Le réseau national :

Donjons + Radon -> EIP

Mickaël Thumerel (Epitech 12) est assistant au laboratoire Microsoft de l’école, le MSLab, ainsi qu'au laboratoire de jeux vidéo, le GameDev Lab. Il participe à l’Epitech Innovative Project (EIP) Projet Donjons & Radon, soutenu par le rectorat de Créteil et avec la participation de l’Ecole Normale Supérieure, l’université Paris 6, Microsoft et la société Ad-Invaders.




Comment va être utilisé ton EIP ?

Le but du projet Donjons & Radon est de servir de support de TP en classe de collège. Après une session de jeu de quelques dizaines de minutes, le professeur s’appuie sur le "donjon de jeu" pour faire son cours et expliquer ce qu’il s’est passé. Il s’agit d’avoir toujours l’attention des élèves pour qu’ils découvrent par eux-mêmes et qu’ils se sentent beaucoup plus impliqués. Même avec des TP, la physique-chimie de niveau collège reste très floue et théorique pour les élèves. Quand elle est appliquée dans des cas réels dans le cadre d’un "donjon", elle passionne plus !

D’où est venue l’idée du projet ?

Le projet Donjons & Radon a été créé à l’origine par un professeur de géographie. Il a monté un consortium dans le cadre d’un appel d’offre du Ministère de l’éducation. Il s’agit d’un serious game : un jeu à but éducatif où l’élève est mis en situation, où ses connaissances sont détectées et où le programme lui en apporte de nouvelles. Le projet Donjons & Radon a pour but de faire apprécier et recréer une relation entre les élèves et la physique-chimie de niveau collège. L’objectif du consortium est d’effectuer des tests dans des collèges d’ici février 2012.

Comment Epitech s’intègre au consortium ?




Epitech fournit une force de production et de développement : il s’agit du sujet de notre EIP. Il consiste à créer le moteur de jeu D.A.R.E. (Donjons And Radon Engine). D.A.R.E. a pour but d’être générique pour être utilisé pour n’importe quel type de jeux vidéo. Il est réalisé à l’aide de XNA, un framework graphique fourni par Microsoft. Nous ajoutons de plus un éditeur destiné aux professeurs pour qu’ils puissent créer leurs propres "donjons" de jeu. Il est lui aussi créé à partir d’une technologie Microsoft, WPF.

Quelle est l’implication des autres membres ?

Le rectorat de Créteil supporte le projet à travers des professeurs et des inspecteurs académiques. Ils assurent la cohérence de la physique-chimie présentée et corrigent nos erreurs. L’ENS est présente via le groupe Compas, un groupe de recherche sur les sciences cognitives. Il réfléchit actuellement sur la problématique d’apporter de l’enseignement dans le gameplay final. L’Université Paris 6 s’implique grâce à son laboratoire d’informatique, le LIP6, spécialement dédié à la recherche tournée autour des interfaces utilisateurs et des serious games. La société Ad-Invaders de production de jeux vidéo fournit des graphistes et des game designers. Enfin Microsoft apporte un soutient technique en nous coachant sur ses technologies. Il propose également une aide à la communication autour du projet. Pour faire le point, une réunion mensuelle ou bimensuelle est organisée, avec tous les partenaires et acteurs du projet.

Qu’est ce qu’il te plait dans ce projet ?

Je suis passionné par les technologies Microsoft. En travaillant sur l’éditeur du jeu, je touche à XNA, à WPF et les mets en relation. Notre objectif est de fournir un support performant, utilisable et efficace pour créer un jeu. Le projet Donjons & Radon me permet de vraiment développer mes connaissances !

  • Catégorie
  • Posté le 25/05/2011
  • Lien

Laisser un commentaire


Saisissez les caractères que vous voyez dans l\'image ci-dessus.