Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      SaaS d’entrée pour la gloire Tech

      20.03.15

      Keymetrics-Alexandre-Strzelewicz-Epitech-Alumni-1.jpg

      On parlait hier de l’horizon de la levée de fonds quand on accélère une start-up. Cet horizon peut paraître lointain pour les étudiants de la promo 2017 en train de bootstrapper leurs EIP. En réalité, pas du tout : quand on a une idée qui agglomère en quelques semaines tout une communauté, les choses peuvent aller vite. Très vite, la preuve avec la start-up Keymetrics, créée par Alexandre Strzelewicz (Epitech promo 2014).

      La clé et des chiffres

      Keymetrics est une solution SaaS (Software-as-a-Service) de monitoring et de gestion d’applications web pour Node.js. Portée par une start-up dont Alexandre est le CEO, elle est passée par l’incubateur de l’école, Creative Valley. Maintenant elle crève l’écran parmi les développeurs.

      Comme un tableau de contrôle

      « Grâce a Keymetrics, on peut déployer du code en production plus souvent, tout en étant tenu informé de régression de performances ou stabilité. Notre solution permet de manager plusieurs serveurs en même temps, d’analyser les process en train de se faire, les erreurs produites etc. »

      Techstars

      Accélérée dans ce fameux incubateur qu’est Techstars à New York, l’équipe qui s’est regroupée autour d’Alexandre met depuis les bouchées doubles. Le « demo day » de Techstars se tient en effet le 17 avril, le jour où environ 300 investisseurs scrutent “la start-up à gros potentiel”… « On espère avoir la chance de lever 1 à 3 millions de dollars. »
      Alexandre revient pour nous sur cette ascension foudroyante.

      Approved by the community

      « Il y a deux ans, lors de mon échange en quatrième année à l’international (à Shangaï, Tongji University), j’avais assez de temps libre pour travailler dans cette société, Wiredcraft, où j’ai appris Node.js. C’est ici que j’ai vu qu’il manquait un outil pour déployer des applications Node.js en production. Nous avons fait un article qui est passé sur HackerNews et qui a fait beaucoup de traction : 70 000 visites en 3 heures… »

      PM2

      « J’ai donc developpé PM2, un gestionnaire de site internet, en passe de devenir le process manager le plus populaire de l’écosystème Node.js. Précédemment, il n’y avait qu’un seul outil et il n’était que peu maintenu. Le point principal de PM2 en plus des autres solutions est qu’il permet à une application Javascript d’utiliser tous les CPU d’une machine alors qu’une app Javascript n’utilise qu’un CPU. »

      Github ébullition

      Lors de sa publication en open source, de nombreux développeurs du monde entier ont participé et contribué à son amélioration. Voyant les téléchargements croitre de mois en mois, je me suis dit qu’il y avait peut être une opportunité pour réaliser un “business” autour de ce produit gratuit. J’ai donc envoyé un questionnaire à la communauté open source et j’ai reçu plus de 2500 réponses contenant feedbacks, emails ou numéros de téléphone. »

      Lean start-up

      « Vu l’intérêt de la communauté pour ce logiciel, j’ai donc commencé un premier prototype lors de mon stage de fin d’étude. Quelques mois après, je me suis associé à Jérémy Boissinot (ESCP / Sciences Po) et nous avons co-fondé Keymetrics (12metrics SAS). »

      Kremlin-Bicêtre, Paris, New York City

      « Nous avons rapidement levé des fonds auprés de Kima Ventures (150 000 $), recruté des developpeurs et loué un bureau à Paris pour continuer le développement du logiciel. Ensuite nous avons été presentés à Alex Iskold grâce à Yann Gozlan (co-fondateur et président de Creative Valley), managing director de Techstars. Alex Iskold nous a vivement conseillé à postuler à Techstars… et nous avons été retenus. » Depuis lors, Ils travaillent d’arrache-pied pour être prêts ce 17 avril.