Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Un passeport pour l’étranger

      27.04.10

      Si en quatrième année les étudiants s’envolent pour une université partenaire, toutes n’ont pas les mêmes critères d’acceptation. Pour certaines, il est nécessaire de réussir un test d’anglais, comme l’IELTS. Premier test d’anglais académique dans le monde, le dernier centre d’examen dans lequel il est possible de passer les épreuves a ouvert ses portes sur le campus d’EPITECH Toulouse. Entretien avec Tanguy Perrichot, responsable du développement d’IELTS en France.

      Tanguy Perrichot

      Qu’est ce que l’IELTS ?

      L’International English Language Testing System (IELTS) est un test d’anglais international, créé par la Cambridge University, le British Council et IDP Australia il y a plus de 20 ans. Avec plus de 1,5 millions de candidats par an, c’est aujourd’hui le premier test d’anglais académique dans le monde. Il permet de certifier ses compétences linguistiques en anglais, indispensables pour intégrer un cursus à l’international. Plus de 6 000 institutions dans le monde demandent le test pour sélectionner leurs candidats étrangers. Obtenir un score élevé à l’IELTS permet de mettre toutes les chances de son côté pour être retenu !

      Pourquoi développer un nouveau centre d’examen à EPITECH Toulouse ?

      Le nombre de candidats à l’IELTS a plus que doublé en trois ans en France. Pour des raisons pratiques, certains candidats préféraient même parfois venir à Paris. Avec cet accord, nous allons pouvoir organiser chaque année plusieurs sessions à Toulouse et rendre ainsi un nouveau service aux étudiants et aux institutions locales. Comme partout en France, nous cherchons des partenaires idéalement situés en centre ville, qui peuvent assurer la tenue du test dans de bonnes conditions de sécurité et de confort.

      Quelques conseils pour réussir l’IELTS ?

      La première étape est de savoir le score requis par l’établissement dans lequel on souhaite postuler. Selon le niveau d’études et le prestige, le niveau d’anglais peut varier. Ensuite, je conseille de bien étudier le format du test : il ne s’agit pas d’un QCM, il faut donc bien connaître le type d’exercices et travailler sur la technique. Rien ne sert de bachoter ! Enfin, s’entraîner en mesurant le temps conseillé pour chaque exercice : une heure pour le « writing » demande de l’entrainement, car il n’y a pas vraiment de temps pour un brouillon !

      Quelles sont les actions ou aides que propose le British Council pour favoriser la mobilité des étudiants ?

      Le British Council étant l’agence culturelle britannique dans le monde, nous avons créé un site très complet pour répondre aux nombreuses demandes concernant les études au Royaume-Uni : cursus, logement, inscriptions, cours d’anglais et même quelques bourses attribués chaque année : www.educationuk.org. Le British Council propose gratuitement de nombreuses ressources en ligne pour apprendre l’anglais. Et depuis début janvier, pour toute inscription au test, nous offrons à tous les candidats trente heures de préparation en ligne avec « Road to IELTS ». Tout candidat à un programme de mobilité dans le monde (pas seulement au Royaume-Uni) peut profiter de ces ressources gratuitement !

      Le British Council a participé en janvier dernier au Forum des Universités à l’étranger d’EPITECH. D’autres actions communes sont-elles à l’étude ?

      Nous envisageons l’an prochain de faire à nouveau le tour de France des antennes régionales EPITECH avec le service des Relations Internationales. Lors de ces présentations, les étudiants reçoivent toute l’information sur les possibilités offertes par l’école en termes de mobilité. L’occasion pour nous d’inciter les étudiants à vivre une expérience outre-manche !

      Découvrez les destinations réservées aux étudiants de quatrième année à EPITECH.