Informations
    Actualités & évènements
      Loading...

      Retour sur les Academies HEC

      06.02.15

      Academies-HEC-Epitech-1.jpg

      Vendredi 30 janvier dernier était le jour de fin des Académies HEC. Le jour où les étudiants d’Epitech intégrés à l’Académie Start-Up comme celle labellisée Agence Digitale ont rendu leurs projets.

      Parce qu’ils le valent bien

      Les groupes inter-écoles (HEC, Epitech et SUP’Internet) qui ont travaillé dans le cadre d’Agence Digitale sont allés soumettre leurs projets dans les bureaux de l’Oréal. Cet exercice ne se jouait pas « à blanc » mais dans le cadre bien réel d’une entreprise et ses besoins, en répondant à un « brief » précis.

      Pompe et parfum

      Reçus dans le grand amphi de l’entreprise à Levallois-Perret, les groupes devaient y dévoiler la stratégie et les contenus de la campagne publicitaire digitale mise en place par chacun des groupes d’étudiants pendant ces 3 semaines. La campagne concernait le parfum Diesel, Only The Brave.

      C’est du sérieux

      Les groupes constitués (1 Epitech, 1 Sup’Internet et entre 3 et 4 étudiants HEC) ont eu le droit à 20 mn de présentation, puis à 10 mn de questions. À la fin de « l’épreuve », le jury composé de 9 personnes des services L’Oréal concernés ont sélectionné 2 groupes qui ont été challengés une nouvelle fois pour la finale devant tous les étudiants.

      Because they’re worth it too

      Sur le campus de Jouy-en-Josas les étudiants participant à l’Académie Start-up ont, eux, pitché leurs projets devant leurs camarades et jury. Leurs projets étaient des « copycats » de start-up déjà existantes.

      Academies-HEC-Epitech-diaporama.jpg

      3 semaines, c’est plus long que 2 jours

      « Cette expérience n’a rien à voir avec un Start-up Week-end, d’après Kevin Labbé (Epitech promo 2017). Ces 3 semaines nous font voir les vraies difficultés à monter une start-up, ce qu’on ne voit pas forcément l’espace d’un week-end. C’est aussi ça l’intérêt de participer à une Académie : voir vraiment les difficultés qu’on peut être amené à rencontrer et comment les surmonter pour mener à bien un projet. »

      Plébiscite des coaches

      Selon Flavien Hello (Epitech promo 2015), « le coaching, c’était vraiment le moment de la journée que l’on attendait, où on pouvait vraiment remettre en question tout le travail qui avait été fait dans la journée… À chaque fois, ils ont eu de super points de vue, ils ont réussi à nous faire arriver sur d’autres problématiques. On a vraiment progressé avec ce coaching quotidien. »

      Le guidon et la tête

      « Pour moi ce fut d’abord une expérience humaine, avoue Florent Guillaud (promo 2017). J’ai pu rencontrer d’autres Epitech, de région ou de Paris puis les élèves d’HEC qui ont pu nous montrer leur méthode de travail et nous, leur faire voir la nôtre. Au niveau professionnel, on a pu profiter aussi des Carrefours HEC, et en retirer des opportunités. »

      Do the right team

      « Travailler avec des profils différents, des compétences complémentaires aux nôtres, c’est bien, nous confirme Kevin. En voyant comment les étudiants de HEC s’organisent, comment ils travaillent sur un projet, on s’ouvre à de nouveaux outils méthodologiques. En mettant les nôtres en commun, on peut travailler sur un projet tel que celui sur lequel on a travaillé tout le long de cette académie. » Une bonne idée c’est bien, une bonne équipe c’est beaucoup mieux.