Le réseau national :

La métamorphose de la télé

Tech-Discovery-Lab-3-TF1-LeSpot-Bouygues-Epitech-1.jpg

La troisième session Tech Discovery Lab s'est tenue mercredi au Spot Bouygues. Très interactive, « Réinventer le JT » en guise de thème suscitant beaucoup de questions de la part des étudiants, cette conférence a été menée de main de maître par Paul Lefrancq, News & Archiving Manager (Organization - Business Technology Department) du Groupe TF1.

Le JT, ce malade bien portant

Ce Tech Discovery Lab s'est donné comme but de réfléchir aux pistes menant à « réinventer le JT, du choix éditorial à la distribution ». Ce fameux Journal Télévisé (JT) dont on annonce la fin depuis des années mais qui se porte toujours aussi bien. Le JT du 20h par exemple, que certains ont surnommé « une passion française », réunit sur TF1 entre 6 et 7 millions de téléspectateurs tous les soirs.

La télé à l'heure des défis

Toutefois et Paul Lefrancq l'a bien rappelé, avec la démocratisation à très grande échelle des usages numériques dont l'Internet mobile, la relation que l'on entretient avec la télévision se transforme. Ce « média unidirectionnel » - un message émis par un seul émetteur / diffuseur à des millions de récepteurs - ne correspond plus autant qu'avant au monde du 21 siècle. "Top down" versus "bottom up".

Tech-Discovery-Lab-3-TF1-LeSpot-Bouygues-Epitech-diaporama.jpg

Les jeunes et la télé

Le mot d'ordre du groupe TF1 est aujourd'hui celui-ci : anticiper ce monde digitalisé. Ces générations qu'on appelle Y et Z sont déjà passées de l'autre côté de la frontière digitale. Les étudiants de l'école sont de très bons représentants de ce nouveau monde connecté.

Un nouveau parcours de consommation

Un des bouleversements en cours s'incarne ainsi : on note aujourd'hui deux façons émergentes d'accès à l'information, Google et les réseaux sociaux. Cela signifie que taper directement l'adresse URL d'un média en ligne sur son navigateur n'est plus que le fait d'une minorité...

Le public et les curateurs

Pour anticiper et accompagner le changement aux côtés de toutes les rédactions du groupe (dont MyTF1News, LCI, Metronews...), il faut d'abord tirer un bilan de la situation. Un des facteurs du constat est qu'« Internet est une voie de retour en temps réel sur les sujets diffusés », ce qui signifie aussi « que les actions des internautes disent ce qu'eux-mêmes veulent voir ».

Medium is the message

Face à cette nouvelle chronologie de consommation des médias, Paul Lefrancq a expliqué le « workflow » précis de production et publication de tout contenu. À tout moment, les étudiants sont intervenus, curieux et critiques à la fois. Plusieurs pistes de réflexion et des idées projets leur ont été fournies.

En voici quelques-unes :

  • Les sources d'information officielles sont de plus en plus challengées par les réseaux d'information immédiate, des sources plus ou moins fiables : comment en faire le tri ?
  • L'analyse de données en masse permet de traiter des thématiques différemment ; comment les exploiter et les mettre en valeur ?
  • Commet découper automatiquement des flux TV ? Peut-on fabriquer un texte automatiquement adapté à son support ?
  • Comment assurer un bon traitement des réseaux sociaux, donc la gestion du direct en lien avec ce qui s'en dit en en même temps sur ces réseaux sociaux..
  • Sur quels supports consulter l'info demain ? Les montres connectées, la TV en OTT, les Boxes de FAI ?
  • Quels seront les nouveaux mode de navigation dans l'info ?


Autant de questions auxquelles des étudiants fourniront des réponses, à n'en pas douter.


  • Catégorie L'innovation
  • Posté le 17/04/2015
  • Lien