Le réseau national :

Une histoire d'algorithme

Google-Hash-Code-2017-Epitech-1.jpg

Le Google Hash Code 2017 a commencé hier jeudi 23 février, accueillant des milliers de développeurs partout dans le monde et mobilisant plus de 400 « hubs » dont tous ceux d'Epitech en France. Le Hash Code est un concours de programmation lié à des problématiques et défis concrets que peuvent devoir affronter les propres ingénieurs Google au fil de leur actualité technologique et de leurs problématiques métiers. Ce challenge portant principalement sur des sujets algorithmiques en est à sa quatrième édition. Epitech en est un partenaire historique, à l'échelle de ses 12 écoles. 12 écoles qui ont accueilli rien moins que 600 participants.

Rush hours

Comme les années d'avant mais avec toujours plus de participants, un Hash Code commence par un « speedhack », un mini hackathon en mode court et très intense, un « hackathon sous stéroïdes » comme disent certains. 4 heures qui en paraissent parfois une demie pour les développeurs, professionnels, amateurs ou étudiants qui les vivent en direct. Ainsi, beaucoup de groupes, le temps de se familiariser avec le sujet du jour n'ont plus le temps justement, au bout de ces 4 heures, de déposer leurs propositions codées sur la plateforme prévue à cet effet...

Le thème 2017

Hier soir, c'est à la fin de la conférence d'ouverture, retransmise évidemment dans chacun de ces 400 hubs, que le sujet a été dévoilé : « Optimize Cache Servers for Youtube ». Pour résumer et en français, il s'agissait de trouver la meilleure formule algorithmique pour optimiser la distribution et redistribution des vidéos Youtube en cache sur les serveurs.

Google-Hash-Code-2017-Epitech-diaporama-1.jpg

Parole de Guillaume

Guillaume Robin (promo 2019), résident du Hub Innovation à Paris a trouvé ce sujet 2017 « très intéressant, surtout en termes de données : on peut manipuler vraiment beaucoup de choses et extraire un maximum de connaissances pour résoudre le problème »...

Le déroulé

Les résultats du Hash Code 2017 seront connus mardi prochain dans la journée. Les groupes sélectionnés sont ensuite invités à Google Paris pour un speedhack plus long puisque durant, lui, douze heures, non stop. Elles étaient 50 équipes sélectionnées l'an dernier et une de ces équipes formée d'étudiants Epitech y était.

La fête à Epitech

600 personnes s'étaient donc réunies à Epitech cette année, dont la majorité formée par ses étudiants. Distribution de goodies et autres barres d'énergie ont ponctué ce moment qui, presque mécaniquement tous les ans, provoque une ambiance chaleureuse avec cette alternance récurrente de bonne humeur puis de stress quand l'heure du « final countdown » arrive... On attend les résultats.

Google-Hash-Code-2017-Epitech-diaporama-2.jpg

  • Catégorie Evénements
  • Posté le 24/02/2017
  • Lien