Le réseau national :

Soutenez Play'n'Code !

Play-n-Code-start-up-Epitech-Alumni-Experience-1.jpg

Play'n'Code est un Epitech Innovative Project 2016 primé aux Trophées EIP devenu en 2017 le projet phare de la start-up Early Birds Studio créée par Christelle Plissonneau, Sarah Schneider et Adrien Emery. Tous les trois promo 2016, ils sont aujourd'hui incubés à Creative Valley, partenaire historique d'Epitech, après être passés par la Prepa TF1. Ils viennent de lancer une campagne Kickstarter.

Pourquoi les soutenir ?

Parce que Play'n'Code est une manière ludique d'apprendre à programmer pour les petits et les moins grands. Et c'est important car l'avenir appartient à ceux qui codent tôt.

Synthèse vidéo

Christelle et Sarah, toutes deux récentes Epitech Alumni, nous expliquent tout de façon condensée dans cette vidéo, notamment la différence essentielle entre Play'n'Code et Scratch.

La Prépa TF1

Les graines de cette jeune pousse ont germé au sein de Prepa TF1, Christelle et Sarah reviennent sur cette expérience instructive : « La Prépa TF1 a vraiment été très bénéfique pour nous, précise Christelle, parce qu'on avait besoin d'un accompagnement sur tout ce qui est business, communication en général, marketing ; des domaines sur lesquels on n'avait pas forcément le plus de compétences en tant que développeurs... On a eu un mentoring vraiment extraordinaire de la part du service Innovation de TF1 et de la responsable du programme Prépa, Florence Caghassi ».

VivaTech 2016

« Et grâce à Prépa TF1, reprend Sarah, on a gagné de la visibilité, notamment via notre présence au salon VivaTech ». « Un énorme salon, continue Christelle, qui abrite des centaines de start-up incubées dans de gros groupes, SNCF, LVMH... et évidemment TF1 qui avait un espace réservé. On a pu y participer de même que 50 autres start-up abritées par TF1 et rencontrer des professionnels, des gens des domaines technique ou marketing mais aussi des investisseurs ».

Invest x crowdfunding

« C'était vraiment génial de rencontrer des investisseurs parce que eux, quand ils viennent nous voir, on sait qu'ils sont intéressés par le sujet, souligne Christelle. On a même pu continuer à discuter avec certains d'entre eux après le salon... ». Mais le meilleur investissement reste parfois celui du « crowd ». On se répète : n'hésitez pas à les soutenir via leur campagne Kickstarter.

  • Catégorie Entreprise
  • Posté le 09/02/2017
  • Lien