En France :

International :

| Study in France :

#EpitechForward 2018 review

Forward-2018-2-weeks-of-entrepreneurship-creativity-Epitech-innovation-review-1.jpg

Forward (FWD) mobilise chaque année chacune des écoles du réseau Epitech métropolitain et chacun de leurs écosystèmes. Ce grand moment plein d'ébullition sur tous les campus Epitech vise à conclure la troisième année de notre cursus, l'année qui lance le parcours de l'innovation made in Epitech. Cette année, avec FWD 2018, c'est la promo 2020 qui s'est prêtée à l'exercice. Cette quatrième édition de FWD a commencé lundi 12 mars et s'est achevée vendredi dernier 23 mars, avec dans chaque Epitech un gagnant - et 2 à Paris étant donné l'ampleur de ses effectifs.

Le but du jeu

Au sortir de ces 2 semaines de créativité entrepreneuriale, les groupes d'étudiants composant les Epitech Innovative Projects (EIP) doivent présenter le Minimum Viable Product (MVP) de ces projets de fin d'études, un MVP soutenu par un prototype technique fonctionnel à la fin de cette séquence d'accélération des projets.

Forward-2018-2-weeks-of-entrepreneurship-creativity-Epitech-innovation-review-diaporama.jpg

Conférences le matin

Pour accélérer ces idées de projets issus de Moonshot et arriver au MVP, l'école organise au niveau national des conférences diffusées le matin dans toutes les écoles métropolitaines. Ces conférences FWD ont pour thèmes les méthodologies bien connues dans le domaine de l'innovation - design thinking, lean start-up - et ses concepts clés, en particulier le Business Model Canvas (BMC) avec en son cœur, la proposition de valeur. Cette année, elles ont été volontairement très orientées sur l'étude de cas d'usages. L'histoire de Dashlane de ses débuts à aujourd'hui, racontée par l'un de ses co-fondateurs, Alexis Fogel, fut par exemple particulièrement instructive.

Forward-2018-2-weeks-of-entrepreneurship-creativity-Epitech-innovation-review-Alexis-Fogel.jpg

(à gauche, Alexis Fogel)

Forward-2018-2-weeks-of-entrepreneurship-creativity-Epitech-innovation-review-RailZ-R-Pur.jpg

(Jonathan Jean, Marceau Tonelli, Corentin Grandmaire - Epitech promo 2020, et Flavien Hello - Epitech promo 2015)

La grande famille Epitech

Dans le même ordre d'idée - l'illustration des bonnes pratiques à appliquer dans le cadre de la création entrepreneuriale - l'école a invité les 3 garçons aux manettes de RailZ, Jonathan Jean, Marceau Tonelli et Corentin Grandmaire à venir partager leur expérience. Tous les trois membres de cette même promo 2020, ils ont pu expliquer à leurs camarades leur démarche et réussite. Comment ils ont su transformer un problème qui les touchait en tant qu'usagers d'un TER très affecté par les soucis de retard à une idée d'application destinée à tous les voyageurs du rail. C'était ce jeudi 15 mars, juste avant la conférence de Flavien Hello, Epitech promo 2015, co-founder et CEO de R-Pur, intitulée en référence au livre de Peter Thiel, « Zero to One », autrement dit : de l'idée au début du projet.

Échec et mat

Franck Debane, co-fondateur de Tango et « lean start-up evangelist » a ouvert la série de ces conférences, en venant parler du Business Model Canvas tout en répétant encore et toujours l'importance des « feedbacks utilisateurs » : « On se rend trop souvent compte que les besoins client sont mal étudiés. "Évangéliser" le lean start-up, pour moi, c'est une façon de faire comprendre toutes les dimensions du marketing et du business, de les mettre à la portée des ingénieurs. Car un "business case" mal étudié peut rendre inutile des années de R&D. Sur un cas que je ne citerai pas, ils avaient passé deux ans de R&D et lancé le produit avec un seul client. Ce dernier a résilié le produit 6 mois après... il est certes important de valider un produit ou service en interne mais aussi, et surtout, en externe avec les clients ».

Se faire valider

Opinion confirmée par Flavien Hello : « avec sa propre idée qu'on pense innovante, on répond à son propre besoin mais il faut savoir s'il est aussi valable pour d'autres. La seule chose qui ait un sens, c'est si un utilisateur se sert de votre produit ». Il explique pourquoi il faut placer l'utilisateur au centre de ses préoccupations : « C'est l'étape la plus difficile... Et en général, on veut retarder ce moment le plus possible, car on se met à nu. En parler autour de soi est primordial : il faut trouver LE futur client ».

Forward-2018-2-weeks-of-entrepreneurship-creativity-Epitech-innovation-review-Franck-Debane-Benjamin-Nussbaumer.jpg

Co-création

Mardi 13, Benjamin Nussbaumer, Innovation manager à la d-School Paris, soulignait lui aussi l'importance de cette étape dans le développement d'un projet viable : « il faut rencontrer des gens pour connaître leurs besoins. C'est la première chose à faire : aller sur le terrain ». L'école a fait revenir Benjamin Nussbaumer parce qu'en termes pédagogiques, il est essentiel de revenir encore et toujours sur l'aspect co-créatif d'un projet, inculqué par le Design Thinking.

Vite itérer

« L'innovation n'est pas que technologique. Le Design Thinking fait participer tout le monde à la conception de l'innovation : l'utilisateur, le créateur, le designer, le développeur (...) Après l'inspiration viennent le prototypage et l'implémentation : « C'est le moment de l'itération, où l'on affine son prototype en le faisant tester à ses utilisateurs avec des boucles de conception rapides. Concernant l'implémentation, il vaut mieux ne pas viser "l'idée révolution" tout de suite mais commencer avec une seule fonctionnalité ».

Mentoring l'après -midi

Puis, tous les après-midi, chaque école invite des entrepreneurs, fondateurs de start-up, spécialistes du sujet à venir challenger les groupes d'étudiants portant leurs EIP. Cette rencontre les oblige alors à pitcher, pitcher et encore pitcher, manière aussi pour eux de commencer à maitriser cet autre exercice. Le tout dans une ambiance conviviale, horizontale. Comme l'an dernier, on a pu compter cette année sur environ 200 mentors répartis sur les 12 villes du réseau Epitech métropolitain.

Forward-2018-2-weeks-of-entrepreneurship-creativity-Epitech-innovation-review-mentors-Paris.jpg

Mentors' feedbacks

Rencontrer moult mentors est un exercice enrichissant pour eux comme pour les mentors.« Ce n'est pas toujours naturel chez les étudiants de penser au modèle économique, et de penser à positionner le produit » explique Stéphanie Smith, qui lance la start-up ScandiCrush dans le giron TheFamily à Paris. Julien Mercier, « scrum master » donc spécialiste des méthodes agiles de gestion de projets avoue sa (bonne) surprise : « il y a des projets autour de l'associatif, du médical, de l'aide aux personnes, du social. Je m'attendais à beaucoup plus de "tech pour de la tech", ce qui n'est pas vraiment le cas. Ce sont les personnes avec qui je risque de travailler dans deux, trois ans : voir par quels processus de réflexion ils passent est intrigant ».

Forward-2018-2-weeks-of-entrepreneurship-creativity-Epitech-innovation-review-jury-Epitech-Nantes.jpg

(Le jury Forward 2018 d'Epitech Nantes)

Jury et podiums

À la fin de ces 2 semaines, les groupes EIP passent devant un jury composé d'éminents représentants de l'écosystème de chacune de nos écoles, qui désigne les projets vainqueurs. Tous ces projets vont bénéficier d'un suivi particulier, même et surtout à distance, quand ces étudiants seront partis à l'international après leur stage de troisième année. Précision : au vu des dizaines de projets à Epitech Paris, des pré-sélections sont effectuées en amont par les équipes pédagogiques et 2 projets ont été sélectionnés.

Et les gagnants sont :

Forward-2018-2-weeks-of-entrepreneurship-creativity-Epitech-innovation-review-Epitech-Bordeaux.jpg

À Bordeaux, c'est l'EIP Illik'OS qui est le projet primé. Il s'agit d'un système d'exploitation pour appareils braille proposant de nombreuses personnalisations de l'affichage et une suite applicative.

Forward-2018-2-weeks-of-entrepreneurship-creativity-Epitech-innovation-review-Epitech-Lille.jpg

À Epitech Lille, c'est un projet #Fintech, conformément à un des thèmes Moonshot 2017, qui a récolté le plus de suffrages : Simplyfee veut révolutionner le voyage à l'international en donnant accès au meilleur taux boursier lors des changements de devises et la possibilité d'obtenir une carte bancaire du pays visité à moindre frais.

Became est une solution de production participative de contenus photographiques et a été désigné vainqueur par le jury FWD 2018 de Lyon.

Forward-2018-2-weeks-of-entrepreneurship-creativity-Epitech-innovation-review-Epitech-Montpellier.jpg

Du côté de Montpellier, c'est SafeHead, boitier connecté prévenant les secours en cas de chute d'un motard, qui a été retenu.

Forward-2018-2-weeks-of-entrepreneurship-creativity-Epitech-innovation-review-Epitech-Marseille.jpg

Fire est un système de surveillance aérien automatisé afin d'optimiser l'intervention des pompiers et c'est l'EIP marseillais primé cette année.

Forward-2018-2-weeks-of-entrepreneurship-creativity-Epitech-innovation-review-Epitech-Nancy.JPG

À Nancy, le projet gagnant est un site qui propose aux auteurs amateurs de publier leurs œuvres en ligne gratuitement puis de les mettre en libre accès aux lecteurs, pour recevoir des retours et par la suite être édité sous le label Feedbook, le nom de cet EIP terminant premier à Epitech Nancy.

Forward-2018-2-weeks-of-entrepreneurship-creativity-Epitech-innovation-review-Epitech-Nantes.jpg

Le projet Loukoum, EIP qui permet d'accélérer la prise de décision dans l'investissement des crypto monnaies a, lui, remporté FWD 2018 à Epitech Nantes.

À Nice, il s'agit de Robots Everywhere qui va se consacrer au développement de services et d'animation robotique pour des événements tels que les conventions, séminaires, hackathons etc.

Forward-2018-2-weeks-of-entrepreneurship-creativity-Epitech-innovation-review-Epitech-Rennes.jpg

Le projet primé à Epitech Rennes, SmartLight, est un dispositif qui vient équiper les lampadaires urbains afin de permettre un éclairage uniquement lorsque cela est nécessaire.

Forward-2018-2-weeks-of-entrepreneurship-creativity-Epitech-innovation-review-Epitech-Strasbourg.jpg

À Strasbourg, les projets autour du vin se multiplient : ColisGarde, solution de livraison de vins commandés par des particuliers qui iront chercher leurs colis dans les restaurants partenaires, a été distingué.

Forward-2018-2-weeks-of-entrepreneurship-creativity-Epitech-innovation-review-Epitech-Toulouse.jpg

Nate, logiciel dédié aux étudiants pour les accompagner dans leurs études et optimiser leur apprentissage, a recueilli les faveurs du jury toulousain : de l'édition de cours aux révisions, en apprenant de son utilisateur, Nate l'aiguille dans son organisation et le conseille afin d'optimiser son apprentissage,

Pour Paris et ses 2 projets, l'EIP Scriglov est arrivé à la première place avec une application web et mobile qui va permettre d'aider les personnes atteintes de dysgraphie. En seconde position, c'est DockIt qui propose une application permettant aux plaisanciers de réserver leur place dans une zone portuaire en temps réel.

On retrouvera évidemment tous ces projets à Epitech Experience #4.

  • Catégorie Evénements
  • Posté le 29/03/2018
  • Lien