Le réseau national :

La créativité entrepreneuriale, ça se travaille

Start-up-Coffee-Camp-Do-The-Right-Team-Epitech-1.jpg

Les meetings à l'instant petit-déjeuner, c'est souvent bien pour converser dans la convivialité et la bonne humeur matinale. C'est ce moment de la journée qu'ont choisi Marion Fontana, coordinatrice du Camping Toulouse à la TIC Valley et Bertran Ruiz, co-fondateur et CEO de la start-up Wimha accélérée au Camping il y a peu, pour mettre en place les Start' Up Coffee Camps. Les étudiants d'Epitech répondent présents à ces rendez-vous « café, croissants et RH».

Start them up

L'idée d'un Start'Up Coffee Camp est en effet d'acculturer les étudiants à l'univers entrepreneurial en leur faisant mettre un pied dans ce type particulier d'entreprise que sont les start-up, le temps d'un stage pour commencer.

Le levier Epitech

Très connecté avec l'écosystème toulousain, directeur du développement d'Epitech Toulouse et directeur délégué de la French Tech Toulouse, Philippe Coste a pu aider à prouver le concept, en le bootstrappant à l'école pour commencer.

Esprit teambuilding es-tu là ?

Il faut dire qu'avec les Do The Right Team, Epitech avait un format déjà confirmé. Toujours dans l'esprit teambuilding, toujours orienté start-up, les Start' Up Coffee Camps, comme le souligne Marion Fontana, se déroulent dans un cadre surtout pas cloisonné : « pas de règles, hormis celles qui font que ça fonctionne, on présente son projet en 30 secondes de façon à ce que l'on passe très vite à l'échange et la discussion ».


Start-up-Coffee-Camp-Do-The-Right-Team-Epitech-diaporama-2.jpg

Les particularités toulousaines de l'emploi

Marion avoue volontiers le particularisme de l'écosystème de Toulouse « où les étudiants partent très souvent dans de grands groupes de type Airbus ou de grosses SSII si l'on parle de développeurs. Les Start'Up Coffee Camps montrent qu'il y a d'autres pistes d'évolution possibles. Or celles-ci ne manquent pas de fun... »

Made to matching

Pour résumer avec Marion, « il s'agit de faire connaissance, de rencontrer les bons profils avant que les étudiants n'envoient leurs demandes de stage, que les start-up identifient quelques profils. Les entrepreneurs ont parfois du mal à identifier les bonnes écoles, au bon moment (les périodes de stage), avec les bonnes compétences. »

Bénéfice collatéral

« Ces Start'Up Coffee Camps permettent en outre aux start-up de trouver potentiellement des beta-testeurs, en tout cas pour celles qui travaillent dans le B-to-C, qui cherchent des retours par rapport à leurs applis et/ou leurs services... »

Sans frontières

« Nous avons une dizaine d'écoles sur Toulouse présentes avec nous sur Start'Up Coffee Camp. On essaie de toucher le maximum d'écoles possibles, privées comme publiques, pour couvrir tous les domaines, des écoles d'informatique comme Epitech aux écoles d'ingé, des écoles de commerce (ISEG, IAE) à celles de design ou de production audiovisuelle de même que l'université Paul Sabatier. »

Déclinaison pendant la Project Week et FWD

La Project Week 2015, qui fait travailler en équipes pluridisciplinaires les étudiants de toutes les écoles du Groupe IONIS réunis sur ses 7 campus français, commence le 16 mars prochain.
FWD aussi et cela tombe bien : les étudiants des promo 2018 et 2017 vont eux-mêmes se muer en start-uppers le temps d'une quinzaine de jours. Tant et si bien qu'à Epitech Toulouse, un Start'Up Coffee va avoir lieu pour faire se croiser les pitches. Ce sera le 20 mars et il y aura des pains chocolat aussi...

  • Catégorie Evénements
  • Posté le 04/03/2015
  • Lien