étrangeté de la situation, les étudiants ont pour mission de rédiger une nouvelle à partir de cette clé qui doit les inspirer. C’est le hasard complet !

      Certains projets sont également collaboratifs…

      Dans certains projets, à un moment, les règles vont changer pour que les étudiants travaillent ensemble. Par exemple, une histoire commencée avec des étudiants sur Paris devra interagir avec une autre à Lille. Ou bien un groupe va devoir mettre des bâtons dans les roues en proposant de nouvelles contraintes à un autre. Les modes de coopération changent à chaque fois. Les groupes peuvent également être constitués d’étudiants qui ne sont ni dans la même promotion ni sur le même site géographique. Les étudiants sont ravis de travailler à plusieurs et arrivent toujours à trouver des solutions face à des situations inattendues. Les perturbations sont inquiétantes juste un instant, puis deviennent des challenges supplémentaires. C’est un vrai jeu, et il y a encore plein de projets dans les cartons. Ce qui arrive va être encore plus surprenant…