Le réseau national :

Epitech, partenaire de TechMeAbroad

TechMeAbroad-Julien-Barbier-Epitech-Alumni-while42-1.jpg

L'appel du large et de l'étranger est toujours très fort parmi certains, notamment les informaticiens. Ce n'est pas Julien Barbier (Epitech promo 2006) qui nous contredira. Le fondateur de while42, le réseau international des "French Tech Engineers", vient d'ouvrir TechMeAbroad, plateforme en forme de job board pour faciliter le départ à l'étranger. Epitech vient de nouer un partenariat avec TechMeAbroad pour permettre à ses élèves et Anciens d'acquérir cette expérience internationale.

Partir partout

Comme le souligne Julien, « TechMeAbroad est un job board pour trouver des opportunités dans n'importe quel pays, pas seulement aux États-Unis ».

Pourquoi partir

« Dans un monde globalisé, on ne peut prétendre à une carrière de haut niveau sans une dimension internationale. Nos étudiants et Anciens sont nombreux à chercher à travailler à l'étranger. Néanmoins, intégrer une entreprise ailleurs qu'en France peut s'apparenter à un parcours du combattant lorsqu'un visa est exigé. TechMeAbroad apporte la solution en mettant en relation les talents avec des entreprises prêtes à sponsoriser un visa », déclare Emmanuel Carli, directeur général d'Epitech.

L'attraction de la Silicon

Certes, comme l'a dit un jour Florent Crivello, un autre des piliers du réseau while42 : « San Francisco, c'est un peu le Disneyland du développeur ». « En fonction des pays, les envies sont très différentes. En France, les jeunes regardent surtout les USA, le Canada et l'Angleterre » confirme Julien.

Un thème global dans un monde sans frontières

À l'inverse de cette attraction des informaticiens français vers les pays anglo-saxons, une agence officielle telle que la FACC à New York facilite l'obtention de tous les papiers nécessaires pour les travailleurs américains voulant venir travailler en France, notamment les start-up et entreprises I.T françaises.

Do it yourself

Julien et ses amis font de même mais sans aide institutionnelle, juste par envie d'aider et par sens de la communauté. Ce sens de la communauté que Julien su développer avec maestria avec while42, en compagnie notamment de Sylvain Kalache.

while42-Florent-Crivello-Sylvain-Kalache-Ariane-Zambiras-Julien-Barbier.jpg

(de gauche à droite : Florent Crivello, Sylvain Kalache, Ariane Zambiras et Julien Barbier)

Une expansion de while42

« while42 est un réseau international d'informaticiens francais. Nous sommes aujourd'hui présents dans plus de 35 villes et sommes presque 3000 membres. Le réseau grossissant, nous avons eu de plus en plus de demandes d'informaticiens pour les aider à trouver un job à l'étranger, et plus particulièrement dans la Silicon Valley. »
Encore faut-il gérer cette expatriation au niveau administratif.

Le cas USA

« Pour les USA le processus est extrêmement complexe. Il existe énormément de types de visas différents. Le plus commun est le H1B, qui n'est pas du tout un ticket pour la carte verte. La carte verte vous permet de rester plus longtemps et elle est renouvelable plus facilement. Les lois changent souvent, tout le monde passe par des avocats tellement la question est complexe. Il faut également savoir que les frais d'avocats et de visas aux US sont entièrement à la charge de la société qui vous sponsorise. »

Pourquoi le sponsoring ?

Ce souci de recrutement des talents est en effet un axe stratégique pour les entreprises I.T au coeur de l'hyperconcurrence globalisée. « Aux USA, elles font d'ailleurs des pieds et des mains pour changer les lois et ouvrir les portes en grand aux etrangers talentueux. FWD.us par exemple, co-fondé par Mark Zukerberg (Facebook) et Bill Gates (Microsoft) est très actif (et sa liste de membres impressionnante...). »

Julien-Barbier-TechMeAbroad-while42-Docker.jpg

Accélération

« Il y a plus de deux ans, j'ai commencé par faire des introductions personnellement, jusqu'à avoir trop de demandes. Un an plus tard, j'ai donc lancé un blog avec les offres que je recevais pour pouvoir aider plus de monde. Aujourd'hui, TechMeAbroad est l'étape suivante logique, ce job board va permettre d'aider encore plus d'informaticiens, et plus de start-up. »

  • Catégorie L'international
  • Posté le 13/05/2015
  • Lien