Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Les expatriés de l’Epitech

      23.02.07

      Conscient des enjeux et des avantages qu’offre l’internationalisation, l’EPITECH a depuis longtemps, via le service des relations internationales, compris que l’ouverture des frontières était non seulement une chance mais aussi un sacré coup de pouce pour ses étudiants. Les universités partenaires sont de ce fait très nombreuses et permettent ainsi aux étudiants de poursuivre leurs cursus sur les 5 continents.

      Ainsi, pour la première fois cette année, 3 élèves de Tech4 ont pu bénéficier d’un échange avec l’université de Laval au Québec et suivre pour un semestre leurs études.

      Julien Duponchelle (étudiant en Tech4) fait parti de l’aventure et nous livre quelques bribes de son expérience :

      Jusque quand restes-tu à Laval?

      – Jusque fin Avril

      Comment as-tu connu le projet?

      – Par le bouche à oreille

      Pourquoi es-tu parti au Québec? Tes motivations? Tes ambitions?

      – J’espérais trouver ici un enseignement de qualité et moderne.

      Est-ce qu’il t’a été facile de t’y installer?

      – De ce coté là on a des leçons à apprendre en France, même si la résidence universitaire n’est pas le grand luxe c’est un moyen simple et économique pour se loger.

      Pourquoi pas un autre pays?

      – Je cherchais plutôt à voir l’autre face du monde occidental.

      Est-ce que tu as été bien accueilli?

      L’accueil est bon, l’université recevant énormément d’étudiants étrangers, le processus est bien rodé.

      Y-a-t’il d’autres français dans le cycle que tu suis?

      Oui il y a des étudiants qui viennent de l’université de Lyon.

      Est-ce que les cours sont équivalents? Plus ou moins difficiles/intéressants?

      – Les cours sont équivalents à des cours de fac en France. La charge de travail personnel est importante avec des rapports à rédiger et des projets à rendre. Sur les parties techniques notre niveau est supérieur à celui des élèves locaux, on sent qu’on a beaucoup plus pratiqué et qu’on possède plus d’expérience.

      Qu’est-ce que tu aimes le mieux / le moins là-bas?

      – Les gens au Québec sont très gentils et on est toujours bien accueilli.

      Est-ce que ça a changé quelque chose de partir sur un autre continent?

      – Une expérience internationale est toujours enrichissante sur le plan personnel. Cela ouvre de nouvelles perspectives d’avenir. Cela m’a aussi fait apprécier la chance que j’ai d’étudier à Epitech. Cela me conforte dans l’idée qu’avec la pédagogie innovante de l’école on parvient à de bien meilleurs résultats que l’approche traditionnelle où l’on nous blinde de théorie. Je suis d’ailleurs surpris que l’approche par projet ne soit pas plus utilisée.