Le réseau national :

Just make it

MakerFaire-EpitechInnovationHub-1.2.jpg

Une équipe de l'Epitech Innovation Hub était présente à la Maker Faire. Caroline Bagnost (promotion 2015), Joseph Cosnier et Abdul Mouhamadsultane (tous deux promo 2018), accompagnés de Thibaut Royer et Pierre-Alexandre Louyot, tech'mentors des domaines Virtuality et Digital Security, ont tenu un stand qui n'a pas désempli.

Le plaisir de faire

Le mouvement des Makers s'est fait connaître aux yeux de beaucoup de monde, notamment en France, via la sortie du nouvel opus de Chris Anderson : « Makers - la nouvelle révolution industrielle ». Ce mouvement digne d'un mouvement culturel n'a pas attendu l'auteur de « La Longue Traîne » pour se développer en tant que communauté internationale.

Do it Yourself

Revitalisant la tradition plutôt anglo-saxonne du do-it-yourself (DIY), « les makers font » ... À l'image du mouvement d'apprentissage des sciences par l'expérience, parti des Etats-Unis et importé ici par feu Georges Charpak, faire est plus important qu'apprendre car en faisant, on apprend. Surtout, on apprend plus vite tout en y prenant du plaisir.

Qui fait quoi ?

Ce mouvement des Makers est infusé en partie par un magazine référence, Make: , co-fondé par Dale Dougherty. C'est cette équipe (Make: Media) qui a lancé les Maker Faire, devenues depuis les rendez-vous presque obligés de la communauté. L'occasion de se croiser, de partager l'information qui va très vite et d'échanger sur les nouvelles trouvailles.

On y fait quoi ?

Ces salons sont des lieux de rencontres pour tous les techno-bricolo, inventeurs, créateurs et autres passionnés par le « faire soi-même ». Qu'il s'agisse d'impression 3D, de robotique, de cuisine, de menuiserie, de chimie... Quasiment tout ce qu'il est possible d'imaginer, des badges avec LED pour initier les enfants à la soudure et à l'électronique sur le stand d'un des sponsors principaux, à la reproduction 3D de meubles design en passant par les démonstrations d'outil de vidéo-mapping sur modules en bois et autres curieux origamis.

MakerFaire-EpitechInnovationHub-diaporama.jpg

Les démos de l'Innovation Hub, c'est rigolo

Comme l'explique Caroline, « deux de nos projets étaient articulés autour de la carte Galileo d'Intel tandis que Joseph et Abdul avaient pour défi de réaliser un mini segway le temps du week-end. Ceci nous a permis de nouer beaucoup de contacts mais aussi d'inciter les gens à utiliser nos projets chez eux. »

Ploc

En parlant de projets faits maison pour la maison, Ploc a connu un vrai succès, notamment auprès de tous ceux qui n'ont pas la main verte, ou de ceux qui en ont soupé de retrouver leurs plantes mal en point au retour de vacances... Des horticulteurs présents ont adoré aussi.

Ploc est l'acronyme de PLant Online Connexion : avec un système très simple de sonde, des petits clous, Ploc est un robot capable de détecter si la plante a besoin d'eau. On peut même vérifier l'hydrométrie à distance et le niveau du réservoir d'eau, en utilisant son API et en consultant les profils de telle ou telle.

MakerFaire-EpitechInnovationHub-Barbot.jpg

Barbot

Comme son nom l'indique, le Barbot est un robot barman, capable de mélanger des liquides. On peut commander son verre via l'API dédiée. Ce projet a fait l'unanimité des sourires si bien que le Barbot a reçu un ruban du mérite, décerné par le jury composé des organisateurs de la Maker Faire Paris.
Vous pouvez trouver le descriptif technique de ce « robot à cocktails » dans l'actuel Programmez !, dans la rubrique Codin' for Fun.

  • Catégorie Evénements
  • Posté le 01/07/2014
  • Lien