Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      ETUDIANTS ET ANCIENS AU CLOUDCAMP PARIS

      06.08.09

      Le monde de l’informatique est en évolution constante. Les connaissances qu’acquièrent les étudiants des promotions actuelles seront peut-être obsolètes d’ici quelques années. C’est pourquoi ils sont en permanence en état de veille technologique, pour être les premiers au courant des nouveautés. Et lorsqu’ils sont emballés, même s’ils ont terminé leur cursus à l’EPITECH, ils s’empressent de remonter l’information…


      Rémy Saissy est issu de la promotion 2007. Comme lui, plusieurs étudiants et anciens de l’EPITECH se sont rendus à la « non-conférence » CloudCamp Paris, le 11 juin dernier, à Telecom Paris. L’événement propose de rassembler professionnels, acteurs et développeurs autour de la technologie de l’informatique en nuages pour des débats et des tables rondes, partout dans le monde. L’informatique en nuages, le cloud computing, est un principe consistant à utiliser plutôt que des logiciels classiques des services en ligne disponibles sur internet, comme des agendas ou des traitements de texte. Pour les entreprises, l’avantage est majeur : elles n’ont plus à se soucier du déploiement de tels logiciels, une simple connexion à internet est nécessaire pour obtenir un poste de travail opérationnel. Rémy Saissy commente le CloudCamp Paris.

      L’originalité du camp, c’est qu’aucun emploi du temps précis n’est établi. Ce sont les participants qui, en votant, choisissent les sujets à traiter. Après un buffet, une petite session de réseautage et une présentation générale du cloud computing, six sujets ont été retenus par l’assemblée pour les débats. J’ai choisi la discussion portant sur la sécurité à l’intérieur d’un de ces « nuages ». Au cours de la discussion, j’ai pu en apprendre un peu plus sur cette technologie naissante, que je considère comme une révolution en marche. Je la pense amenée à prendre de plus en plus de place dans ce monde de plus en plus connecté et où la dimension internationale est de plus en plus la norme.