Le réseau national :

Back from the Global Positive Forum 2017

Global-Positive-Forum-2017-Epitech-Witick-RailZ-Helppy-ESCP-Option-E-1.2.jpg

Il y a une semaine, Mathieu Sanchez (promo 2020 à Epitech Toulouse) et Corentin Grandmaire (promo 2020 à Epitech Nancy) arrivaient à Paris pour rejoindre Romain Combe (promo 2017) à l'île Seguin de Boulogne-Billancourt, afin de présenter leurs projets respectifs à la première édition du Global Positive Forum. Ce #GPF 2017 se veut comme les « États généraux de la révolution positive ». Son mot d'ordre : #ActforPositive !

Le Groupe IONIS au cœur de ce nouveau rendez-vous des énergies positives

Sous le haut patronage du président de la République, le Global Positive Forum souhaite promouvoir l'innovation positive dans l'intérêt des générations futures. Ce vendredi 1er septembre, au centre de ce magnifique écrin qu'est la Seine Musicale, une dizaine de projets étudiants issus des écoles IONIS Education Group s'y sont donnés rendez-vous pour présenter leurs réalisations et l'impact social de celles-ci.

Transport en commun, en commun

Parmi ces projets étudiants issus des écoles du Groupe IONIS, on pouvait compter sur 3 projets Epitech. Comme le résume Corentin, « on est ici pour présenter nos façons innovantes de simplifier la vie. Pour ce qui nous concerne avec RailZ, il s'agit de rendre plus positive la vie de tous ceux qui prennent les transports en commun, comme nous ». « Nous aussi avec Witick, abonde Romain, nous sommes présents pour démontrer l'aspect positif que peuvent avoir les nouvelles technologies sur les transports en commun que ce soit d'un point de vue écologique ou d'un point de vue utilisation ». Autrement dit : l'innovation au quotidien.

Remember Epitech Experience 2016

Romain Combe est l'aîné de ce trio prometteur : il est issu de la promo 2017, lui et ses camarades et membres de l'Epitech Innovative Project (EIP) qui s'appelait alors TBC Connect ont remporté les Trophées EIP de l'édition 2016 d'Epitech Experience. Une fois le projet transformé en start-up sous le nom de Witick, incubé pour commencer à IONIS 361 puis aujourd'hui à la Creative Valley (deux incubateurs partenaires de l'école), Romain et ses camarades n'attendent plus que d'implémenter leur solution au sein des transports en commun de l'agglomération bordelaise.

Bientôt à Bordeaux

Ce sont les Bordelais qui devraient être impatients : Witick est une appli qui permet de commander un ticket de bus, métro ou tramway en ligne, puis de passer aux bornes de validation uniquement avec son smartphone, une petite révolution très pratique. « On avance bien, confirme Romain, on va bientôt lancer notre solution à Bordeaux, on a juste pas la date précise à donner. Notre partenaire a eu quelques retards avec l'implémentation de la billettique sur l'agglomération mais rien de bien grave : à la fin de l'année 2017, tout le monde à Bordeaux pourra utiliser Witick. Après, on attaque les autres villes. On a d'ailleurs commencé à négocier avec la plupart des grosses villes de France ».

Global-Positive-Forum-2017-Epitech-Witick-RailZ-Helppy-Romain-Combe-Corentin-Grandmaire-Mathieu-Sanchez-2.jpg

(Romain, Corentin et Mathieu)


Roues et rails

Du côté de RailZ, le projet de Corentin (et de Jonathan Jean et Marceau Tonelli (promo tous deux promo 2020 de même), démarre sur les chapeaux de roues, les roues sur les rails du TER Nancy / Metz / Luxembourg : « sur le seul trajet Nancy / Luxembourg de fin juin au 31 juillet, on a compté 100 utilisateurs inscrits, 800 téléchargements de l'appli (iOS et Android). On a eu 5500 incidents signalés sur ce mois ainsi que 1500 informations à bord aussi - pannes de clim', toilettes condamnées, problème de chauffage, train bondé et ça, c'est renseigné uniquement par les utilisateurs. On avait comme objectif 500 téléchargements de l'appli à la fin de ce mois-ci. Comme on est à plus de 800, on est très contents ».

Helppy aide les persones atteintes de trisomie

Appli pour montre Android qui va permettre aux personnes atteintes de trisomie 21 de synchroniser leurs actions aux moments adéquats des actions de tous les jours, le projet Helppy - présenté en avant-première ce printemps au salon VivaTech 2017 affronte un « painpoint » comme on dit dans le « lexique start-up ». Mathieu Sanchez (promo 2020), un des 3 développeurs du projet explique ce point de blocage : « on veut bloquer la montre sur l'application mais pour l'instant le constructeur ne nous le permet pas... Avec Jérémy (Harrault, promo 2017) et Benjamin (Roux, promo 2020) on est à fond dessus et on va régler ce problème. Et avancer vite ».

Global-Positive-Forum-2017-Epitech-Witick-RailZ-Helppy-ESCP-Option-E-diaporama.jpg

ESCP

Une autre école était très présente au Global Positive Forum, l'ESCP Europe, dont Epitech est par ailleurs partenaire via l'Option-E de la Chaire EEE de cette institution. Tous les participants Epitech à l'édition 2017 de ce programme entrepreneurial, qui vise à libérer les énergies pour les orienter pareillement vers l'innovation positive, étaient sur place : il s'agit de Lowik Denel, Chaohui Lin et Anatole Manichetti, tous les trois Epitech promo 2018 - Baptiste Moutier, ex président de Taker, la Junior entreprise de notre école ayant choisi lui de suivre l'Option-E sur le campus berlinois de l'ESCP.

Global-Positive-Forum-2017-Epitech-Witick-RailZ-Helppy-ESCP-Option-E-Anatole-Menichetti.jpg

Le NOISE

On a alors croisé Anatole qui confirme, « on est venus au #GPF avec tous les membres de l'Option-E pour assister aux conférences, parler avec les gens, on a d'ailleurs vu Rebecca Sfedj et Maëva Tordo présenter leur association le NOISE sur la scène du GPF, c'était une bonne introduction... Dans cetet asso, les gens viennent d'univers différents, comme nous à l'Option-E ». Entreprenant, Anatole nous raconte un peu de son background d'entrepreneur en herbe : « j'ai déjà monté une start-up avec un étudiant de l'ESCP justement et un autre de HEC mais là, on est officiellement en stand-by. On était vraiment une bonne équipe mais on avait trop à faire chacun de notre côté. Les gens d'écoles de commerce amènent toujours une bonne dose de dynamisme ». Au moins autant que lui en tout cas...


Global-Positive-Forum-2017-Epitech-Witick-RailZ-Helppy-ESCP-Option-E-accroche-encadre.jpg

Le Global Positive Forum est une émanation de Positive Planet, ONG qui se donne pour « mission principale de développer l'inclusion économique, sociale et environnementale partout dans le monde, de façon durable et équitable ». Tous les ans, elle publie le classement des pays les plus altruistes, où la France arrive seulement à la 19ème position.

L'optimisme, ce sentiment étrange ?

Cette position médiocre nous fait penser à l'optimisme, cette façon d'être que nos compatriotes devraient peut-être plus pratiquer que le déclinisme et/ou le sentiment du « c'était mieux avant » selon Thierry Keller, directeur des rédactions d'Usbek & Rica, partenaire de la Piscine Moonshot depuis le lancement de ce concept pédagogique novateur.

Un lundi pas comme les autres

On ne peut que rappeler que Thierry Keller et Arnaud Zegierman, co-fondateur et directeur associé de Viavoice, ont sorti un livre ce printemps, « Ce qui nous rassemble » dont le sous-titre est justement « L'identité française à l'épreuve du XXiè siècle »... Arnaud Zegierman y travaillait déjà quand il est venu lui-même participer à une conférence Moonshot il y a 2 ans. L'édition 2017 de cette Piscine dédiée à l'idéation pour mener nos étudiants à la définition de leurs Epitech Innovative Projects (EIP), se poursuit lundi prochain.

  • Catégorie Evénements
  • Posté le 09/09/2017
  • Lien