Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Un projet détonant entre trois écoles

      04.01.12

      Epitech, l’IPSA et Sup’Biotech allient leurs compétences afin de réaliser du biocarburant de synthèse.

      La synthèse de biocarburants est l’une des pistes actuellement explorées par les industries aéronautiques et biochimiques pour remédier à la disparition progressive du pétrole. Les enjeux de la recherche dans le domaine sont principalement scientifiques et économiques : les deux principaux paramètres sont en effet l’efficacité énergétique et le coût.

      Le projet, qui a vocation à s’étaler sur plusieurs années avec des équipes renouvelées d’étudiants, encadrées par des responsables des trois écoles, consiste à dépister par chimie-informatique de nouvelles enzymes pour la synthèse de biocarburants. « On recherche ainsi des nouvelles façons simples et peu coûteuses pour produire des molécules d’intérêt industriel dans le domaine de l’énergie », précise Jean-Yves Trosset, l’un des encadrants du projet, responsable du laboratoire de bioinformatique à Sup’Biotech (BIRL).

      La chimie informatique par Epitech

      Les étudiants d’Epitech développent des outils de chimie informatique spécialisés pour naviguer dans l’espace chimique et prédire les voies de synthèse naturelles les plus pertinentes. Pour Cyril Pierre de Geyer, directeur des études et de l’innovation à Epitech, « il s’agit pour les étudiants de l’école de faire de l’informatique au sens véritablement noble du terme, d’imaginer et de concevoir comment traduire et traiter des données appartenant au domaine de la biologie de manière informatique pour faire avancer la recherche et le développement. C’est un vrai sujet de collaboration et d’innovation ».

      Les besoins d’un biocarburant par l’IPSA

      Les étudiants de l’IPSA ont pour objectif d’isoler les propriétés devant être respectées pour des moteurs à combustion thermique et pour des turboréacteurs. Elles sont décrites en termes généraux par Jean-Pierre Rivere, professeur d’énergétique et responsable du laboratoire de mécanique des fluides appliqué à l’aérodynamique de l’IPSA : « la miscibilité avec les hydrocarbures, le fait d’avoir un indice d’octane élevé et un processus de fabrication sein et de coût modéré. »

      Recherches et modélisations à Sup’Biotech

      Les étudiants de Sup’Biotech travaillent au sein du laboratoire du BIRL pour la phase de recherche de données et de modélisation. Ils avancent dans un premier temps sur Pipeline Pilot, un logiciel à la pointe de ce domaine, avant d’utiliser les nouveaux outils développés par l’équipe d’Epitech. Ils réaliseront ensuite les expériences sur les molécules dans les laboratoires expérimentaux de Sup’Biotech.

      La convergence d’étudiants passionnés par l’informatique, l’ingénierie mécanique et les biotechnologies autour d’un grand projet d’avenir comme la synthèse d’un biocarburant performant s’avère être une synergie prometteuse, tant la question de l’après-pétrole est encore loin d’avoir trouvée sa solution dans les domaines aéronautique et biochimique.