Le réseau national :

La Semaine de l'Innovation 2017

Semaine-Innovation-IoT-ISEG-Brandt-Epitech-e-artsup-1.jpg

Ce jeudi 19 janvier, la Semaine de l'Innovation spéciale objets connectés, organisée par l'ISEG Marketing et Communication School avec le groupe Brandt en partenariat et « usecase » des projets étudiants réunis à cette occasion, prenait fin sur les campus urbains IONIS Education Education Group de Bordeaux, Lille, Lyon, Nantes, Paris, Strasbourg et Toulouse. Ce jeudi était en effet le jour de rendu et des pitchs des projets portés par les groupes étudiants issus de 3 des écoles du Groupe IONIS : ISEG Marketing & Communication School donc ainsi qu'e-artsup et notre école. Sur le campus numérique et créatif Paris Centre, près de 90 élèves répartis en 16 groupes ont livré leurs idées très bien structurées devant un jury composé des représentants pédagogiques de ces écoles ou de consultants et autres mentors.

Comme une Project Week

Cette Semaine de l'Innovation s'est déroulée sur le même modèle que la Project Week, quand il s'agit de réunir des équipes pluridisciplinaires et inter-écoles du IONIS Education Group pour réfléchir, sur un mode design thinking, à des problématiques poussées par une entreprise partenaire de l'opération. Sur cette Semaine de l'Innovation, le groupe Brandt (qui, outre Brandt, réunit aussi les marques De Dietrich, Sauter et Vedette) s'est prêtée à l'exercice en confiant dans son « brief » qu'elle attendait de voir la créativité étudiante se concentrer sur les enjeux de l'IoT, l'Internet des objets, et un usecase bien identifié : les lave-linges et lave-vaisselles.

Le contexte domotique

Les innovations concernant les objets connectés liés à l'équipement domestique, la désormais engagée « maison connectée », sont déjà passées dans la réalité du marché. Des entreprises technologiques, de Nest (Google) à Netatmo ou Withings qui s'y lance aussi aux entreprises d'électronique plus traditionnelles telles Samsung ou Philips en passant par LG et son tout récent frigo connecté présenté au CES 2017, l'offre de produits et d'objets connectés explose, littéralement.

Smart houses in smart cities

Certaine start-up que l'on connaît bien à Epitech travaille, comme d'autres, sur l'interconnexion de tous ces objets intelligents sur une même interface accessible et user-friendly. Par ailleurs, la IoT Valley à Toulouse est aujourd'hui une référence européenne en la matière, avec en son coeur Sigfox, l'une des plus belles aventures technologiques made in France devenue aujourd'hui un des opérateurs mondiaux de cet Internet des objets.

Le groupe Brandt et l'innovation

Le groupe Brandt a décidé de placer l'innovation au cœur de son métier, avec comme ambition de « concevoir des produits intelligents pour simplifier la vie de tous les jours » et ainsi « de placer l'innovation au cœur de (sa) stratégie de développement » - pour ce faire, le groupe s'appuie sur un service R&D de près de 100 personnes... Le Semaine de L'innovation porte bien son nom.

Semaine-Innovation-IoT-ISEG-Brandt-Epitech-e-artsup-diaporama-1.jpg

16 projets, 5 primés

Sur les 16 projets, tous d'un bon niveau, plusieurs se sont détachés. Cinq d'entre eux ont tellement bien retenu l'attention du jury que la désignation des trois meilleurs pour les trois places sur le podium n'a pas été chose aisée. Les 3 groupes qui sont restés strictement dans le brief ont finalement été distingués pour cette raison. Les 2 autres ont reçu, l'un une mention spéciale « air du temps », l'autre un prix de coup de cœur.

Les coups de coeur

La mention spéciale « air du temps » a été donnée à « Brandt Collab », une appli mobile et sociale se présentant comme une sorte d'Airbnb du lave-linge Brandt, et du sèche-linge aussi, un peu comme la start-up La Machine du Voisin. Le prix coup de cœur est, lui, allé à « Lav Brandt », un projet très bien ficelé qui reviendrait à mettre en place des Lavomatic « brandés » Brandt - un peu comme les boutiques Nespresso - à destination des étudiants et jeunes urbains connectés mais sans machine à laver chez eux. Projet où tout est prévu, même des bornes pour ceux qui ne disposent pas de smartphone ou plus de batterie, et où l'appli verrouille et déverrouille à distance la porte du bac... Moins de perte de temps, plus de sécurité et une vraie expérience client, « Lav Brandt » est un projet complet mais moins typiquement IoT que les projets du podium.

Le podium

« Swave » veut réconcilier la machine aux foyers de 30 / 40 ans actifs et urbains en les connectant en temps réel à cette fameuse machine à laver qui symbolise encore la "grosse corvée". Ce groupe (qui, comme tous les autres groupes, était composé de deuxième année de l'ISEG M&CS, de troisième année d'e-artsup et de première année d'Epitech) ont tenté de trouver une solution à partir d'une appli mobile tout en doublant la machine de capteurs et même en y ajoutant un panier connecté... Tout pour contrôler son sèche-linge et gérer plus globalement son linge, à distance. Sa promesse marketing : « si personne n'est là pour vous dire de laver votre linge, Swave le fera pour vous ».

Les deuxièmes

« Ecoleau » est un projet de lave-linge connecté pour les 20 / 35 ans qui souhaitent faire des économies d'eau. La machine à laver selon « Ecoleau » est revue avec un réservoir dédié pour filtrer l'eau et faire plusieurs machines avec, tout en pouvant évidemment la contrôler à distance. Les membres du groupe ont ajouté un aspect gamification à leur projet, à partir de points gagnés sur l'appli pour renforcer cet esprit « communauté et compétition interne pour la bonne cause écologique », afin de synchroniser ces économies d'eau et en pourvoir l'équivalent à un village défavorisé en manque d'eau potable ou pour l'irrigation de ses cultures en partenariat avec une ONG.

Les troisièmes

« Cycle Convert », hors la connexion mobile comme tous les autres projets, a aussi cette volonté de créer une communauté, avec un forum du type doctissimo du lave-linge et d'y créer une vraie émulation pour y gagner des points. Ces points serviraient, eux, à gagner des bons de réduction sur l'achat de lessive des marques partenaires du groupe Brandt. Le numéro de série saisie dans son appli donnerait à savoir aussi et enfin ce qu'il advient de sa vieille machine que l'on vient de jeter aux encombrants après avoir acheté une Vedette pour son nouvel appartement et fêter son installation en couple...

Feedbacks maison

Les étudiants Epitech étaient tous de la promo 2021. Au départ ils pouvaient être dubitatifs, au final ils en sont sortis ravis. Ainsi de Darius Kohen parce que « bon, au départ, lave-vaisselle et lave-linge, ce n'est pas forcément ce qui fait le plus rêver mais en y réfléchissant, tout entrait dans un projet comme le nôtre, la technique, le développement durable... Peu importe le sujet, on peut toujours trouver quelque chose qui va dans le sens de la planète (...) ».

Semaine-Innovation-IoT-ISEG-Brandt-Epitech-e-artsup-diaporama-2.jpg

(Darius, Elliot & Carl)

Design

Elliot Kougbeny a, lui, a trouvé un intérêt tout personnel à travailler avec d'autres profils, « au départ j'étais assez sceptique mais créer un projet à plusieurs, l'imaginer et le construire et le pousser aussi
loin, c'était vraiment intéressant. Je n'ai pas exactement fini le développement de l'appli que j'avais à faire mais je suis plutôt fier de moi. Et puis, j'ai rencontré quelqu'un comme Vincent d'e-artsup et ça m'intéresse beaucoup. Parce que moi qui suis beaucoup dans les jeux vidéo, je reste un programmeur et comme à peu près tous ceux dans mon genre, on connait les désastres que l'on peut provoquer dans le domaine du game design... (sourires). C'était vraiment marrant ».

Aller plus loin

Au sortir de cette expérience, Carl de Gentile, membre du projet Ecoleau, était pareillement enchanté : « c'était plutôt génial, on a eu une bonne collaboration entre membres du groupe, l'idée du projet vient d'ailleurs d'un vrai brainstorming collectif. C'est assez concluant parce qu'en est sorti un projet que je trouve bien... On a pas mal appris sur des techniques qu'on n'avait jamais abordées. Personnellement, sur le filtrage, j'ai dû faire des recherches sur l'ultra-filtrage, sur l'osmose inverse etc. Une Semaine de l'Innovation comme ça, c'est très enrichissant, à tous les niveaux ». C'est dit. Rendez-vous en 2018.

  • Catégorie Evénements
  • Posté le 20/01/2017
  • Lien