Le réseau national :

WaterWatch, un projet « green » primé au Défi Locacité

Defi-Locacité-Fablab-Festival-Toulouse-Epitech-1.jpg

WaterWatch est un projet étudiant d'Epitech Toulouse qui s'était déjà fait remarquer pendant la Piscine Moonshot. Typiquement éco-responsable, il a refait parler de lui à l'occasion du Défi LocaCité, ce challenge inter-disciplinaire de 5 mois dont le thème était la « smart city » ce qui, dit en français, revient à réfléchir sur les moyens d'« innover pour changer la ville ».

Le Prix Tremplin

C'est le 9 mai dernier que Thomas Ruiz, Adrien Vigouroux, Damien Pollet, Simon Milhau et Maxime Comté tous promo 2017 ont reçu le prix Tremplin, accompagnés de Loriane Savona, étudiante en sociologie à l'ESPE - Université. La remise des prix s'est tenue dans le beau cadre du Fablab de Toulouse, à l'occasion du Fablab Festival.

Veolia partenariat

Ce prix Tremplin leur a été remis par Claire Gréco, responsable marketing de Veolia à Toulouse et partenaire de ce Défi Locacité dont c'était la deuxième édition.

Corpoworking

Pour reprendre ses mots, « Veolia promeut la culture entrepreneuriale et collaborative et c'est ce qu'il se passe au Fablab. Cette culture est un complément qui nous semble important par rapport au cursus scolaire : se projeter ainsi dans le monde du business, pour les étudiants, quoi qu'il arrive, c'est formateur. »

Defi-Locacité-Fablab-Festival-Toulouse-Epitech-diaporama.jpg

(en bas à gauche : Philippe Coste, head of Epitech schools network office, Maxime Comté, Damien Pollet, Simon Milhau, Adrien Vigouroux, Loriane Savona et Bertrand Serp, vice-président Toulouse Métropole et conseiller délégué à Toulouse au numérique et à l'innovation)

WaterWatch, le pitch

Résumé par Maxime, « WaterWatch est un outil de traitement et de visualisation de données concernant la consommation d'eau au niveau des particuliers comme des professionnels. Pour résumer, c'est un panneau d'administration. Il est divisé en deux web-applications complémentaires : l'une pour les professionnels (distributeurs d'eau, promoteurs immobiliers...) et l'autre pour les particuliers. »

L'eau, c'est précieux

« L'intérêt tout particulier de Waterwatch est que cette solution constitue un outil efficace de lutte "antigaspi" ». Tel que le souligne Maxime toujours, « en donnant une vision de sa consommation, WaterWatch a pour but d'inciter les utilisateurs à modifier leur façon de consommer l'eau. »

Éco-responsabilité

« Afin de permettre un approvisionnement plus éco-responsable de l'eau par les entreprises de distribution - Veolia par exemple -, nous souhaitons intégrer un système donnant à l'utilisateur la possibilité d'agir pour une meilleure répartition et donc une plus grande efficacité du système de distribution des eaux.
 En effet, l'utilisateur pourra questionner notre serveur en ce qui concerne l'état du système d'eau actuellement. »

Comme avec l'électricité

« Ce système ressemble un peu à celui que l'on connaît pour l'électricité avec les heures pleines / heures creuses, ou encore les jours EJP, sauf qu'il se veut bien plus dynamique. Ainsi, nous espérons que la finalité de WaterWatch sera non seulement de réduire le gaspillage d'eau mais aussi l'énergie pour la stocker, l'acheminer et la chauffer et ce, par les gestes de chacun d'entre nous. »

Pour les entreprises

« Cette solution permettra, par exemple, aux entreprises d'approvisionnement en eau, de lisser leur courbe de charge en utilisant de façon plus efficiente le réseau de distribution. Ce système permettra aussi un repérage des fuites ou d'autres problèmes rencontrés par l'occupant du bien loué, dans le cas d'un bailleur social. »

Pour les particuliers

« Du point de vue des particuliers, qui sont le coeur de notre projet, ce dispositif sera mis en place afin de sensibiliser les usagers sur leurs habitudes de consommation. Les utilisateurs pourront visualiser leur consommation détaillée ou globale, en temps réel, ainsi que de nombreuses autres informations utiles tel qu'une estimation de votre prochaine facture d'eau ainsi que des économies réalisées grâce à ce dispositif. »

Hardware et software

« Nous désirons obtenir un partenariat avec une entreprise spécialisée dans le hardware afin de pouvoir nous consacrer à notre force de travail principale, le software. A propos de la technologie utilisée pour le "débitmètre", nous pensons nous orienter vers des solutions de lecture optique, permettant à l'utilisateur de placer le dispositif sans compromettre la garantie décennale de son habitation. »

Fablab et Open Innovation

Parlant partenariat, revenons avec Claire Gréco sur le grand mouvement d'ouverture qui rapproche entreprises petites et grandes avec les start-up et autres mouvements souterrains de bidouilleurs : « Veolia partage totalement les valeurs que peut véhiculer le Fablab. Aujourd'hui, on ne peut plus se permettre d'innover seul. On se doit de prendre en compte son écosystème et les aléas du marché, celui-ci bougeant constamment. Pour moi l'open innovation, c'est innover avec les partenaires, innover avec les clients, innover avec les fournisseurs, tout le macro-environnement de l'entreprise. »

  • Catégorie Toulouse
  • Posté le 04/06/2015
  • Lien