Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      VivaTechnology 2018, 2ème jour et d’autres rendez-vous

      24.05.18

      VivaTech-2018-open-innovation-IONIS-Education-Group-Groupe-Bouygues-challenge-digit-ALL-1.jpg

      VivaTechnology 2018, la troisième édition de « VivaTech » comme on dit dans « la nation start-up », a ouvert ce matin jeudi 24 mai. N’hésitez pas à aller visiter le stand B 09 du Groupe IONIS et si vous ne pouvez pas visiter les travées de Paris Expo, l’actualité de ces 3 jours est disponible via nos comptes twitter ici et là aussi. Par ailleurs et hors le projet TF1 conduit avec le MediaLab de TF1 et 2 étudiants d’Epitech, d’autres de nos étudiants participeront eux, demain, à la conclusion du challenge Digit-ALL « Compagnon connecté sur les chantiers » du Groupe Bouygues, ce vendredi 25, sur le stand D 22 du Groupe Bouygues. Au jury, nous y retrouverons Emmanuel Carli, directeur général d’Epitech.

      « Compagnon connecté sur les chantiers », kesako ?

      Lionel Laské, responsable du Spot Bouygues sur le campus numérique IONIS Education Group Paris -Sud et l’une des chevilles ouvrières de cette opération synthétise le process ayant amené de l’idée à la présentation des projets demain à VivaTech : « le Groupe Bouygues a lancé en avril ce concours en interne pour que les différents corps de métiers imaginent les applications que pourraient avoir des « manchons » connectés, des écrans à encre électronique que l’on va placer sur l’avant-bras. Un compagnon connecté que seront amenés à utiliser les compagnons du Groupe sur les chantiers ».

      Un écran à encre électronique

      « Le dispositif avec écran se fixe sur le bras, reprend Lionel Laské, c’est simple, pas encombrant et le compagnon sur le chantier n’a pas besoin de le sortir de sa poche, cela ne le distrait donc pas. De plus, l’écran à encre électronique ne consomme pas beaucoup d’énergie, et il permet d’afficher beaucoup d’informations différentes ».

      Quel est le rôle des étudiants Epitech ?

      128 idées au total ont été proposées par les salariés du Groupe Bouygues. Ces idées illustrent des problématiques métiers vécues par ces salariés. Un jury interne a par la suite sélectionné six idées pour ensuite les proposer aux étudiants Epitech, afin de les prototyper. En un laps de temps très court, Angèle Plessis, Yoahn Linard, Thibaut di Martino, Dylan Rajasekaram, et Maxime Duhommet n’ont pas chômé du tout afin que les prototypes soient prêts à l’heure H, ce vendredi… Il sont tous de la même promo 2021.

      VivaTech-2018-open-innovation-IONIS-Education-Group-Groupe-Bouygues-challenge-digit-ALL-diaporama.jpg

      Le sel de la jeunesse Epitech

      « Les étudiants m’ont surpris, avoue Lionel Laské, je ne m’attendais pas à tant d’implication de leur part, même si je sais que depuis leur entrée à l’école, ils ne travaillent qu’en groupes et projets. Dès qu’ils le pouvaient, en fonction de leurs obligations pédagogiques bien sûr, ils sont tous venus travailler ensemble au Spot Bouygues, ils se sont échangés leurs idées, Dylan par exemple a trouvé le « trick » qui a permis à tous d’arriver à ce qu’ils voulaient – l’affichage de l’apllication sur l’écran « E Ink » du YotaPhone 3 dont on s’est servi pour prototyper. Quand on est allé mardi dernier 22 mai, voir les porteurs de projets avec leurs protos, la plupart se sont tous très impliqués… je ne me lasse pas d’être surpris par les étudiants Epitech (sourires) ».

      VivaTech-2018-open-innovation-IONIS-Education-Group-Groupe-Bouygues-challenge-digit-ALL-approved.jpg

      Pourquoi faire appel à des étudiants Epitech ?

      C’est la question que nous avons posée à Julien Ripoche, en charge du challenge au sein du Groupe Bouygues : « dans le cursus pédagogique proposé par Epitech, les étudiants ont l’habitude de travailler sur des projets, c’est donc facile de collaborer avec eux. Avec d’autres écoles, on aurait dû attendre que les étudiants soient en stage pour travailler avec eux. Chez Epitech, c’est plus simple car tout est très ouvert et les étudiants ont de vraies compétences, ils sont disponibles et surtout très curieux. Ça se voit qu’ils ont envie d’apprendre des choses, on peut réellement sentir leur intérêt, ils ne sont pas détachés du monde réel, ils sont connectés à la réalité ».

      VivaTech-2018-open-innovation-IONIS-Education-Group-Groupe-Bouygues-challenge-digit-ALL-Epitech-Innovation-Hub.jpg

      (à gauche, Julien Ripoche et Lionel Laské, à droite)

      Des pitchs et un jury

      Le jury qui désignera les vainqueurs aura comme président Olivier Roussat, directeur général délégué du Groupe Bouygues et président directeur général de Bouygues Telecom. Il sera composé, outre d’Emmanuel Carli, directeur général d’Epitech, de :

      • Marie-Luce Godinot : directrice générale adjointe de de Bouygues Construction, directrice de la transformation digitale, du numérique et du développement durable,
      • Laurent Le Boulc’h : directeur général adjoint de Colas,
      • Sylvain Paineau : directeur open innovation / Schneider Electric,
      • Michael Offredi : directeur digital et innovation / Groupe Total,
      • Carole Bloquet : directrice innovation Groupe Suez,
      • Stéphane Quéré : directeur innovation Groupe ENGIE,
      • Jean-Jacques Thomas : directeur innovation SNCF Réseau,
      • Timothée Silvestre : directeur de l’open-lab IDEAS LAB,
      • Jérôme Wallut : spécialiste de l’expérience du digital et auteur du livre « Patrons, n’ayez pas peur ».

      Rendez-vous sur le stand D 22 du Groupe Bouygues, dans le Hall of Tech de ce Vivatechnology 2018, à 16h 30.


      Nota bene : notre directrice de la pédagogie, Axelle Ziegler va animer le débat portant sur «Augmented Schools: When Learning Gets Fun », Stage-X du salon, à partir de 17h15. Avec Tonee Ndungu (Kytabu Inc) et David Scowsill (Eon Reality Inc) pour confronter les points de vue.