Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Les Académies HEC sont ouvertes

      13.01.15

      Academies-HEC-Epitech-SupInternet-1.jpeg

      Le Groupe IONIS est partenaire de plusieurs Académies HEC Paris, auxquelles participent des étudiants Epitech et SUP’Internet. Elles viennent de commencer ce lundi 12 janvier et se terminent vendredi 30 prochain.

      Séminaires pratiques, très pratiques

      Ces Académies sont des séminaires thématiques qui varient les plaisirs pédagogiques entre cours, conférences, coaching et travaux pratiques. Celles auxquelles participent nos 19 étudiants Epitech sont « Agence Digitale » et « Start-Up ». Toutes deux très « orientées projets », une démarche d’apprentissage à laquelle nos étudiants sont confrontés tous les jours de leurs cursus.

      L’Académie Agence Digitale

      L’Agence Digitale, assurée par Erwan Gringoire, est un programme à l’issue duquel les étudiants répondent par équipe au « brief » d’une entreprise, en compétition avec les autres groupes constitués au départ de l’Académie. Ce « brief » correspond à une problématique réelle tournant autour du marketing digital et de la communication à l’ère 3.0. Au bout de ces 3 semaines, chaque équipe défend son plan d’action devant l’entreprise concernée. Rien n’est théorique et c’est très bien.

      Pas de com’, pas de cash

      Comme le dit par exemple Sacha Ifrah (Epitech promotion 2017), « j’ai souvent été confronté au problème : même si le projet est super intéressant, si derrière il n’y a pas de moyen de communication, on ne trouve pas de clients, pas d’utilisateurs et le projet ne voit pas le jour… ». C’est frustrant et chacun en est bien conscient.

      Project Week

      Comme le souligne Aurélien Prieur (promo 2017), ces Académies font se croiser différents profils engagés dans un même projet, en l’occurrence des étudiants d’Epitech, de HEC Paris ou de SUP’Internet. « Un peu dans le même esprit que la Project Week qu’on a eue en deuxième année, quand des profils différents se regroupent pour produire un prototype.»

      Academies-HEC-Epitech-SupInternet-diaporama-2.2.jpg

      Start-Up factory

      Animée par Guilhem Bertholet (« serial entrepreneur » qui a aussi été responsable de l’incubateur de HEC Paris) et Alexandre Delivet, cette Académie Start-Up est très orientée « action » comme dit en introduction. Il s’agit ici de monter une esquisse de start-up en quelques jours, et de la porter le plus loin possible en très peu de temps.

      Challenge et challengés

      Challengés par 4 coaches et profitant de témoignages d’entrepreneurs (ce soir vient parler Didier Rappaport, co-fondateur entre autres de Dailymotion), ce type de programme intense fonctionne sur ce mode « rush » propre à motiver les troupes Epitech….

      Maximiser

      Pour Jean Lejeune (promo 2017), « ce qui marche dans notre domaine, c’est de créer des start-up et les revendre directement, en tout cas c’est comme ça que l’on fait le maximum de bénéfices. Via cette pédagogie du Lean Start-up – le fait de maximiser les bénéfices en réduisant au maximum les coûts initiaux – je pense que cela va m’aider dans ma future carrière, pour développer mon activité. »

      Jeunes mais expérimentés

      Adrien Domoison (promo 2017) a, lui, « 5 Startup Weekend à (son) actif. Sur le Startup Weekend HEC l’an dernier, on a fini deuxième. Ces expériences sont géniales et très utiles pour se constituer un réseau de qualité ». Pour Kevin Labbé (promo 2017) et « pour rebondir sur ce que disait Adrien , j’ai moi-même participé à deux Startup Weekend, le premier à HEC, le deuxième à Polytechnique, ces expériences sont effectivement très sympa ».

      Techno mais pas que

      Kevin nous confie « profiter d’une formation vraiment technique – je suis actuellement étudiant à Epitech en troisième année – et ensuite je compte m’orienter plus sur le business, le management et la stratégie, de manière à avoir une double compétence. » S’ouvrir à toutes les dimensions d’un projet entrepreneurial, telle est la préoccupation de la vingtaine d’étudiants partis pour 3 semaines sur le campus de Jouy-en-Josas.