Le réseau national :

Rencontre : Solomon Hykes - fondateur de dotCloud

Le 5 juin, Epitech recevait l’un de ses Anciens parmi les plus connus : Solomon Hykes (Epitech promotion 2006), fondateur de dotCloud. De passage à Paris, l’entrepreneur installé à San Francisco est venu rendre visite à la nouvelle génération d’Epitechéens afin de revenir sur la naissance de son entreprise et dispenser de précieux conseils aux étudiants.

Des débuts en France

Diplômé d’Epitech en 2006, Solomon Hykes commence sa carrière dans une SSII (prestataire en services informatiques) spécialisée dans la sécurité. C’est au cours de ce premier emploi que lui vient l’idée de ce qui deviendra dotCloud : un service d’hébergement simple et efficace pour développeurs, facilement dimensionnable en fonction des besoins.

En 2008, Solomon Hykes franchit le pas et crée sa société. Pour cela, il s’entoure des meilleurs étudiants qu’il a pu encadrer en temps qu’Astek au cours de sa scolarité à Epitech. Sa SARL développe une activité de consulting afin de financer la recherche et développement. Les débuts sont difficiles, notamment pour la recherche d’investisseurs qui s’avère compliquée à cause du faible nombre de business angels spécialisés dans les nouvelles technologies en France.

Aller-simple pour San Francisco

En 2010, avec dotCloud Solomon Hykes postule au Y Combinator, un incubateur à projets innovants renommé au cœur de la Silicon Valley. L’incubateur américain offre 20 000 $ à l’équipe contre un faible pourcentage du capital de l’entreprise, qui a trois mois pour développer son produit puis le présenter à une conférence organisée avec des investisseurs : dotCloud fait mouche et lève successivement 800 000 $ puis 10 millions de dollars.

Aujourd’hui, Solomon Hykes est installé à San Francisco depuis deux ans et compte bien poursuivre l’aventure dotCloud. Son défi : rendre ses produits incontournables. Pour ce faire, la société a récemment changé son fusil d’épaule en mettant à disposition sa technologie en OpenSource. La communauté des développeurs a accueilli la décision avec enthousiasme et de nombreux projets se sont développés. Le pari consiste maintenant à séduire de grands groupes pour leur proposer un véritable suivi dans leur exploitation de cette technologie.

Des interrogations nombreuses

A l’issue de la conférence, les étudiants n’ont pas manqué de soumettre leurs questions, notamment sur la création d’entreprise et la vie à San Francisco. Solomon Hykes a insisté sur le fait que tous peuvent devenir, demain, un entrepreneur. Les conditions pour créer son activité sont selon lui meilleures aujourd’hui que quand il avait fondé dotCloud. Il a insisté sur le fait que l’aventure mérite d’être tentée. Trouver son produit, le développer, l’affiner, innover, apprendre chaque jour… Il estime que l’on peut expérimenter sans prendre trop de risques personnels en France.

Quant à la vie aux Etats-Unis, Solomon Hykes n’a pas manqué de rappeler que si les conditions d’embauche sont extrêmement favorables pour les développeurs, l’ambiance des grandes multinationales comme Facebook ou Google n’en reste pas moins particulières ; ce sont les start-ups qui offrent les challenges les plus excitants à relever.

«Solomon Hykes est un exemple de réussite pour nos étudiants, indique Emmanuel Carli, directeur général d’Epitech. Il a su oser l'innovation et faire grandir son projet, il est maintenant à la tête d'une entreprise mondialement reconnue dans le domaine du Cloud Computing, un marché stratégique d’avenir dont l’importance croit chaque année. L'esprit d'Epitech va bien au-delà des cinq ans d'études à l'école, c'est aussi un véritable réseau d'Anciens qui a à cœur de faire bénéficier la nouvelle génération de leur expérience et sur laquelle elle peut s’appuyer. Nos étudiants ont pour beaucoup le désir d'entreprendre et les précieux conseils qu'a dispensés Solomon Hykes devraient les y aider. »



  • Catégorie Paris
  • Posté le 13/06/2013
  • Lien