Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Les Trophées EIP 2019 auront lieu les 15 et 16 février

      15.02.19

      De leur troisième à leur cinquième année, les étudiants d’Epitech travaillent à imaginer, puis prototyper, et enfin créer leur Epitech Innovative Project (EIP). Puis, en octobre chaque année ont lieu les Warm Up Days dans tous les campus Epitech de France. Devant un jury qualifié, les étudiants doivent présenter, argumenter et prouver que leur projet est le plus innovant, le plus utile. Chaque région sélectionne alors un projet EIP pour représenter son école et sa promo dans le cadre des Trophées EIP, qui auront lieu cette année les 15 et 16 février à Paris.

      C’est tous les ans la même chose, à l’approche des Trophées EIP, les étudiants ne tiennent plus en place. Qui va gagner ? Quel projet remportera l’unanimité du jury ? On sait déjà depuis quelques mois les noms des 14 projets EIP gagnants, mais un seul remportera le premier prix. Le groupe gagnant sera incubé chez Ionis 361, l’incubateur de startups du Groupe IONIS, ainsi qu’un séjour d’accompagnement chez TheFamily.

      De quoi permettre de lancer réellement un projet EIP, voire de l’industrialiser.

      Ce vendredi 15 février sera donc consacré la matinée à l’élection du projet EIP de l’année 2019. Les groupes sélectionnés auront 7 à 10 minutes pour présenter leur projet et échanger avec le jury, qui délibèrera par la suite. Le jury est composé de 10 personnes : 10 spécialistes, influenceurs, développeurs, 10 personnes à même de juger la viabilité et la crédibilité d’un projet.

       

       

      Les 14 groupes sélectionnés sont donc, par région : 

      • Bordeaux : uReflect (Aurélien Arino, Jean Barrière, Alban Combaud, Kévin Empociello, Louis Gilbert, Adrien Milcent, Nyrandone Noboud-Inpeng, Thomas Sauzeau, Guillaume Wilmot) : C’est le premier miroir connecté, tactile, et entièrement personnalisable avec des applications.
      • Lille : Relieve (Baptiste Cadoux, Corentin Descamps, Martin Desrumaux, Corentin Ducatez, Adeline Galasso, Antoine Lempereur, Louis Pain, Thomas Raout, Raphaël Thiebault, Antoine Zanardi) : C’est un projet visant à aider les association qui s’occupent des sans-abris à se coordonner efficacement.
      • Lyon : TrueSelf (Quentin Ansade, Sullivan David, Anthony Abramo, Lucas Chessa, Nicolas Fontanet, Boris Valli) : C’est un service en ligne qui se positionne au centre de l’industrie des données personnelles.
      • Marseille : LifeSanctuary (Julien Bavoysi, Karel Font, Tanguy Laloix, Auréliano Legna, Jérémie Mortier, Valentin Rouquet, Alexis Thirion) : C’est un jeu vidéo multijoueur sur PC pour les passionnés de survie et de travail d’équipe.
      • Montpellier : YourAds (Jordan Aveline, Quentin Fernandez, Maxime Liege, Mathéo Msa, Clément Oliva, Jules Palluau, Maxime Pyram, Christopher Toozs-Hobson) : C’est un système publicitaire innovant qui permet aux annonceurs d’améliorer leur contenu mobile tout en aidant les développeurs à rentabiliser leurs applications.
      • NancyVibear (Emmanuel Adrian, Thomas Baric, Théo Caselli, Adrien Faletic, Luca Lepage, Loïc Robin ) : C’est une solution d’assistance destinée aux personnes sourdes, malentendantes, et aux personnes d’un certain âge.
      • Nantes : UnivEarth ( Maxime Baconnais, Paul-Emmanuel Berte, Clément Canivenc, Alexis Le-Baron, Thomas Lièvre, Mathieu Royer) : C’est une solution permettant aux grandes écoles d’organiser et de gérer plus efficacement leurs cursus à l’international tout en simplifiant la vie de leurs étudiants.
      • Nice : Edubot (Flavien Foussat, Alexis Giordan, Elyess Gloulou, Mohamad Moutaliev, Paul Rosset, Sarah Tacconelli, Maxime Vatinelle) : C’est une peluche connectée dédiée aux enfants de 4 à 10 ans.
      • Paris : AVM (David Banget-Mossaz, Antoine Bertrand, Thomas Bertrand, Mathias Boisgard, Médéric Boittin, Yanis Breton, Arthur Cendrier, Abdelhalim Chekroun, Maxime Magliano)  : C’est une solution de suivi clinique des patients atteints de mucoviscidose.
      • Paris : DataSplit (Edmond De Martimprey, Ervin Duttoo, Maxime Fontaine, Alexis Gomes, Kevin Gouasbault, Paul Guériot, Jérémy Pidjot) : C’est une solution qui permet de traiter de larges quantités de données de manière automatique.
      • Paris Isiko(David Akopian, Louis Antonini, Paul Baudrier, Steven Challe, Charley Etienne, Rayan Keddache, Maxime Lebay, Thibaud Létard, Jonas Levoyer) : C’est une plateforme internet et mobile de visites virtuelles d’expositions d’art.
      • Rennes : Nootty (Pierrick Briand, Killian Corbel, Antoine Danibo, Quentin Drack, Nils Duflo, Rodolphe Dugueperoux, Pierrick Fabry, Quentin Quero) : C’est un logiciel de réalité virtuelle à destination des professionnels de l’aménagement d’intérieur.
      • Strasbourg  : BackingTrackLive (Fabien Gadet, Jordan Le Pera, Jacques Lorentz, Paul Mura, Mathieu Risakota, Quentin Schuller, Fabien Vogelweith) : C’est un générateur d’accompagnement musical en temps réel.
      • Toulouse : Beedata (Gaëtan Boyals, Théo Dangla, Thomas Gillard, Tom Hays, Vincent Lunal, Alexandre Mouyen) : C’est un outil de gestion et de suivi d’exploitation apicoles.

       

      Les cinq partenaires des Trophées EIP 2019

       

      Les partenaires de l’évènement sont au nombre de cinq : Maddyness, IONIS 361 qui offre six mois d’incubation au groupe vainqueur, Creative Valley, qui offre six mois d’incubation aux trois premiers groupes, TheFamily, qui offre un mois d’incubation aux trois premiers groupes, et enfin School Lab.

      L’après-midi sera consacré quant à lui à des conférences et des talks sur les thématiques de ces 14 projets EIP :

      • À 14h00 : Comment recruter en nombre les experts (meilleurs) des technologies de l’information ?
      • À 15h00 : Digital Working : les nouveaux modes de travail et de collaboration
      • À 16h00 : Comment travailler avec les nouvelles générations ?
      • À 17h00 : La diversité des débouchés et des métiers proposés aux experts des technologie de l’information

      Les talks et les conférences seront animés par la journaliste Louise Tourret. L’accès à ces conférences l’après-midi est gratuit et ouvert à tous. Pour vous inscrire, c’est par ici.