Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Global Game Jam 2010

      22.02.10

      Le week-end des 30 et 31 janvier a eu lieu l’édition 2010 du Global Game Jam : un concours de programmation de jeux vidéo en 48 heures, pas une de plus. Deux étudiants de l’EPITECH et deux anciens ont décidé de relever le défi…


      17 h, le sujet tombe. « Deception », « Seduction », et au choix, « Key », « Monkey », ou « Donkey ». À partir de ces contraintes, le sort en est jeté : la quarantaine de participants de l’édition 2010 à Paris du Global Game Jam n’a plus que deux jours pour développer leurs jeux vidéo. Le concours annuel se déroule dans plus de 40 pays différents simultanément.

      « Préparez-vous à un week-end difficile, annonce Olivier Lejade (Mekensleep), organisateur de l’événement sur Paris, à Isart Digital. Dans un jam, le taux d’échec est extrêmement élevé : entre 70 et 80% des projets échouent statistiquement. Le plus important, c’est le voyage, la création en 48 heures d’un jeu vidéo. Pas le résultat. Il ne faut pas se sentir découragé ». Le ton est donné.

      Julien Adolphe - Cedric TardieuLa première étape, c’est le brainstorming. Une demi-heure pour trouver « la » bonne idée. Julien Adolphe et Cédric Tardieu, étudiants de l’EPITECH de la promotion 2011, s’associent pour favoriser l’émergence de nouveaux concepts. Leur première idée n’est hélas pas retenue par le groupe : qu’importe, ils s’associent à d’autres projets en tant que programmeurs, et s’intègrent parmi d’autres graphistes, game designers et sound designers.

      Cédric Tardieu rejoint un ancien de l’école, Marc Planard (promotion 2004), tandis que Julien Adolphe intègre un autre groupe. Johan Euphrosine (promotion 2006) ira dans un troisième à son arrivée. Le Jam peut réellement débuter : les groupes sont soudés, ont eu le loisir de se connaître grâce à des animations festives en marge de l’événement, et les cerveaux sont en ébullition.

      « Finalement, tout s’est passé sans trop d’encombres, confie Cédric. En fait, on a même eu le temps de se disputer sur des points inutiles, comme le nom du jeu ! Le week-end a été incroyable, on apprend beaucoup sur le travail des autres et leurs besoins pour avancer. »

      L’EPITECH sera-t-elle au rendez-vous pour le Global Game Jam 2011 ? « Bien évidemment, et plutôt deux fois qu’une ! assure Julien. J’aime beaucoup les jeux vidéo et je compte bien en faire mon avenir. Le Global Game Jam était pour moi un challenge à relever. Tout le développement a été un moment particulièrement enrichissant ». Alors, à l’année prochaine !


      Cette année sur Paris, le taux de réussite des projets a été de 100%, contrairement aux prédictions d’Olivier Lejade. Alors, découvrez les réalisations de nos étudiants sur le site du Global Game Jam :
      •  PrincessKunKunPechoPecho (groupe de Johan)
      •  ^V>< 3D (groupe de Cédric et Marc)
      •  ShiFunNanny’s sausage (groupe de Julien)


      Passionnés de jeux vidéo, découvrez le GameDevLab de l’EPITECH !