Le réseau national :

Lola by Vivoka, la domotique pour tous

Vivoka-start-up-Lola-domotique-Epitech-LORnTECH-1.jpg



Hier soir ViVoka, jeune et ambitieuse start-up lancée par 4 étudiants de la promo 2016 d'Epitech, a lancé ce 1er décembre sa campagne Kickstarter en avant-première, pour faire connaître sa solution domotique : Lola. La promesse de Lola by ViVoka est de révolutionner quelque peu le monde de la domotique. William Simonin, Geoffrey Heckmann, Vincent Leroy et Pierre-Alain Simon ont en effet conçu une box domotique avec laquelle on va pouvoir contrôler tous les objets connectés de sa maison même et surtout quand on n'est pas un technophile averti. Aussi simple qu'un jouet.

Think big, start small, grow fast

Cette avant-première s'est tenue dans ce tiers lieu bien connu de la communauté LORnTECH, le bâtiment totem TCRM Blida de Metz. Comme le dit William, « nous sommes vraiment appuyés par la Région, où très peu de projets comme nous s'attaquent à l'international 2 mois après leur création ».

Parle à ta maison

« ViVoka, résume William toujours, est une solution domotique qui répond aux 3 principales problématiques sur le sujet. Nous y répondons d'abord avec la facilité et la simplicité d'utilisation de note solution, tandis que la plupart des solutions domotiques via des applis sont très peu intuitives. Ensuite, La reconnaissance vocale : grâce à Lola by ViVoka, on pourra littéralement parler à sa maison. Et enfin, un système de cartographie 3D ».

Compatibilité universelle

« Nous n'avons pas pour vocation de réinventer la roue en créant nos propres objets connectés. Nous voulons que nos boxes Lola soient compatibles avec tous les objets connectés, donc plusieurs protocoles domotiques. Actuellement on peut couvrir entre 95 et 98 % de tous les types d'objets connectés différents. On a déjà de gros partenariats tels Withings, Myfox, Fibaro, Aeotec, des multinationales de la domotique... ».

Beta pour commencer

« Dans un premier temps, les phrases reconnues par Lola ne seront pas vraiment complexes, "allume / éteins la lumière", "allume / éteins toutes les lumières ou toutes les lumières de cette partie" ou "baisse le chauffage à tel endroit". Sur notre deuxième version, l'identification vocale sera présente. On a vraiment poussé ce côté intuitif de ViVoka, on a actuellement levé tous les verrous techniques, on peut déjà contrôler plusieurs équipements en parlant, on en a déjà fait la démonstration ».

3D

« Avec la cartographie 3D d'autre part, on représente une habitation en trois dimensions, on se déplace à l'intérieur très facilement et en un clic, on change l'état de n'importe quel capteur. Il y a une partie à configurer pour l'utilisateur mais notre intelligence artificielle va l'aider. On dessine en 2D un carré pour représenter la cuisine par exemple et quand on clique sur « ok » notre solution vous montre les murs en 3 dimensions et ensuite, vous avez accès à plusieurs objets que vous déplacez à votre convenance, on désigne les éléments à contrôler ».

Like a serious toy

« Par exemple vous appuyez sur une lumière, elle s'allume... L'objectif, c'est que nos utilisateurs soient proches de leur réalité, qu'une personne âgée par exemple puisse facilement se projeter, c'est beaucoup plus intuitif que de naviguer par menus, sous-menus etc. ».

Vivoka-start-up-Lola-domotique-Epitech-LORnTECH-pub.jpg

Back from U.K.

« Dès notre retour de notre quatrième année à l'international - moi, Vincent et Pierre-Alain avons fait un master à l'université de Kent, Geoffrey lui est allé à Long Beach - , nous avons été incubés à Synergie Lorraine, en ayant passé cette épreuve qui s'appelle Get in the ring où l'on a dû pitcher avant d'être accepté. Une fois admis, on a eu accès à un pôle d'experts, on travaille avec KPMG, Groupe Get, pas mal d'agences qui nous épaulent sur tous ces points que nous ne maîtrisons pas (marketing, business etc.), on a eu le droit aux conseils d'un commissaire aux apports etc. ».

L'enjeu de l'international

« On veut aller à l'international très rapidement parce que l'on sait que ces verrous techniques qu'on a réussi à lever, d'autres dont de grosses entreprises travaillent dessus en ce moment même, il faut être très rapide... On lance notre campagne Kickstarter aujourd'hui et en parallèle, on travaille sur une levée de fonds qui doit nous permettre d'embaucher en janvier une dizaine de personnes, sans nous compter. »

Désirabilité

« Nous avons en effet des besoins en recrutement, pour tout ce qui est marketing notamment parce que l'on va s'attaquer aux Etats-Unis, à la Grande-Bretagne, au Luxembourg, la Belgique en plus de la France. En design aussi, car on vise le mass market, le consommateur standard, il faut donc un beau produit technologique, en avance, efficace, dans un beau packaging... sinon, il ne se vendra pas ».

La domotique du futur proche

« Sur les objets connectés, notre but est de contrôler tout ce qui est sans fil parce que selon nous, la domotique de demain ne sera pas une domotique compliquée, nécessitant des travaux : notre utilisateur doit pouvoir installer très facilement ses équipements lui-même ».

Vivoka-start-up-Lola-domotique-Epitech-LORnTECH-photo-groupe.jpg

(Vincent Leroy, Geoffrey Heckmann, William Simonin, Pierre-Alain Simon, au Forum EIP 2016)

Exemple type

« Pour prendre un exemple simple : avant, pour "domotiser" une lampe et la contrôler à distance, il fallait retirer un câble de l'ampoule et du coup, aller jusqu'au tableau pour rajouter la puce afin de la contrôler. Il fallait prendre un rendez-vous avec un installateur, c'était long, ça représentait des coûts supplémentaires surtout quand les personnes n'étaient pas installées dans de l'immobilier tout neuf... Tout cela a freiné le développement de la domotique. »

La domotique de demain

« Aujourd'hui, nous, nous travaillons uniquement avec des entreprises qui ne réalisent que des équipements qu'on appelle plug'n'play. Ainsi de Fibaro qui en propose un des plus connus : SmartPlug. On y branche n'importe quoi dessus et on peut le contrôler. De là on peut avoir notre consommation instantanée, quand il y a un problème, on arrive à le détecter à distance et cela nous permet de représenter les états de tous les objets connectés de la maison. C'est un exemple parmi d'autres, on travaille avec des détecteurs de lumière, de température, d'eau, d'incendie, avec Myfox on a les alarmes ».

Work in progress

« Tout n'est pas encore fixé, tout n'est pas fini d'être développé, on a en revanche fait sauter tous les verrous techniques, on a encore beaucoup de travail notamment sur les compatibilités... Le but étant que ViVoka soit disponible sur smartphone, tablette, ordinateur, tous les supports en iOS et Android ».

Vivoka-start-up-Lola-domotique-Epitech-LORnTECH-pub.2.jpg

Le coeur connecté du foyer

« L'idée globale, c'est de proposer en fait une centrale névralgique pour la maison qui contrôle vraiment tout, qui réussit à récupérer toutes les données et les croise pour en sortir des conseils. Prenons Withings et le cas d'une personne qui prépare un marathon : elle rentre chez elle de son entraînement avec sa montre connectée, elle se pèse sur sa balance connectée et par l'intermédiaire de la box, sur la télé s'affiche un rapport sur son activité, qui lui conseille par exemple de continuer comme ça pendant 3 semaines pour être fin prêt... ».

Privacy

« Il y a effectivement pas mal de problèmes dans la domotique sur les données, notamment en Russie où des maisons se sont faites hacker par des personnes situées à l'extérieur (sans parler d'une voiture connectée qui a subi le même sort)... Nous, on assure l'intégrité des données, les données de l'utilisateur restent dans sa box en local. Après, on va proposer une solution qui permet de faire des back-ups sur nos serveurs à nous, sécurisés, à la demande de l'utilisateur, s'il a peur de les perdre. Mais la solution de base, c'est que tout est sauvegardé chez l'utilisateur ».

L'éco-conscience par le portefeuille

« Avec les données d'usage, on peut aussi faire du prédictif : si je baisse de 2 degrés ma température, combien je gagne sur ma facture. Parce qu'existent déjà des solutions concernant l'économie d'énergie mais... si je vous dis que votre maison consomme 800 watts, vous allez me dire : ok, super. Si vous êtes dans le rouge, vous allez bien sûr penser que c'est trop et dans le vert, que c'est bien mais cela ne change pas fondamentalement nos habitudes de consommation. Nous, ce qu'on propose c'est un prévisionnel de facture : par exemple si vous continuez sur ce rythme, vous allez payer tant sur l'année. Ça, ça parle aux gens ».

Simple et pertinent

Si l'on n'avait pas compris, répétons que Lola by Vivoka est « simple et intuitive, toutes les informations fournies seront vraiment pertinentes ». Vous pouvez devenir un de leurs "backers" comme on dit sur Kickstarter en les soutenant ici.

  • Catégorie Evénements
  • Posté le 01/12/2015
  • Lien