Le réseau national :

O21, les métiers du futur, le futur des métiers

O21-Nancy-Le-Monde-MCampus-Epitech-1.jpg

La saison 2 d'O21 a commencé. 021 est une série de conférences organisées par Le Monde Campus, consacrées à l'orientation professionnelle des jeunes générations. Pour savoir vers quel secteur s'orienter, les nouveaux métiers et formes d'activité qui se dessinent à l'horizon, les nouvelles manières et modes de travailler, autant s'éclairer et échanger avec des personnalités au cœur et au fait des changements qui préfigurent le futur du travail.

Epitech partenaire d'O21

C'est ce à quoi répondent ces conférences et ateliers aux multiples intervenants multipliant les points de vue. Ces conférences sont structurées par thèmes, 6 thèmes qu'on retrouve dans les 5 villes visitées par 021 en cette saison 2017 / 2018. Toutes ces journées 021 se déroulent en partenariat avec Epitech. À chaque rendez-vous, vous pourrez vous inscrire aux sessions d'initation à la programmation organisées par les Coding Club de l'école et leurs gentils Cobras, n'hésitez pas.

Informations pratiques

C'est Nancy qui a fait office le premier épisode, ces 1er et 2 décembre. À Lille, O21 prendra place les 19 et 20 janvier prochains, à Nantes les 16 et 17 février 2018, à Bordeaux les 2 et 3 mars puis Paris les 17 et 18 mars.

Pourquoi 2 jours

Pour aider à voir plus clair dans un monde qui semble de plus en plus mouvant et qui, à force d'informations contradictoires, parfois sérieusement superficielles, où l'on passe des visions d'épouvante guidées par des Intelligences Artificielles autonomes aux fantasmes de robots qui font tout pour nous, 2 jours de conférences ne sont pas de trop pour replacer les choses dans l'ordre de la raison.

Les thèmes

Voici les thèmes des six conférences O21, organisées dans chaque ville avec de nouveaux invités :

  • Choisir : alors que la mutation numérique bouleverse des dizaines de métiers, quelle voie choisir ? À qui me fier pour trouver une orientation qui me corresponde ?
  • Anticiper : dans un monde qui se transforme à toute vitesse, quels métiers vont recruter demain ? Quelles nouvelles compétences faut-il acquérir ?
  • Se former : quelles formations préparent au monde qui vient ? Faut-il plutôt apprendre à apprendre ou devenir spécialiste ? Quelles initiatives sont-elles à suivre dans le monde ?
  • Créer : face à l'automatisation annoncée de nombreux métiers, la créativité devient une compétence cardinale. Peut-on apprendre à être créatif ? Et doit-on tous le devenir ?
  • Oser : à l'époque actuelle, reste-t-il des orientations « sûres » ? D'entrepreneur à freelance, jusqu'où prendre des risques ?
  • Se réaliser : privilégier les métiers qui donnent du sens, est-ce une utopie ? Comment se réaliser dans le monde du travail tout en gagnant sa vie ?

O21-Nancy-Le-Monde-MCampus-Epitech-Elsa-Mansuy.jpg

Le point de vue de notre directrice

Elsa Kremser - Mansuy (à droite sur la photo), directrice du développement d'Epitech Nancy était invitée à participer à la conférence « Se former » : « j'ai répondu à une question évidemment récurrente : qu'est-ce qui fait un bon développeur. Pour moi, c'est la capacité à mixer hard et soft skills (allier expertise technique, savoir-être et capacités de leadership), à connaître bien aussi le marché dans lequel on évolue, ne pas hésiter à analyser son secteur de très près ».

Adaptabilité

« J'ai parlé aussi du futur également parce que demain, nous serons tous amenés à exercer 10 ou 15 métiers différents. Or cette adaptabilité est le principal critère recherché sur le marché. C'est ce que l'on s'efforce d'apprendre à nos étudiants parce que si demain une technologie préempte tel secteur, il faut savoir l'appréhender ».

Se former et s'auto-former

« Dans un monde où tout va très vite, la culture de l'auto-formation va être primordiale, elle constitue même un des défis de demain. Je tiens à souligner que c'est un message positif à destination de nos jeunes générations : 20 % de notre temps va être consacré à l'auto-formation. Sur la question de savoir, et c'est une question portée fortement par le public de la conférence, s'il vaut mieux se spécialiser ou apprendre à apprendre pour être adaptable, je suis logiquement adepte de la seconde réponse : apprendre à apprendre pour pouvoir évoluer dans le monde de demain ».

La mixité est un besoin

Elsa Kremser - Mansuy avait un message à destination de la partie féminine du public : « L'informatique n'est pas réservée aux garçons ! Mesdemoiselles, intéressez-vous au monde du futur, testez un maximum de secteurs d'activité, soyez ouvertes d'esprit et osez ! ». Osez être plus fortes que des stéréotypes importés des années 90, confortés la décennie suivante... Vous pouvez d'ailleurs entrer en contact avec notre association E-mma à ce sujet.

  • Catégorie Evénements
  • Posté le 06/12/2017
  • Lien