Directeur de l’innovation

L’innovation est un processus de recherche qui a pris une importance considérable dans le monde professionnel. Elle est créatrice de valeur et permet aux entreprises de se différencier, en augmentant considérablement la performance de leurs produits et services ou en pénétrant de nouveaux marchés. Mais le processus d’innovation est indissociable d’une forme d’incertitude : comment choisir les projets de développement ? Comment déterminer leur rentabilité alors qu’ils ne sont qu’au stade de l’idée ? Le Directeur de l’innovation est la personne qui supervise les démarches d’innovation. Il choisit et encadre les projets de création de produits ou services innovants.

Le métier de Directeur de l’innovation

Le rôle du Directeur de l’innovation est de développer des produits et des services innovants, c’est-à-dire des solutions qui apportent une grande nouveauté faisant avancer de manière significative la position d’une entreprise sur un marché. Le processus d’innovation porte en effet un caractère disruptif : les changements qu’il apporte vont plus loin que des évolutions incrémentales, par des accroissements progressifs de la valeur d’un produit ou service. L’innovation entraîne des évolutions nettes de modèles, capables de “rabattre les cartes” d’un marché. D’ailleurs, celle apportée par Uber dans le secteur de la mobilité est à l’origine du terme “ubérisation”, utilisé aujourd’hui pour qualifier une transformation d’un modèle économique innovant reposant sur des technologies numériques.
L’innovation correspond donc davantage à un état d’esprit qu’à un ensemble de techniques. L’objectif du Directeur de l’innovation est de créer de la valeur sur un marché, afin de donner à l’entreprise un avantage concurrentiel important. Il peut l’atteindre par une augmentation très importante de l’efficacité d’un produit ou d’un service, ou par la création d’une solution inédite répondant à un besoin non adressé sur le marché. Ainsi, l’innovation est un facteur de différenciation. Cependant, son financement peut être très coûteux, surtout lorsque le produit ou le service développé n’atteint pas ses promesses initiales : une entreprise peut investir beaucoup de temps et d’argent en R&D pour créer une solution qui ne répond à aucun besoin réel, ou qui y répond sans que la solution soit assez rentable pour l’entreprise.
Une entreprise qui se veut innovante a besoin d’avoir des idées de développement, puis d’être capable d’évaluer celles qui présentent le plus de potentiel et d’intérêt. Le Directeur de l’innovation cadre toutes ces démarches d’innovation et les met au service de la stratégie de développement de l’entreprise. Ses actions incluent :
  • la détermination des contraintes, des freins, des atouts d’un projet d’innovation ;
  • l’évaluation de leur faisabilité et de leur rentabilité ;
  • le choix des méthodes pour mener les projets d’innovation sélectionnés ;
  • la réalisation des tests et des essais lors des phases de développement. Le Directeur de l’innovation peut aussi préciser les axes d’évolution techniques et technologiques pour améliorer les produits et services en place.
  • l’analyse des résultats.
Le Directeur de l’innovation définit les orientations de la politique d’innovation, gère les budgets et manage les équipes de R&D tout au long du processus de développement de nouveaux produits et services. En tant que spécialiste du secteur d’activités de l’entreprise, et siégeant souvent dans son Top Management, il contribue à sa croissance et à l’amélioration de sa compétitivité.
La conduite du changement s’ajoute régulièrement aux missions du Directeur de l’innovation, notamment lorsque ses projets entraînent la mise en place de nouveaux outils en interne. Les collaborateurs ont parfois besoin d’être accompagnés et formés pour s’approprier les nouvelles technologies. Dans ce cadre, le Directeur de l’innovation peut travailler en étroite collaboration avec le Chief Digital Officer.
Pour développer une forme d’intuition quant au potentiel des projets de développement, le Directeur de l’innovation ne cesse de s’intéresser au marché de son entreprise et aux progrès technologiques en général. Il réalise (ou supervise) des enquêtes terrain pour être au plus proche des attentes et des besoins des prospects ou clients. Ce travail “d’alimentation” en informations est complété par d’importantes veilles technologiques.

Les compétences nécessaires pour devenir Directeur de l’innovation

Le métier de Directeur de l’innovation se caractérise en grande partie par la gestion de l’incertitude : il est difficile d’estimer la valeur potentielle d’un produit ou d’un service avant qu’il ne soit créé et mis sur le marché, et pourtant, les projets développés par les équipes R&D doivent être faisables et rentables. Les risques sont aussi bien techniques que financiers. C’est pourquoi, le Directeur de l’innovation a besoin d’un esprit de méthode, d’organisation, et d’une bonne gestion du stress. De plus, son esprit d’analyse, son tempérament de stratège et son pragmatisme constituent des atouts pour “lire” à travers les dynamiques d’un marché, anticiper les mouvements de la concurrence, prévoir les évolutions des habitudes des clients, et adapter les démarches de développement de l’entreprise en conséquence.
Le Directeur de l’innovation dispose également d’une grande curiosité, d’une ouverture d’esprit, de bonnes capacités d’observation et de synthèse. Ces qualités lui servent notamment à trouver de nouvelles idées d’innovation. Toutefois, pour que ces dernières soient les plus pertinentes, le Directeur de l’innovation s’appuie aussi sur de solides connaissances du marché et sur un fort intérêt pour la technologie qu’il complète par des veilles régulières.
Que ce soit en développant des partenariats ou en coordonnant des programmes de recherche, le Directeur de l’innovation travaille avec des acteurs très divers, aussi bien internes qu’externes à l’entreprise. Il a besoin de qualités relationnelles telles que l’écoute, une bonne communication, un charisme naturel ou du leadership pour embarquer toutes les parties prenantes impliquées dans un projet d’innovation. C’est aussi une personne qui sait se montrer convaincante en trouvant les bons arguments, aussi bien avec ses équipes sur le terrain qu’avec le conseil d’administration.

Les perspectives d’évolution d'un Directeur de l’innovation

Le Directeur de l’innovation occupe une position stratégique dans le Top Management d’une entreprise. Il en connaît les produits et services, maîtrise son secteur d’activités, et dispose de solides connaissances techniques et business. Grâce à son expertise sur la croissance des entreprises et en management, le Directeur de l’innovation peut accéder à d’autres fonctions de direction : par exemple, celles de CTO (Chief Technical Officer) ou de DG (Directeur Général). Il peut aussi devenir consultant R&D, en indépendant ou dans des cabinets de conseil.

Le salaire d’un Directeur de l’innovation

Le salaire d’un Directeur de l’innovation varie principalement selon son expérience et la taille de l’entreprise qui l’emploie. Il démarre à 50 000 euros brut annuel et peut atteindre (et dépasser) les 200 000 euros.

Les secteurs et les entreprises qui recrutent des Directeurs de l’innovation

Beaucoup d’entreprises placent l’innovation dans le cœur de leurs démarches de développement. Les plus grandes d’entre elles le font dans le but de conserver leur avantage concurrentiel ou pour créer de nouvelles propositions de valeur. Les plus petites entreprises à fort potentiel technologique le font pour pénétrer rapidement des marchés. Les Directeurs de l’innovation sont ainsi recrutés aussi bien par des entreprises du CAC 40 que des PME, voire des startups, parce que même les secteurs historiquement “non technologiques” peuvent être bouleversés par l’introduction d’innovations : les secteurs du transport ou de l’hôtellerie en sont des preuves.

Vous souhaitez rejoindre Epitech Digital ?

Le Programme Global Digital vous intéresse ?
Vous souhaitez intégrer dès la rentrée prochaine notre établissement ?