Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Avec CloudSpeak, demain c’est aujourd’hui

      22.01.15

      Cloudspeak-Forum-Epitech-Innovative-Projects-2015-1.jpg

      CloudSpeak est un des 7 Epitech Innovative Projects promo 2015 sélectionnés aux Trophées EIP. Mixant principe traditionnel du web (le peer-to-peer) et protocole du futur (le WebRTC), CloudSpeak préfigure aujourd’hui l’outil de visioconférence de demain.

      Le cœur du projet

      CloudSpeak est un service web de conférence audio / vidéo qui n’implique aucune installation supplémentaire de logiciel ni le moindre plugin propriétaire pour communiquer en direct avec la personne de son choix ou en mode groupé.

      Les auteurs du projet

      Randy Lyvet, membre du groupe en compagnie de Ludovic Tanter, William Poussier, Nicolas Ricard, Johan Sebbane et Clément Roupioz sont (tous promo 2015), nous donne plus de détails.

      Le premier « plus » de CloudSpeak

      « CloudSpeak peut s’utiliser de manière totalement anonyme, via une zone de communication générée par une URL. Avec le partage de l’URL, jusqu’à 10 personnes peuvent venir en visioconf’, sans oublier un chat qui permet d’échanger des fichiers. »

      Le deuxième « plus »

      « Les utilisateurs inscrits à CloudSpeak ont accès à une liste d’amis, ce qui permet de créer des groupes de discussion (avec des amis ou pas, d’ailleurs) et faire des visio-conf’ au sein de ces groupes de discussion avec les mêmes attributs que le service totalement anonyme, échanger des fichiers etc. Dans cette option, on dépasse la limite des 10 personnes. »

      Le troisième bientôt

      « Un troisième service va arriver bientôt, qu’on appelle « les clouds », un service de serveurs virtuels dans lequel on va pouvoir créer des espaces de communication, des « channels ». Quand on va cliquer sur un channel, on sera automatiquement mis en communication audio et chat avec tous les utilisateurs présents à l’intérieur du channel. La plus-value de ce service, c’est qu’on y possède un système de droits – profils de modération, d’administration pour pouvoir par exemple bloquer certains channels par mots de passe, grades etc. »

      La différence avec les outils du passé

      « Aujourd’hui, n’importe quel logiciel de communication repose sur la notion de serveur c’est-à-dire qu’il y a une personne ou une machine qui va héberger toute la communication. Alors que CloudSpeak repose sur le principe du peer-to-peer : chaque utilisateur est connecté à chaque utilisateur, il n’y a pas de serveur, personne ne récupère tout le contenu pour tout le monde. »

      Les conséquences de cette différence

      « Premier bénéfice, l’anonymat. Nous, on sait qui envoie la connexion mais ni combien de temps ça dure, ni ce qui a été dit. En dehors de l’anonymat, on vous offre aussi la meilleure connexion possible puisque vous allez passer par le plus rapide, ce qui signifie aussi pour une entreprise, pouvoir utiliser l’intranet ou autre réseau local. »

      La cerise sur le gâteau

      « Pour qui est de l’échange de fichiers, nous n’avons aucune limite de taille, si on veut envoyer un ficher de 10 Go, c’est tout à fait possible. Il sera envoyé via cette « socket », ce « tunnel », d’un utilisateur à l’autre, directement, sans restriction. »

      Cloudspeak-Forum-Epitech-Innovative-Projects-2015-diaporama.jpg

      L’art de pitcher

      « Sur l’estrade des Trophées, le temps imparti pour le pitch est très court, alors qu’on a beaucoup de choses à dire sur notre projet… Le fait de devoir condenser et axer notre discours dans une seule direction est très intéressant parce qu’on ne peut pas tout dire, il faut que l’auditoire en retire l’info essentielle et pour nous, de savoir la communiquer. »

      La reconnaissance du travail

      « Je crois qu’on est le groupe qui a dû avoir le plus de questions de la part du jury, ce qui peut paraître négatif. Mais les retours de ceux qui y assistaient ont confirmé ce que je ressentais : c’est parce que le projet intéressait. Et quand on a travaillé sur un projet pendant 2 ans, on est heureux de voir que c’est un projet porteur. »

      Article mis à jour le 6/02/2014

      Tout refaire pour mieux faire encore

      « Dans le feu de notre rendu, pour être prêt pour le Forum EIP et ses obligations pédagogiques afférentes, nous n’avons pas forcément pris que de bonnes décisions techniques. À notre décharge, il faut bien savoir que nos choix technologiques (meteor.js et WebRTC) sont des technologies émergentes et en constante évolution. »

      Pourquoi la tabula rasa ?

      « Après-coup, même si CloudSpeak était déjà performant, nous voulons rendre notre solution encore plus stable. Les techniques ayant évolué depuis nos premiers choix, nous nous devons d’avoir un regard critique sur notre travail jusqu’ici accompli.»

      Unmuted mutation

      « Nous re-codons donc en entier notre propre solution. Pour repartir sur des bases saines et profiter de l’expérience acquise sur ces deux dernières années. CloudSpeak est aujourd’hui terminé, désormais le projet s’appelle unmuted. »

      Let’s start up

      « Nous nous soucions beaucoup d’offrir un service encore plus performant et complet. Ce sera le produit principal de la société que nous créons, avec une version dédiée aux joueurs dans un premier temps, et une version dédiée aux entreprises dans un second. »

      Partenaires particuliers

      « Nous partageons notre aventure avec Creative Valley, l’incubateur de notre projet d’entreprise. Nous travaillons aussi avec l’Epitech Innovation Hub, pour renforcer nos contacts et partenariats. Nec Deus Nec Dominus, une association e-Sport, nous accompagne aussi et nous fournit de précieux retours utilisateurs ainsi qu’une communication auprès des joueurs, notre principal public.»