Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      La Route du Coding Club en Occitanie – Étape toulousaine

      05.02.19

      Depuis plus d’un mois, un drôle d’engin parcourt les routes de la région Occitanie. Aux couleurs d’Epitech et du Coding Club, ce combi Volkswagen intrigue beaucoup les personnes qui le croisent. Pouces levés, clins d’œil et photos prises à la dérobée, on ne peut pas dire qu’il passe inaperçu.

      « Les gens nous font des coucous, ils nous arrêtent pour nous demander ce qu’on fait, et à quoi ça sert » explique Marie Petitjean, responsable du développement régionale d’Epitech Toulouse, mais aussi conductrice de ce combi Volkswagen. C’est qu’à Epitech, tout le monde met la main à la pâte. Les étudiants aussi, se proposent pour donner des ateliers de code gratuits aux personnes qui franchissent la porte du combi.

       

      Kevin Bals et Benjamin Feller sont les deux étudiants qui organisent les ateliers Coding Club

       

      Car c’est le but de ce projet, introduit par Epitech Montpellier et Epitech Toulouse : initier les jeunes à l’apprentissage du code. Cet engin itinérant est passé par pas moins de 20 villes dans la région de Toulouse. Petits villages comme place principale de la ville rose : l’objectif est de toucher des publics différents et de se rendre un peu partout.

      « On a été très bien accueillis par tout le monde ! Certains lycéens qui s’inscrivaient à des ateliers connaissaient déjà un peu le code et voulaient en savoir plus, d’autres étaient complètement novices et voulaient juste découvrir l’univers de la programmation » raconte Marie Petitjean.

      Des ateliers simples pour apprendre les bases de la programmation

      Pour ce faire, les étudiants en charge des ateliers ont mis en place des tutos assez simples, que tout le monde peut comprendre. Nous avons rencontré Kevin Bals et Benjamin Feller, tous les deux en deuxième année à Epitech Toulouse, et très impliqués dans les ateliers Coding Club de leur école. Avec d’autres étudiants d’Epitech, ils parcourent les routes de leur région en Combi Volkswagen. « Ce que j’aime dans ce projet, raconte Kevin, d’ailleurs pressenti à être le prochain leader du Coding Club de Toulouse, c’est apprendre aux novices, et transmettre aux lycéens ce que je sais ». Et Benjamin de renchérir : « On leur montre des choses qu’on aurait aimé apprendre à leur âge ».

       

      Le combi Volkswagen Place de la Daurade à Toulouse

       

      Tous les deux proposent des ateliers suivant la pédagogie par projets propre à Epitech : un programme « hyper simple » (selon eux) pour créer un jeu du morpion, le Tik Tak Toe, dans un langage « hyper simple » (toujours selon eux), le Python. « Ce qui est simple avec Python, c’est qu’il n’y a pas vraiment besoin de se servir d’une syntaxe précise par rapport aux autres langages » expliquent-ils. Et puis maintenant, les lycéens apprennent l’algorithmique s’ils choisissent des programmes ISN (informatique, science et numérique), alors ils sont déjà un peu acculturés à la programmation.

      « C’est de la transmission par passion »

      Leurs ateliers durent en moyenne une demi-heure, ils prêtent leurs ordinateurs, et finissent par jouer une partie de Tik, Tak, Toe après avoir programmé le jeu. « J’aime parler avec les jeunes de programmation et de la pédagogie d’Epitech car elle me plaît : c’est en faisant qu’on apprend selon moi, s’enthousiasme Benjamin, en plus, les lycéens sont encore très créatifs à leur âge, ils ne sont pas encore formatés, c’est agréable de travailler avec eux ». « De mon côté, je vois vraiment ça comme de la transmission par passion, affirme Kevin, avant Epitech je ne connaissais rien à la programmation, et je pense que plus on commence tôt, plus on est dans une logique d’apprentissage intéressante ».

       

      Des lycéens participent à un atelier Coding Club

       

      Si les lycéens sont le public le plus nombreux à tenter l’expérience de ce Coding Club itinérant, ce ne sont pas les seuls à franchir la porte du Combi Volkswagen. Par exemple Hugo, 43 ans, maker et proche du milieu des fab lab, connaissait Epitech de nom, mais n’avait jamais vraiment approché l’écosystème. Il se prend au jeu et suit l’atelier de programmation de Kevin et Benjamin. A la fin, il est tout content, il a l’air de s’être amusé et surtout fait l’éloge d’Epitech, cette école qu’il ne connaît que de par ses projets, mais qu’il considère comme être « l’une des meilleures écoles informatiques » puisqu’elle forme à faire (son credo en tant que maker) et non pas à seulement exécuter.

      Ce tour de l’Occitanie semble avoir fait ses preuves, parce que beaucoup de lycéens ayant suivi les ateliers se sont inscrits par la suite à des ateliers plus poussés de Coding Club. « Leurs parents aussi, sont intéressés et intrigués par cette pédagogie par projets innovante », raconte Marie Petitjean.

      Et vous ? Est-ce que ça vous dirait de tenter l’expérience ? Pour ne rater aucune information sur les prochaines dates de Coding Club, rendez-vous sur le site internet de l’initiative made in Epitech !