Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Un étudiant rejoint le projet Coovia depuis la Corée du Sud

      21.06.13

      Les beaux projets et la motivation dépassent les frontières. Bien qu’étudiant en Corée du Sud pour sa quatrième année internationale, Rodolphe Assere (Epitech promotion 2014) a rejoint il y a peu Coovia, un projet innovant actuellement en développement en partenariat avec Epitech Toulouse.

      Un stage, une rencontre

      Rodolphe Assere a découvert Coovia et son créateur David Larcher l’année dernière, lors de son stage de troisième année à l’Innovation Cell d’Airbus, à Toulouse. Projet personnel devenu une véritable start-up, Coovia est une application pour smartphones (iOS, Android) visant à rendre plus simples et plus attractifs les déplacements écologiques en région toulousaine. Coovia à chaque fois propose le meilleur itinéraire possible utilisant les transports en commun du réseau Tisseo, les VéloToulouse en libre-service et le co-voiturage. L’application a franchi le cap des 1 000 utilisateurs en juin.

      Rodolphe Assere (Epitech promotion 2014)

      Un projet rassembleur

      Bien qu’enthousiasmé par le projet, Rodolphe Assere n’était cependant pas en mesure de s’y investir dans un premier temps. En effet, pour sa quatrième année internationale, il décollait en août 2012 pour l’université de Keimyung en Corée du Sud afin d’y étudier la conception de jeux vidéo, l’une de ses passions. Au cours des vacances d’hiver, il revient en France et recroise la route du créateur de Coovia.

      David Larcher m’a parlé des importants progrès de son projet, qui venait de remporter le Grand Prix du Défi Numérique de Toulouse Métropole en octobre. Régulièrement, David me demandait de lui expliquer des notions de programmation. Nous échangions pendant des heures autour de ses idées complètement folles pour cerner les aspects développement et réalisation. Au fil de nos échanges, le projet Coovia m’a séduit de plus en plus et David Larcher a réussi à me convaincre de rejoindre cette aventure, et ce malgré le second semestre en Corée qui m’attendait ! Et maintenant, cela fait trois mois que je travaille sur Coovia à 10 000 km de distance des deux autres étudiants d’Epitech impliqués dans le projet, Rémy Marty et Nataniel Martin (Epitech promotion 2015).

      David Larcher, créateur de Coovia, récompensé du Grand Prix du Défi Numérique de Toulouse Métropole en octobre 2012

      Du stage à l’emploi, il n’y a qu’un pas

      Rodolphe Assere prend cette aventure comme un vrai défi personnel : « J’adore les start-ups pour le challenge qu’elles ont à relever, il faut tout créer de zéro avec peu de ressources, ce sont de vraies aventures humaines, détaille l’étudiant. Si tout se passe bien, Coovia sera mon part-time job de cinquième année et probablement mon stage de fin d’étude. J’espère ensuite intégrer la start-up en tant que salarié. » Gageons que la petite entreprise saura rencontrer le succès qui lui est promis. L’application suscite un vif intérêt et s’ouvrira prochainement à d’autres métropoles françaises. Une déclinaison parisienne est notamment en développement.