Le réseau national :

Smiley circonflexes

Piscine-Moonshot-2015-Epitech-0309-1.jpg

La troisième journée de la piscine Moonshot s'est concentrée sur un conflit de générations latent. La question d'hier - va-t-on vers une dictature du LOL ? - étant régulièrement remis au goût du jour par ces penseurs en âge de penser avant qu'Internet n'existe. Si vous ne le saviez pas, notre civilisation est en péril, l'esprit de sérieux a été détruit par les internautes et les cas sociaux des réseaux du même adjectif.

Duo

La réalité est un poil plus compliquée, c'est ce que les étudiants ont entendu en écoutant Marie Misset et Elliot Lepers, deux membres de cette « fameuse » génération Y. Marie Misset est la co-animatrice sur Radio Nova de l'émission « 2h et quart avant la fin du monde » (on aura remarqué la double référence au film de Jean Yanne et à Douglas Adams). Elliot Lepers est designer et activiste comme hacktiviste, accessoirement ancien directeur artistique de la campagne présidentielle d'Eva Joly.

Piscine-Moonshot-2015-Epitech-0309-portraits.jpg

Remember John Oliver

Marie Misset a une réponse claire à la question : non. Non, parler de dictature du LOL, de l'ironie, du caustique signifie que l'humour est insupportable et... c'est insupportable. On peut penser que ce second degré généralisé sur « les internets » fait rester à la surface des choses mais, remarque-t-elle, s'il n'y avait pas eu la séquence de John Oliver dans le Daily Show de Jon Stewart, la campagne en faveur de la Neutralité du web n'aurait jamais pris une telle ampleur aux Etats-Unis sans ce sketch devenue vidéo hit sur youtube de... 13 minutes. Les hacktivistes lui disent encore merci. Il y a des dizaines d'autres exemples de ce type.

Humour noir

« L'humour n'est pas qu'une fermeture mais aussi une porte ouverte, notamment à plus de réflexion. Cette mise à distance de l'humour est tout aussi salutaire, l'humour est une manière d'affirmer sa résistance face à l'horreur du monde. Souvenons-nous du rire-médicament pour se protéger et parfois, se réapproprier les discours. »

Gris masse

Après avoir d'ailleurs rappelé que l'usage de LOL sur Facebook a été remplacé par les interjections « haha », « hoho », « hihi » et le plus sourire en coin « hehe », Elliot Lepers constate lui aussi que « sur Internet on est tout le temps dans le second degré, c'est la naïveté qui est finie et c'est rassurant. Internet est une école de la nuance, en fait : on y comprend que tout ou presque est très compliqué. »

Ta grand-mère n'est pas sur Snapchat

Pour rebondir sur une des remarques liminaires de Marie Misset - « certes, le goût du détournement à partir de la petite phrase fait souvent privilégier la forme au fond » - cette question sous-jacente de la perte de la notion de respect chez les jeunes est un problème à la fois de langage et d'usage. Derrière les LOL et autres mdr passés un peu de mode ou les emojis toujours en pleine expansion, cette incompréhension n'a peut-être comme seule origine le peu de familiarité des plus âgés avec les nouveaux moyens de communication. Ceux-ci ne se prêtent pas souvent à la dissertation en effet, ainsi des 140 caractères de Twitter.

Piscine-Moonshot-2015-Epitech-0309-diaporama.jpg

Et alors ?

Ce n'est dès lors pas un hasard si des groupes étudiants ont présenté des projets accélérant justement la bonne compréhension des émojis dans les conversations du futur (ou même des moteurs de génération automatique d'émojis à partir de la reconnaissance d'humeurs de l'interlocuteur ou de l'émetteur par exemple). Elliot Lepers a d'ailleurs pronostiqué que dans peu de temps, on les emploiera dans les lettres de motivation professionnelle. D'autres groupes ont eu l'humour de la mise en abîme...

Pas fun pour tout le monde

En guise de conclusion éphème, le propre de l'humour étant son caractère furtif (« les blagues les plus courtes sont les meilleures »), on reviendra sur une autre réflexion d'Elliot Lepers. Si cet humour Y et Z fait peur, c'est aussi parce que les réseaux sociaux permettent d'interpeller directement n'importe qui ou presque, notamment nos représentants politiques, institutionnels etc. Et cela ne fait pas rire tout le monde.

  • Catégorie Pédagogie
  • Posté le 04/09/2015
  • Lien